Gouvernement René Viviani (2)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gouvernement René Viviani (2)

Troisième République

Description de l'image defaut.svg.
président de la république Raymond Poincaré
Président du Conseil René Viviani
Formation
Fin
Durée 1 an, 2 mois et 3 jours
Composition initiale
Coalition politique Union sacrée
Représentation
XIe législature
601 / 601
Drapeau de la France

Le deuxième gouvernement René Viviani, formé au début de la Première Guerre mondiale, le , et dissous après plus d'un an d'activité, le , est un gouvernement de la Troisième République en France.

Composition[modifier | modifier le code]

René Viviani
Portefeuille Titulaire Parti
Président du Conseil René Viviani RS
Vice-président du Conseil Aristide Briand RS
Ministres
Ministre des Affaires étrangères Théophile Delcassé (jusqu'au 15 octobre 1915) RI
René Viviani RS
Ministre de la Guerre Alexandre Millerand FG
Ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts Albert Sarraut PRS
Ministre de l'Intérieur Louis Malvy PRS
Ministre de la Justice Aristide Briand RS
Ministre de la Marine Jean-Victor Augagneur RS
Ministre de l'Agriculture Fernand David RI
Ministre des Finances Alexandre Ribot FR
Ministre des Travaux publics Marcel Sembat SFIO
Ministre du Commerce, Industrie, Postes et Télégraphes Gaston Thomson PRD
Ministre des Colonies Gaston Doumergue PRS
Ministre du Travail et de la Prévoyance sociale Jean Bienvenu-Martin PRS
Ministre sans portefeuille Jules Guesde SFIO
Sous-secrétaires d’État
Sous-secrétaire d’État aux Affaires étrangères Abel Ferry RI
Sous-secrétaire d’État à l'Intérieur Paul Jacquier PRS
Sous-secrétaire d’État à l'Instruction publique et des Beaux-Arts, chargé des Beaux-Arts Albert Dalimier PRS
Sous-secrétaire d'État à la Marine, chargé de la Marine marchande (à partir du 13 mars 1915) Georges Bureau PRD
Sous-secrétaire d’État à la Guerre chargé de l'Artillerie et de l'équipement militaire (à partir du 18 mai 1915) Albert Thomas SFIO
Sous-secrétaire d’État de la Guerre chargé du Ravitaillement et de l'intendance militaire (à partir du 1er juillet 1915) Joseph Thierry FR
Sous-secrétaire d’État de la Guerre chargé du Service de Santé militaire (à partir du 1er juillet 1915) Justin Godart PRS
Sous-secrétaire d’État de la Guerre chargé de l'Aéronautique militaire (à partir du 14 septembre 1915) René Besnard PRS

Politique menée[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

  • 26 août : Démission du Premier gouvernement Viviani qui reforme alors un ministère de Défense nationale : les socialistes entrent au gouvernement (Delcassé aux affaires étrangères et Millerand à la Guerre), l'Union sacrée se concrétise. Si le nombre de ministres ne change guère (seul Jules Guesde est ministre sans portefeuille), le nombre de sous-secrétaires d’État de la Guerre est porté de un à quatre et sont respectivement chargés : de l'Artillerie et de l'équipement militaire ; du Ravitaillement et de l'intendance militaire ; du Service de Santé militaire et de l'Aéronautique militaire.
  • 29 août-2 septembre : Le gouvernement français quitte Paris menacée par l'avancée allemande et s'installe à Bordeaux laissant la capitale sous le gouvernement militaire du général Gallieni.
  • septembre : Le ministre de la guerre Alexandre Millerand et les responsables des industries concernées (tel Louis Renault) décident le 20 septembre de porter à 100 000 par jour la fabrication d'obus pour le canon de 75. Des groupes régionaux d'industriels sont organisés pour l'approvisionnement et la coordination des nombreuses opérations.
  • 5 novembre : La France, ainsi que le Royaume-Uni, déclarent la guerre à la Turquie.
  • 8 décembre : Retour du gouvernement français à Paris.

1915[modifier | modifier le code]

  • 8 avril : promulgation de la loi portant sur la création de la croix de guerre destinée à récompenser les soldats méritant.
  • 6 juillet : le gouvernement convoque une conférence à Calais avec les état-major Français et Britanniques afin de coordonner les opérations alliées. L'évacuation des Dardanelles y est finalement décidée.
  • 26 août : La Chambre vote les nouveaux crédits militaires.
  • 13 octobre : Démission du ministre des Affaires étrangères Delcassé à la suite de son échec lors des négociations avec la Bulgarie, afin d'empêcher ce pays de se joindre aux Empires centraux. Le président du Conseil René Viviani assure l’intérim.
  • 16 octobre : Réquisition des blés et farines.
  • 17 octobre : La France déclare la guerre à la Bulgarie.
  • 29 octobre : Démission du président du Conseil Viviani. Aristide Briand Président du Conseil.

Articles connexes[modifier | modifier le code]