Écausseville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Écausseville
Écausseville
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Cotentin
Maire
Mandat
André Groult
2020-2026
Code postal 50310
Code commune 50169
Démographie
Gentilé Écaussevillais
Population
municipale
102 hab. (2017 en augmentation de 0,99 % par rapport à 2012)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 27′ 47″ nord, 1° 22′ 23″ ouest
Altitude Min. 3 m
Max. 31 m
Superficie 5,27 km2
Élections
Départementales Canton de Valognes
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Écausseville
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Écausseville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Écausseville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Écausseville

Écausseville est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 102 habitants[Note 1], les Écaussevillais.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est à l'est de la presqu'île du Cotentin. Son bourg est à 4 km au sud de Montebourg et à 8,5 km au nord-ouest de Sainte-Mère-Église[1].


Communes limitrophes d’Écausseville[2]
Éroudeville Saint-Floxel Joganville
Éroudeville,
Le Ham
Écausseville[2] Émondeville,
Fresville
Le Ham Fresville Fresville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est mentionné sous les formes Escaullevilla en 1147; Escallevilla vers 1175; Escaldavilla vers 1180 (notes Delisle), Escallevilla 1203 (Stapelton, II, 511); Escallevilla en 1232 (cartulaire de Montebourg, f° 109); Escauville, Escaleuville en 1252 (cartulaire de Coutances); Escaullevilla en 1268 (cartulaire de Montebourg, ibid.); Escauleville vers 1280 (pouillé); Escaullevilla vers 1320; (cartulaire Luthum); Escaulleville en 1407; Escauseville en 1683 (état civil)[3].

L'hypothétique forme *Skalkia villa suggérée par Albert Dauzat[4] ne correspond pas aux formes véritablement attestées.

Il s’agit d’une formation toponymique médiévale en -ville au sens ancien de « domaine rural ». Le premier élément Ecausse- figure un anthroponyme conformément au cas général[4],[3],[5].

Escaulle- / Escalle- représente le nom de personne vieux norrois Skalli (vieux danois Scalli, vieux suédois Skalle[6])[3],[5], dont il est l'évolution régulière en ancien français. On le retrouve par ailleurs dans le chemin es Escaulleiz au XVe siècle (terrier de Montebourg, copie Delisle, forme adjectivale de ce même toponyme); Escaulleclif (ancien nom de Doville, Manche, klif étant l'appellatif vieux norrois klif « falaise, escarpement, rocher » cf. islandais klif similaire à l'anglais cliff, bien représenté dans la toponymie normande) et Ecolleville (Saint-Sauveur-de-Pierrepont, Manche, Escauleville XVe siècle), ainsi qu'en Angleterre dans Scalby (Scallebi, sans date) par exemple[3]. René Lepelley cite « le nom de personne scandinave Skali »[7], alors qu'il n'apparaît sous cette forme avec un seul l que dans une inscription runique.

L'évolution en Ecausseville (ou formes analogues en [s] ou [z]) constatée sporadiquement dès le XVIe siècle est de type aberrant[3]. Elle est peut-être motivée par un microtoponyme voisin aujourd'hui disparu.

Remarque : « Le nom de personne scandinave Skalli est attesté en tant que sobriquet en ancien danois (Scalli), en tant que nom individuel et sobriquet en anciens suédois et norois de l'Ouest (Skalli). On le relève également dans les inscriptions runiques sous la forme ᛇᚲᚫᛚᛁ (skali). Il représente le réemploi de l'ancien scandinave skalli « tête chauve », littéralement « crâne rasé » (du radical germanique *skal- « coquille, coque, enveloppe » < indo-européen *(s)kel- « couper » »[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
v. 1840 ? Jean Liot[8]    
1983 En cours André Groult[9] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de sept membres dont le maire et un adjoint[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[11].

En 2017, la commune comptait 102 habitants[Note 2], en augmentation de 0,99 % par rapport à 2012 (Manche : -0,49 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Écausseville a compté jusqu'à 306 habitants en 1846.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
132143170211214265302306270
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
286222215206177163142151152
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
138122130132143134142121147
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
14012911387898810598100
2017 - - - - - - - -
102--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le hangar à dirigeables.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes : répertoire géographique des communes[17].
  • Coordonnées, superficie : IGN[18].
  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. a b c d et e François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 113
  4. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse, , p. 257b
  5. a b et c Dominique Fournier, « Écausseville » in Wikimanche (lire en ligne) [1]
  6. Site de Nordic Names : Skalli (lire en anglais) [2]
  7. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 113a
  8. Annuaire du département de la Manche, 12e année, 1840, p 229.
  9. a et b Réélection 2014 : « Ecausseville (50310) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 mai 2014)
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  14. Notice no PA50000012, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Alain Fergent, « Promenade insolites : bizarre, le hangar ! », La Manche libre, no 3366,‎
  16. Notice no PM50000379, base Palissy, ministère français de la Culture
  17. Site de l'IGN.
  18. « Écausseville sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]