Gouvernement Raymond Barre (1)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouvernement Raymond Barre.
Gouvernement Raymond Barre I
Ve République

Président Valéry Giscard d'Estaing
Premier ministre Raymond Barre
Formation
Fin
Durée 216 jours
Composition initiale
Parti(s) UDR-RI-RCDS puis

RPR-RI-RCDS

Ministres 16
Secrétaires d'État 17
Femmes 4
Hommes 29
Représentation
Ve législature
302 / 490

Cet article présente la composition du gouvernement français sous le Premier ministre Raymond Barre du au , pendant la présidence de Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981). Il s’agit du premier gouvernement de Raymond Barre.

Le premier gouvernement Raymond Barre est le 12e gouvernement de la Ve République française.

Composition initiale[modifier | modifier le code]

La nomination du Premier ministre est publiée au J.O. du et celles des membres du Gouvernement au J.O. du .

Ministres[modifier | modifier le code]

Secrétaires d'État[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire d'État aux Postes et Télécommunications : Norbert Ségard
  • Secrétaire d'État aux Anciens combattants : André Bord (UDR puis RPR)
  • Secrétaire d'État à la Culture : Françoise Giroud (RAD)
  • Secrétaire d'État aux Universités : Alice Saunier-Seité
  • Secrétaire d'État auprès du Premier ministre chargé de la Fonction publique : Maurice Ligot (CNIP)
  • Secrétaire d'État auprès du Premier ministre : Antoine Rufenacht (UDR puis RPR)
  • Secrétaire d'État auprès du ministre d'État, ministre de l'Intérieur (Départements et territoires d'outre-mer) : Olivier Stirn (UDR puis RPR)
  • Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères : Pierre-Christian Taittinger (RI)
  • Secrétaire d'État auprès du ministre délégué à l'Économie et aux Finances (Budget) : Christian Poncelet (UDR puis RPR)
  • Secrétaire d'État auprès du ministre délégué à l'Économie et aux Finances (Consommation) : Christiane Scrivener (RI)
  • Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Équipement (Transports) : Marcel Cavaillé (RI)
  • Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Équipement (Logement) : Jacques Barrot (CDS)
  • Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Agriculture : Pierre Méhaignerie (CDS)
  • Secrétaire d'État auprès du ministre du Travail (Travailleurs immigrés) : Paul Dijoud (RI)
  • Secrétaire d'État auprès du ministre du Travail (Condition des travailleurs manuels) : Lionel Stoléru (RAD)
  • Secrétaire d'État auprès du ministre de la Santé (Action sociale) : René Lenoir
  • Secrétaire d'État auprès du ministre de la Qualité de la vie (Jeunesse et Sports) : Jean-Pierre Soisson (FNRI)
  • Secrétaire d'État auprès du ministre de la Qualité de la vie (Tourisme) : Jacques Médecin (CNIP)

Nomination du 20 décembre 1976[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Industrie et de la Recherche : Claude Coulais

Démission[modifier | modifier le code]

La démission de ce gouvernement est publiée au JO du . Raymond Barre est reconduit dans ses fonctions de Premier ministre et forme le gouvernement Raymond Barre 2.

Féminisation du gouvernement[modifier | modifier le code]

Le gouvernement compte quatre femmes ministres : Simone Veil, ministre de la Santé, Françoise Giroud, secrétaire d'État à la Culture, Alice Saunier-Seité, secrétaire d'État aux universités et Christiane Scrivener, secrétaire d’État à la Consommation.

Lien externe[modifier | modifier le code]