Audouville-la-Hubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Audouville-la-Hubert
Audouville-la-Hubert
L'église Sainte-Honorine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Intercommunalité Communauté de communes de la Baie du Cotentin
Maire
Mandat
Dominique Mesnil
2020-2026
Code postal 50480
Code commune 50021
Démographie
Population
municipale
77 hab. (2018 en augmentation de 6,94 % par rapport à 2013)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 24′ 38″ nord, 1° 14′ 30″ ouest
Altitude Min. 1 m
Max. 22 m
Superficie 6,40 km2
Élections
Départementales Canton de Carentan
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Audouville-la-Hubert
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Audouville-la-Hubert
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Audouville-la-Hubert
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Audouville-la-Hubert

Audouville-la-Hubert (prononcer /oduvil:laybɛʁ/) est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 77 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Aldulfivilla vers 1040[1].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale dont le premier élément Audou- représente un anthroponyme[1],[2].

C'est peut-être le nom de personne scandinave AldulfR[3], anglo-saxon ou germanique continental Aldulfus[1],[2] (comprendre Aldulf, la désinence -us est destinée à latiniser dans des textes rédigés en latin médiéval), d'où le sens global de « domaine rural d’Aldulf ».

Remarque : un Aldulfi curtis est mentionné en 843 en Picardie (Tessier, Actes de Charles le Chauve)[1], peut-être Audecourt à Viry-Noureuil. Il s'agit dans ce cas du nom de personne germanique continental[1]

Le déterminant -la-Hubert est un ajout postérieur, évoquant le nom du seigneur local. Il apparaît au XIVe siècle. Il a servi à distinguer cette paroisse de celle d’Audouville-Haveron, aujourd'hui Saint-Martin-d'Audouville[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette commune a été lourdement touchée par les combats de la bataille de Normandie. Jouxtant Saint-Martin-de-Varreville abritant de puissantes fortifications de la Wehrmacht et garnison du Ost-Bataillon 795 composé entre autres de Hiwi géorgiens, elle a reçu 3 000 bombes dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. Des unités de la 101e division aéroportée américaine dans le cadre des opérations Albany et Boston y ont livré des combats soutenus. Le , au matin, trente prisonniers allemands de la 709e division d'infanterie allemande sont hâtivement exécutés par des parachutistes américains[4] à la ferme de la Herguerie.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1793 1800 Jacques Fergeaux    
1800 1822 Étienne Préfosses    
1823 1848 Louis Léonor Maine    
1848 1891 Antoine Brohier    
1891 1900 Louis Artu    
1900 1915 Alcindor Brohier    
1915 1919 Bienaimé Scelles   faisant fonction
1919 1925 Bienaimé Scelles    
1925 1975 Pierre Scelles    
1975 1989 Bernardin Birette    
1989[5] mars 2014 Bernard Leconte SE Agriculteur
mars 2014[6] mai 2020 Pascal Leconte SE Enseignant
mai 2020[7] En cours Dominique Mesnil SE retraité SNCF
Une partie des données est issue de l'ouvrage "601 communes et lieux de vie de la Manche"[8]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2018, la commune comptait 77 habitants[Note 2], en augmentation de 6,94 % par rapport à 2013 (Manche : −0,49 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
226236248249259301305245242
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
197212217210214200196188176
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
169165192162163165154138135
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
161128129939783735780
2018 - - - - - - - -
77--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

2. The Horror of D-Day : A New Openness to Discussing Allied War Crimes in WWII [archive] - Der Spiegel, 4 mai 2010 (part 1)

  1. Population municipale 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 71
  2. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de commune en Normandie, Presse Universitaire de Caen, 1993.
  3. AldulfR sur le site de Nordic Names (lire en anglais) [1]
  4. (en) The Horror of D-Day : A New Openness to Discussing Allied War Crimes in WWII - Der Spiegel, 4 mai 2010 (part 1)
  5. « Bernard Leconte, maire, ne se représente pas », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 24 février 2015)
  6. « Pascal Leconte, nouveau maire de la commune », sur Ouest-france.fr (consulté le 4 avril 2014)
  7. « Dominique Mesnil, nouveau maire », sur Ouest-france.fr (consulté le 4 avril 2014)
  8. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche [détail des éditions]
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. Norbert Girard et Maurice Lecœur, Trésors du Cotentin : Architecture civile & art religieux, Mayenne, Éditions Isoète, , 296 p. (ISBN 978-2-9139-2038-5), p. 159.

Liens externes[modifier | modifier le code]