Prétot-Sainte-Suzanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Prétot-Vicquemare.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Suzanne.
Prétot-Sainte-Suzanne
Le château de Sainte-Suzanne.
Le château de Sainte-Suzanne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Créances
Intercommunalité Communauté de communes Côte Ouest Centre Manche
Statut commune déléguée
Maire délégué Thierry Renaud
2016-2020
Code postal 50250
Code commune 50415
Démographie
Population 296 hab. (2014)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 19′ 29″ nord, 1° 26′ 14″ ouest
Altitude Min. 4 m – Max. 44 m
Superficie 11,64 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Montsenelle
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 15.svg
Prétot-Sainte-Suzanne

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Prétot-Sainte-Suzanne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Prétot-Sainte-Suzanne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Prétot-Sainte-Suzanne

Prétot-Sainte-Suzanne est une ancienne commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Montsenelle[1].

Elle est peuplée de 296 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Piretot vers 1164 et Peretoth vers 1190[2].

Homonymie avec Prétot-Vicquemare (Seine-Maritime, Peretot vers 1210); Prétot à Étainhus (Seine-Maritime, Peretot fin XIIe siècle); Prétot à Granville (Manche) et Hôtel-Prétot à Remilly-sur-Lozon (Manche)[3],[4].

Le type toponymique Prétot remonte à un composé anglo-scandinave Pyriġ-topt avec le vieil anglais pyriġ « poirier »[5] ou scandinave Pera-topt avec le vieux norrois pera « poire »[6], à moins d'y voir le nom de personne germanique Pero[7], auquel cas, il serait associé au moins cinq fois au même appellatif -tot, alors qu'on le retrouve rarement ailleurs dans la toponymie normande.

L'appellatif tot est issu du vieux scandinave topt[5],[8] « terrain constructible », puis « ferme ».

Le sens global est donc vraisemblablement « ferme du poirier », la version française Ferme du Poirier étant par ailleurs formellement attestée dans la partie nord de la France. À noter que le poirier était un arbre particulièrement répandu en Normandie au Moyen Âge.

On note un parallèle avec les noms en -tot associés à des noms de végétaux :

  • Lintot + Lintentot + au moins six autres hameaux : Lind(e)-topt « ferme du tilleul »
  • Bouquetot + au moins trois hameaux : Bók-topt « ferme du hêtre »
  • Ectot Ce lien renvoie vers une page d'homonymie, Ecquetot + au moins douze autres communes ou lieux-dits : Eski-topt « ferme des frênes »

Histoire[modifier | modifier le code]

À la création des cantons, Prétot est chef-lieu de canton. Ce canton est supprimé lors du redécoupage cantonal de l'an IX (1801)[9].

En 1973, la commune de Prétot a fusionné avec Sainte-Suzanne-en-Bauptois, qui a gardé le statut de commune associée jusqu'en 1980. À cette date, la commune a pris le nom de Prétot-Sainte-Suzanne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mai 1816 février 1831 Pelage Leconte Descoursières   Cultivateur
février 1831 février 1881 Jean Baptiste Lenesley    
février 1881 1897 Louis Fortin    
         
mars 1977 juin1995 Georges Lefebvre SE  
juin1995 mars 2008 Bernard Énault    
mars 2008[10] mars 2014 Daniel Rose SE  
mars 2014[11] en cours Thierry Renaud SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 296 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour Prétot-Sainte-Suzanne[12]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population de Prétot puis de Prétot-Sainte-Suzanne  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
788 783 1 121 1 117 1 004 1 010 927 832 790
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
749 734 736 617 630 582 565 508 480
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
439 443 437 423 406 412 428 383 363
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
356 310 365 353 374 360 330 306 296
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Sainte-Suzanne-en-Bauptois avant 1973
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841
164 182 247 256 150 163 151
1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876
178 160 150 154 158 165 164
1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
143 181 169 156 155 154 171
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
145 84 100 125 91 106 115
1968 - - - - - -
104 - - - - - -
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Sources : EHESS[15])

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Sainte-Suzanne.
La poterne du château de Prétot.
L'église Saint-Pierre de Prétot.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste-Siméon Dudouyt (1778 à Prétot-1865), médecin et député de la Manche de 1830 à 1837.
  • Alain Jouffroy (1928-2015), poète, habite Prétot-Sainte-Suzanne[16].
  • Jean Moré (né en 1947), artiste, inventeur des « Colonnes flottantes », habite Prétot-Sainte-Suzanne[17].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs de la Manche » (consulté le 8 décembre 2015)
  2. François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 179.
  3. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, , 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150), p. 124 - 125.
  4. Jean Renaud, Vikings et noms de lieux de Normandie. Dictionnaire des toponymes d'origine scandinave en Normandie, éditions OREP, 2009 (ISBN 978-2-915762-89-1), p. 97 ab.
  5. a et b ibidem
  6. Jean Renaud, op. cit.
  7. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Vol. II : formations non romanes, formations dialectales, N° 18340 (lire en ligne) [1].
  8. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Presses Universitaires de Caen, 1996 (ISBN 2-905461-80-2), p. 199b.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Prétot-Sainte-Suzanne », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 19 octobre 2011)
  10. « Municipales à Prétot-Sainte-Suzanne. Le maire arrête, un adjoint candidat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 1er septembre 2015)
  11. « Thierry Renaud est élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 1er septembre 2015)
  12. Date du prochain recensement à Prétot-Sainte-Suzanne, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Sainte-Suzanne-en-Bauptois », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 19 octobre 2011)
  16. [2]
  17. « www.aillet.com raconte sa rencontre avec Jean Moré » (consulté le 14 juillet 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :