Quettetot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quettetot
Quettetot
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Cotentin
Statut commune déléguée
Maire délégué
Mandat
Patrick Burnel
2020-2026
Code postal 50260
Code commune 50418
Démographie
Gentilé Quettetotais
Population 696 hab. (2019)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 29′ 15″ nord, 1° 40′ 00″ ouest
Altitude Min. 34 m
Max. 159 m
Superficie 12,43 km2
Élections
Départementales Bricquebec
Historique
Commune(s) d'intégration Bricquebec-en-Cotentin
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 15.svg
Quettetot
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Quettetot
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Quettetot
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Quettetot

Quettetot est une ancienne commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Bricquebec-en-Cotentin

Elle est peuplée de 696 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est attesté pour la première fois en 1200 sur le Cartulaire de Bricquebec sous la forme Ketetot[1]. Celle-ci est ensuite attestée vers 1280 sous la forme Quetetot[2]. Enfin, le nom de la commune est attesté en 1629 sur la Table des Naissances, Mariages, Décès arrivés par année en la paroiſe de Notre-Dame de Quettetot depuis 1629[3] sous la forme actuelle Quettetot.

Quettetot est un composé lexical unifié formé de Ketill et de -topt en vieux norrois[1].

Ketill, qui est un réemploi anthroponymique du vieux norrois ketill signifiant « chaudron », est un nom de personne scandinave[4],[5],[6]. Il est notamment à l'origine, en Normandie, des noms de lieux Quettehou (Manche), Quetteville (Calvados), ou encore Quettreville-sur-Sienne (Manche)[7] et des noms de famille Quétil Quétel.

Quant à topt ou sa variante toft, c'est un appellatif scandinave signifiant « pièce de terre avec habitation »[8] . À noter que la formation suffixale NP + -topt pour désigner « le domaine de ... » est fréquente dans la Normandie des IXe – Xe siècles. On en compte, en Normandie, environ 350, dont Le Thôt (Manche), Saint-André-d'Hébertot (Calvados), ou bien Appetot (Eure).

Quettetot est donc littéralement « le domaine de Ketill ».

Le gentilé est Quettetotais(e).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1827, des moules à haches en bronze furent retrouvés sur le territoire communal[9].

Le , la commune de Quettetot intègre, avec cinq autres, la commune de Bricquebec-en-Cotentin[10] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Bricquebec, Les Perques, Quettetot, Saint-Martin-le-Hébert, Le Valdécie et Le Vrétot deviennent des communes déléguées et Bricquebec est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie annexe.
Liste des maires[11]
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1802 Nicolas Lepigeon    
1802 1808 Guillaume François Hairon    
1808 1813 Jean Baptiste Hamel    
1813 1815 Nicolas Lepigeon    
1815 1816 Jean Baptiste Hamel    
1816 1821 Jean François Hébert Deslongchamps    
1821 1840 François Joseph Cosnefroy Dulongprey   Laboureur
1841 1848 François Laurent Hamel   Cultivateur
1848 1854 Charles Antoine Commenchail    
1854 1871 François Laurent Hamel   Cultivateur
1871 1898 Maurice Alexandre Lerouvillois    
1898 1911 Jean François Désiré Férey   Propriétaire
1912 1933 Jean Hébert Deslongchamps    
1933 1972 Hervé Buhot    
1972 1983 Jean-Baptiste Férey    
1983 1995 René Hamelin    
1995 2008 Francis Lepesqueur    
2008 décembre 2015 Jean Hamelin[12]   Technicien
Les données manquantes sont à compléter.
liste des maire délégué
Période Identité Étiquette Qualité
jan. 2016 mai 2020 Jean Hamelin   Technicien
mai 2020[13] En cours Patrick Burnel DVD Chef de secteur à SAUR

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2019, la commune comptait 696 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour Quettetot[14]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
725765906822848832786838793
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
745730730702715703675663686
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
707671644550576565600566565
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2016
531514517527554562716714711
2019 - - - - - - - -
696--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame qui possède plusieurs objets classé.
  • vestiges du manoir de la Houlette (XIVe siècle)[17], bâti sur une motte castrale[18].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2019.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : Formations non romanes ; Formations dialectales, Volume 2, 1996, p.1017 - (ISBN 2-600-00133-6)
  2. « Quettetot dans l’histoire », consultable sur https://quettetot.fr/wp-content/uploads/sites/509/2017/12/Toponymie_et_peuplement5819.pdf
  3. Archives départementales de la Manche, « Table des Naissances, Mariages, Décès arrivés par année en la paroisse de Notre-Dame de Quettetot depuis 1629 », sur archives-manche.fr
  4. Jean Adigard des Gautries, Les noms de personnes scandinaves en Normandie de 911 à 1066, 1954 - (ISSN 0349-3075)
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, 1996, p.204 - (ISBN 2-905461-80-2)
  6. François de Beaurepaire, Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, 1986, p.180 - (ISBN 2-7084-0299-4)
  7. Jean Adigard des Gautries, « Les noms de lieux de la Manche attestés entre 911 et 1066 », dans Annales de Normandie, 1951, pp.9-44, consultable sur https://www.persee.fr/doc/annor_0003-4134_1951_num_1_1_4197
  8. « Élément -tot », dans Wikimanche, 20 décembre 2018, consultable sur https://www.wikimanche.fr/index.php?title=%C3%89l%C3%A9ment_-tot&oldid=352191
  9. Guy Le Hallé, Châteaux forts de Basse-Normandie, t. II, Louviers, Ysec Éditions, , 160 p. (ISBN 978-284673-215-4), p. 106.
  10. « Recueil des actes administratifs de décembre 2015 », sur le site de la préfecture de la Manche (consulté le ).
  11. Jacques Blin, étude sur les maires des communes du canton de Bricquebec à partir des registres d'état civil.
  12. Réélection 2014 : « Jean Hamelin confirmé dans son poste de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  13. « Denis Lefer premier magistrat de la cité du Donjon », sur actu.fr, La Presse de la Manche (consulté le ).
  14. Date du prochain recensement à Quettetot, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 2018 .
  17. « Le manoir de la Houlette à Quettetot, architecture et environnement », sur journees-archeologie.fr (consulté le )
  18. Le Hallé 2015, p. 106.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :