Ministère Jean-Joseph Dessolles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ministère Jean-Joseph Dessolles

Restauration

Description de l'image defaut.svg.
Président du conseil Jean-Joseph Dessolles
Formation
Fin
Durée 10 mois et 21 jours
Composition initiale

Le ministère Jean-Joseph Dessoles dure du 29 décembre 1818 au 19 novembre 1819, sous le règne de Louis XVIII.

Composition[1][modifier | modifier le code]

Présidence du Conseil[modifier | modifier le code]

Fonction Image Nom
Président du Conseil des ministres Le général Dessolles Jean-Joseph, marquis Dessolles

Ministères[modifier | modifier le code]

Fonction Image Nom
Ministre des Affaires étrangères Le général Dessolles Jean-Joseph, marquis Dessolles
Ministre de l’Intérieur Le comte Decazes Élie, comte Decazes
Ministre de la Justice Le comte de Serre Hercule, comte de Serre
Ministre de la Guerre Le marquis de Saint-Cyr Maréchal Laurent Gouvion, marquis de Saint-Cyr
Ministre des Finances Le baron Louis Joseph-Dominique, baron Louis
Ministre de la Marine et des Colonies Le baron Portal Pierre-Barthélémy d'Albarèdes, baron Portal

Historique[modifier | modifier le code]

Nommé par le roi Louis XVIII le 29 décembre 1818 en remplacement du premier ministère Richelieu, ce gouvernement est à l'origine des lois de Serre qui établissent un régime libéral pour la presse. Cela signifie une suppression du contrôle, les journaux peuvent paraitre du moment que le nom du propriétaire du journal est indiqué (de façon à pouvoir identifier et inculper quelqu'un s'il y a délit). De plus, pour qu'il y ait délit de presse, il faut que l'article ait provoqué un délit (ait poussé quelqu'un à faire un délit) et désormais les journalistes ne seront pas jugés par un magistrat mais par une assemblée de civils tirés au sort.

Mais ce gouvernement perd un an plus tard la confiance du centre-gauche (le groupe des Doctrinaires) sur le dossier de la réforme électorale, conduisant le 17 novembre 1819 à la démission du Président du Conseil, du baron Louis et de Gouvion-Saint-Cyr. Le 19 novembre 1819, le Roi appelle en conséquence le ministre de l'Intérieur Élie Decazes—qui était déjà avec le garde des Sceaux Hercule de Serre la véritable tête politique de ce gouvernement Dessoles— à former un nouveau gouvernement recadré sur une majorité de centre-droit, mettant ainsi fin à ce ministère.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuel de Waresquiel et Benoît Yvert Histoire de la Restauration 1814-1830, p. 488. Perrin, 2002 (ISBN 2262019010)