Beuzeville-la-Bastille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beuzeville (homonymie).
Beuzeville-la-Bastille
L'église Saint-Vincent.
L'église Saint-Vincent.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Carentan
Intercommunalité Communauté de communes de la Baie du Cotentin
Maire
Mandat
Carles Dupont
2014-2020
Code postal 50360
Code commune 50052
Démographie
Gentilé Beuzevillais
Population
municipale
157 hab. (2014)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 21′ 25″ nord, 1° 22′ 15″ ouest
Altitude Min. 2 m – Max. 37 m
Superficie 4,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Beuzeville-la-Bastille

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Beuzeville-la-Bastille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beuzeville-la-Bastille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beuzeville-la-Bastille

Beuzeville-la-Bastille est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 157 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Beuzeville-la-Bastille[1]
Picauville, Sainte-Mère-Église Carquebut
Picauville Beuzeville-la-Bastille[1] Liesville-sur-Douve
Picauville

Toponymie[modifier | modifier le code]

La paroisse semble s'être nommée autrefois Beuzeville-la-Chaussée[2], en référence à une voie antique dont des traces subsistent sur le territoire de la commune. Elle tire son nom actuel de la tour carrée de la Bastille, ouvrage fortifié construit par Charles le Mauvais. Sous la Révolution, la commune aurait eu pour premier nom Beuzeville sur Douve, puis figure au bulletin des lois sous son nom actuel en 1801[3].

Le nom de la localité est attesté sous la forme Bosonisvillam en 1106 et 1135[4]. Le toponyme Beuzeville est issu de l'anthroponyme germanique Boso[4],[5],[6] et de l'ancien français vile dans son sens originel de « domaine rural » issu du latin villa rustica.

Le gentilé est Beuzevillais[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur le territoire on trouve de nombreux ouvrages du Moyen Âge, outre ceux décrits, il y aurait eu également deux autres tours, dont l'une située au lieu-dit les Terrasses à l'est de la tour de la Bastille. On y voyait les restes d'une enceinte[8].

La seigneurie est au XIe siècle la possession de Guillaume de Mortain, qui en prébende une partie au profit de l'église de Mortain[9]. En 1400, elle est entre les mains d'un seigneur du nom de Carbonnel. Par son mariage avec Jeanne de Carbonnel, Jean d'Orglandes[10] et seigneur de Plain-Marais. Elle passa ensuite dans les familles Simon de Plain-Marais[11], de Gourmont[12], de Thieuville, de Thiboutot, de Juigné et de Beauffort.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1961[13] 1988 Jean d'Aigneaux DVD Conseiller général de la Manche de 1966-1998
         
mars 1995[13] mars 2008 Jean d'Aigneaux DVD Conseiller général de la Manche de 1966-1998
mars 2008 en cours Carles Dupont[14] LR[15] Agent technique
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[14].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 157 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Beuzeville-la-Bastille[16]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Beuzeville-la-Bastille a compté jusqu'à 379 en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
282 294 344 379 352 353 343 367 346
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
325 319 293 301 334 360 356 354 347
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
290 301 270 207 207 173 182 186 228
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
206 243 225 166 166 161 148 152 157
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Plain-Marais et sa plate-forme bastionnée.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. M. Renault, « Histoire et Antiquités. Notes historiques et archéologiques », in Annuaire de la Manche, 1873 (45e année), p. 16. L'auteur affirme : « avant le XIVe siècle ». Toutefois, les attestations formelles font (pour l'instant) défaut.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 927
  5. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  6. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 67
  7. « Avenir Beuzevillais pour la Culture et la Détente (ABCD) - Beuzeville la Bastille », sur sainte-mere-eglise.info, Office de tourisme communautaire de Sainte-Mère-Église (consulté le 25 février 2015)
  8. Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, 1824 - première partie, p 306.
  9. Mémoires - Par Société nationale académique de Cherbourg, p 30.
  10. Vivant en 1463.
  11. Il portait de sinople à trois lionceaux d'argent.
  12. Il portait d'argent au croissant au chef de gueules, chargé de trois roses d'or.
  13. a et b « Jean d'Aigneaux devient maire honoraire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 février 2015)
  14. a et b Réélection 2014 : « Beuzeville-la-Bastille (50360) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 juin 2014)
  15. http://www.herve-mariton.fr/elus-signataires/
  16. Date du prochain recensement à Beuzeville-la-Bastille, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  18. « Groupe sculpté : La Trinité », notice no PM50000081, base Palissy, ministère français de la Culture.
  19. « Statue : Vierge à l'Enfant », notice no PM50000083, base Palissy, ministère français de la Culture.
  20. « Château de Plain-Marais », notice no PA00110338, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. « Édifice fortifié dit la Bastille », notice no IA00001122, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Géraud de Féral, Un Village normand à travers les siècles: recherches historiques sur Beuzeville-la-Bastille, Coutances : O.C.E.P., 1974, 263 p.
  • Géraud de Féral, Notice sur le château de Plain-Marais à Beuzeville-la-Bastille, Manche, dans les Vieilles maisons françaises, n° 34, 1967 & en tiré à part, Paris : chez André Silvaire, 1967, 16 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]