Philippe Ardant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ardant.
Philippe Ardant
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Philippe Ardant, né le à Saint-Priest-sous-Aixe (Haute-Vienne) et mort le à Paris, est un juriste français, spécialiste du droit constitutionnel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut professeur aux facultés de droit des universités de Poitiers, de Beyrouth et Panthéon-Assas.

En 1977, Philippe Ardant fut le cofondateur, avec Olivier Duhamel, de la revue d'études constitutionnelles et politiques Pouvoirs, publiée tout d'abord par les Presses universitaires de France, puis par les Éditions du Seuil.

Il est aussi populaire par son œuvre phare dans le droit constitutionnel : le Manuel d'institutions politiques, qui, comme l'affirme Dominique Chagnollaud dans le Festschrift "Mélanges Ardant" en 1999, est "devenu, au fil des rééditions successives, un classique du genre". Il y aborde la théorie générale du droit ainsi que les institutions françaises basées sur les jurisprudences constitutionnelles.

Il fut l'un des dirigeants de l'Institut du monde arabe.

Il était marié à Tita de Zayas, sœur de Thyra, onzième duchesse d'Harcourt.