Joseph Laniel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joseph Laniel
Image illustrative de l'article Joseph Laniel
Fonctions
125e président du Conseil des ministres français
(141e chef du gouvernement)
Président Vincent Auriol
René Coty
Gouvernement Laniel 1 et 2
Législature IIe législature
Prédécesseur René Mayer
Successeur Pierre Mendès France
Ministre d'État
Président Vincent Auriol
Gouvernement Pleven (2)
Gouvernement Edgar Faure I
Député du Calvados
19321940
1945 - 1958
Biographie
Nom de naissance Joseph Laniel
Date de naissance
Lieu de naissance Vimoutiers (France)
Date de décès (à 85 ans)
Lieu de décès Paris (France)
Nationalité français
Parti politique CR (1932-1936)
ARGRI (1936-1940)
PRL (1945-1951)
RI (1951-1955)
IPAS (1956-1958)
Profession Ancien industriel
Chefs du gouvernement français

Joseph Laniel, né le à Vimoutiers (Orne), mort le à Paris, est un homme politique français qui fut président du Conseil sous la IVe République.

Biographie[modifier | modifier le code]

Industriel, il est député du Calvados de 1932 à 1958, succédant à son père, Henri Laniel, député de 1896 à 1932. Sous-secrétaire d'État aux Finances dans le gouvernement Paul Reynaud en 1940. Il vote les pleins pouvoirs à Pétain en juillet 1940. Cependant, il devient ensuite résistant et participe à la fondation du Conseil national de la Résistance. Le , il est aux côtés de De Gaulle et de Georges Bidault lors du défilé sur les Champs-Élysées. Il fonde en 1945 le Parti républicain de la liberté (PRL) qui fusionne avec les Indépendants.

Au gouvernement[modifier | modifier le code]

Il exerça ensuite les fonctions de président du Conseil des ministres dans deux gouvernements successifs :

Son gouvernement est confronté à l'agitation sociale, à la profonde division de l'opinion face à la CED et à l'aggravation du conflit indochinois. Au terme de son premier mandat, il est candidat à la présidence de la République jusqu'au 11e tour, arrive en tête du 5e au 11e tour, mais se retire devant son insuccès. Le désastre militaire de Điện Biên Phủ provoque la chute de son gouvernement. Il a longtemps été raillé par le Canard enchaîné, qui le représentait sous la forme d'une vache.

N.B. : dans la pratique, nombreux sont les observateurs à citer les deux gouvernements de Joseph Laniel comme n'en constituant qu'un seul, mais il est de fait que le , comme il est d'usage après l'élection d'un nouveau président de la République, Joseph Laniel a remis la démission de son gouvernement à René Coty qui venait de succéder à Vincent Auriol. Le nouveau président de la République reconduisit aussitôt Joseph Laniel et l'ensemble du gouvernement dans leurs fonctions, mais, formellement, il y eut bien deux gouvernements successifs.

Il repose dans la chapelle familiale du cimetière de Lisores dans le Calvados, aux côtés de son père, Henri Laniel (1857-1936), député du Calvados, sous la Troisième République.

Décorations[modifier | modifier le code]

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Le Drame indochinois, Paris, Plon, 1957.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Chronologies[modifier | modifier le code]

Précédé par Joseph Laniel Suivi par
René Mayer
Président du Conseil
-
-
Pierre Mendès France