Édouard Philippe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe.
Édouard Philippe
Édouard Philippe en 2011.
Édouard Philippe en 2011.
Fonctions
Député de la Seine-Maritime
Élu dans la 7e circonscription
En fonction depuis le
(5 ans et 1 jour)
Élection 17 juin 2012
Législature XIVe (Cinquième République)
Groupe politique UMP puis LR
Prédécesseur Jean-Yves Besselat
Maire du Havre
En fonction depuis le
(6 ans et 5 mois)
Élection 16 mars 2008
Réélection 23 mars 2014
Prédécesseur Antoine Rufenacht
Président de la Communauté de l'agglomération havraise
En fonction depuis le
(6 ans 3 mois et 6 jours)
Élection 16 mars 2008
Prédécesseur Antoine Rufenacht
Conseiller général de la Seine-Maritime
Élu dans le canton du Havre-5

(4 ans 1 mois et 5 jours)
Élection 16 mars 2008
Prédécesseur Jean-Yves Besselat
Successeur Anita Gilletta
Conseiller régional de Haute-Normandie

(3 ans 11 mois et 18 jours)
Élection 28 mars 2004
Successeur Annie Ouvré
Biographie
Date de naissance (46 ans)
Lieu de naissance Rouen (Seine-Maritime)
Nationalité Française
Parti politique UMP puis LR
Diplômé de IEP Paris
ENA

Édouard Philippe, né le à Rouen (Seine-Maritime), est un homme politique français. Membre de l'Union pour un mouvement populaire puis du parti Les Républicains, il est député de la 7e circonscription de la Seine-Maritime, maire du Havre et président de la Communauté de l'agglomération havraise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Diplômé de Sciences Po en 1992, ancien élève de l'ENA (promotion « Marc Bloch », 1994-96)[1], Édouard Philippe commence sa carrière au Conseil d'État en 1997 en se spécialisant dans le droit des marchés publics.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Durant ses études à Sciences Po, il milite deux ans au Parti socialiste pour soutenir Michel Rocard[2], avant de se rapprocher de la droite.

En 2001, il rejoint l’équipe municipale d’Antoine Rufenacht alors maire du Havre, et devient adjoint au maire chargé des affaires juridiques.

En 2002, il est candidat à l’élection législative dans la 8e circonscription de la Seine-Maritime. Cette même année, Alain Juppé lui propose de participer à la fondation de l'UMP, parti qui vise à rassembler toutes les formations politiques de la droite et du centre dans un grand mouvement populaire. Il y occupe les fonctions de Directeur général des services jusqu’en 2004 (démission d’Alain Juppé).

Il est ensuite avocat, au sein du Cabinet Debevoise & Plimpton LLP et est élu conseiller régional de la Haute-Normandie (2004-2008).

Membre du cabinet d'Alain Juppé au ministère de l'Écologie, il rejoint le groupe Areva en tant que directeur des Affaires Publiques[3] (2007-2010).

En 2008, Édouard Philippe est élu conseiller général de la Seine-Maritime dans le canton du Havre-5. Il est aussi nommé adjoint au maire, chargé du développement économique et portuaire, de l’emploi, de la formation, de l’enseignement supérieur et des relations internationales. En 2009, il devient adjoint au maire chargé de l’urbanisme, de l’habitat, du Grand Paris et du développement portuaire.

Le , le conseil municipal l'élit maire du Havre après la démission d'Antoine Rufenacht. Il devient président de la communauté de l'agglomération havraise le 18 décembre suivant.

Il est le suppléant de Jean-Yves Besselat, député de Seine-Maritime (7e circonscription, le Havre ouest), depuis 2007. Il devient député le 23 mars 2012, après le décès de celui-ci, mais ne siège pas, l'Assemblée ayant suspendu ses travaux pendant la campagne de l'élection présidentielle. Il est élu lors des élections législatives qui suivent.

Le , la liste qu'il mène aux élections municipales est élue dès le premier tour, avec 52,04 % des suffrages exprimés[4]. Il est également réélu à la communauté de l'agglomération havraise.

Il fait partie de l'équipe de campagne d'Alain Juppé, candidat à la primaire présidentielle Les Républicains de 2016. Il est son co-porte-parole avec Benoist Apparu[5].

En juin 2016, il participe à la réunion du groupe Bilderberg[6].

Le 2 mars 2017, dans le cadre de l'affaire Penelope Fillon, il lâche le candidat LR François Fillon à l'élection présidentielle[7].

Écriture[modifier | modifier le code]

Édouard Philippe est l’auteur de deux romans (en collaboration avec Gilles Boyer) :

Mandats en cours[modifier | modifier le code]

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

  • 2008-2012 : conseiller général de la Seine-Maritime (Le Havre, canton 5)
  • 2009-2010 : adjoint au maire du Havre, chargé de l’urbanisme, de l’habitat, du Grand Paris et du Développement portuaire
  • 2008-2009 : adjoint au maire du Havre chargé du développement économique et portuaire, de l’emploi, de la formation, de l’enseignement supérieur et des relations internationales
  • 2001-2008 : adjoint au maire du Havre chargé des affaires juridiques
  • 2004-2008 : conseiller régional de la région Haute-Normandie

Documentaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fac-similé JO numéro 96 d du 24/04/1997, page 06248 | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 12 mai 2016).
  2. Édouard Philippe de A à Z sur Le Point, 16 décembre 2010.
  3. Annonce de sa nomination sur le site de l'AGEFI.
  4. Résultats sur le site du Ministère de l'Intérieur.
  5. Ludovic Vigogne, « Chaque mercredi, à 8h30, la task force Juppé se réunit... », opinion.fr, 2 mars 2015.
  6. « Participants | Bilderberg Meetings », sur www.bilderbergmeetings.org (consulté le 18 novembre 2016).
  7. « Défections en cascade dans l'équipe de campagne de François Fillon », lepoint.fr, 2 mars 2017.
  8. « Edouard, mon pote de droite - Allociné », sur www.allocine.fr (consulté le 24 août 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]