Lestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lestre
Lestre
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Cotentin
Maire
Mandat
Sylvie Amiot
2020-2026
Code postal 50310
Code commune 50268
Démographie
Gentilé Lestrais
Population
municipale
249 hab. (2018 en diminution de 9,12 % par rapport à 2013)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 31′ 34″ nord, 1° 20′ 06″ ouest
Altitude Min. 1 m
Max. 45 m
Superficie 7,57 km2
Élections
Départementales Canton de Valognes
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Lestre
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Lestre
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lestre
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lestre

Lestre est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 249 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Laxtra en 738, de Lestra entre 1159 et 1181[2], ancien hameau d'Anglesqueville-Lestre.

L'origine du toponyme Lestre est incertaine. Peut-être s'agit-il d'un dérivé du bas latin extera (partie extérieure d'une propriété), l'ancien français l'estre désignait le jardin d'une maison ou le fossé d'un ouvrage fortifié[3], selon une proposition ancienne formulée par Albert Dauzat. Par ailleurs, on a fait l'hypothèse d'un pré-latin *Lasara altéré en Lastra par ajout d'un [t] intermédiaire comme dans nascere > naître, la racine las se retrouve par exemple dans la Laize, rivière du Calvados et dans le nom de nombreux autres cours d'eau européens[2]. En outre, la Sinope est nommée fleu de Lestre dans un texte médiéval, c'est-à-dire « rivière de Lestre ».

Avant la création de la commune en 1793, le nom de la paroisse est attesté sous les formes Anglesville et Englesqueville-Lestre. Réunie en 1812 avec celles de Hautmoitiers et de Tourville pour former la nouvelle commune de Lestre. Il est à noter que le nom du hameau de Lestre avait remplacé dans l'usage celui de la paroisse Anglesqueville dès le XVIIe siècle, il s'agit du type toponymique normand Englesqueville, la graphie An- reflète une francisation (ou une latinisation) du toponyme initial, Englesqueville signifiant littéralement « domaine (rural) anglais ».

À ne pas confondre avec la commune d'Aumeville-Lestre voisine appartenant, au Moyen Âge, au fief de Lestre.

Le gentilé est Lestrais.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1812, Lestre (568 habitants en 1806) absorbe Hautmoitiers (85 habitants, au nord-ouest du territoire) et Tourville (65 habitants, au sud)[4],[5],[6]. Lestre avait réuni les paroisses d'Anglesqueville et de Lestre avant la création des communes sous la Révolution.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1988 1990 Jacques de Bonneau de Beaufort DVD  
1990[7] mars 2008 René Lefauconnier SE  
mars 2008 3 octobre 2016[8] Alain Michel[9] SE Retraité de la fonction publique
octobre 2016 En cours Sylvie Amiot SE Retraitée de la fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et trois adjoints[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[11].

En 2018, la commune comptait 249 habitants[Note 2], en diminution de 9,12 % par rapport à 2013 (Manche : −0,79 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
490486568748730750718694640
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
628656670590557604536543558
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
539504452417413398422380394
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
397366277230256224248265247
2018 - - - - - - - -
249--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Hautmoitiers
1793 1800 1806
767185
(Sources : EHESS[5])
Évolution démographique de Tourville
1793 1800 1806
475465
(Sources : EHESS[6])

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle Saint-Michel.
Le château de Tourville.
  • Église Saint-Martin du XIIe siècle.
  • La chapelle Saint-Michel située dans le bourg de Lestre. Elle figure sur la liste des monuments historiques de 1862[13].
  • La Cour de Lestre, manoir-ferme des XIIe et XVIIe siècles[14], qui fut la demeure des seigneurs de Lestre.On accède à son rez-de-chaussée surélevé par un escalier à double révolution. Des douves cernent les bâtiments en équerre que l'on franchit par un pont. La façade s'éclaire par des fenêtres à linteau droit, et les combles, par des lucarnes à œil-de-bœuf. Les communs possèdent une charretterie avec des arcades en plein cintre. Dans le courant du XVIe siècle, il est la possession du sire Guillaume d'Ursus[15], seigneur de Lestre et d'Anneville.
  • Château de Tourville, du XVIIIe siècle, inscrit au titre des monuments historiques depuis le [16].
  • Clocher de l'église Saint-Jean-Baptiste, seul vestige de l'église de Tourville.
  • Ancien fort.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 146
  3. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 158.
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Hautmoitiers », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 4 juin 2011)
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Tourville », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 4 juin 2011)
  7. « La liste « D'intérêt communal » d'Alain Michel », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 27 mai 2015)
  8. Pour des raisons personnelles, le maire a présenté auprès de la préfecture le 3 aout sa demande de démission : celui-ci reste toujours conseiller municipal - OF du 12 octobre 2016
  9. a et b Réélection 2014 : « Lestre (50310) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 mai 2014)
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. « Ruines de la chapelle Saint-Michel », notice no PA00110439, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. Norbert Girard et Maurice Lecœur, Trésors du Cotentin : Architecture civile & art religieux, Mayenne, Éditions Isoète, , 296 p. (ISBN 978-2-9139-2038-5), p. 199
  15. Girard et Lecœur 2005, p. 15.
  16. « Château de Tourville », notice no PA50000053, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]