Saint-Christophe-du-Foc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Christophe.

Saint-Christophe-du-Foc
Saint-Christophe-du-Foc
L'église Saint-Christophe.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Les Pieux
Intercommunalité CA du Cotentin
Maire
Mandat
Myriam Hamon
2014-2020
Code postal 50340
Code commune 50454
Démographie
Gentilé Saint-Christophais
Population
municipale
431 hab. (2016 en augmentation de 6,16 % par rapport à 2011)
Densité 120 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 33′ 21″ nord, 1° 44′ 30″ ouest
Altitude Min. 44 m
Max. 99 m
Superficie 3,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Christophe-du-Foc

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Christophe-du-Foc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Christophe-du-Foc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Christophe-du-Foc

Saint-Christophe-du-Foc est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 431 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Couvrant 358 hectares, le territoire de Saint-Christophe-du-Foc était le moins étendu du canton des Pieux avant l'extension de celui-ci en 2015. Elle est aussi située près de Cherbourg-Octeville.

Communes limitrophes de Saint-Christophe-du-Foc[1]
Teurthéville-Hague Virandeville Virandeville
Teurthéville-Hague,
Sotteville
Saint-Christophe-du-Foc Couville
Sotteville Sotteville, Bricquebosq Bricquebosq

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes latinisées Fagum..Sanctus Christophorus vers l'an 1000, Fagum 1066 - 1083, Fagum 1080 - 1082, Sancti Christofori vers 1150 et 1280, ainsi que sous la forme romane Saint-Christofle du Faou en 1468[2]. Gilles de Gouberville la désigne dans les années 1550 comme Sct Christophle à la Hague[réf. nécessaire].

Il s'agit à l'origine de deux toponymes distincts et un hameau du Foc du haut existe toujours sur cette commune[2]. Il se trouve à l'écart du lieu sur lequel fut érigée l'église Saint-Christofle, forme dialectale de Christophe que l'on retrouve dans l'ancien nom de Saint-Christophe-d'Aubigny (Manche, ancienne commune, Saint-Christofle d'Aubigny 1503) et dans le nom de famille Christofle.

L'élément -foc représente l'ancien français faou[2], normand ou fou « hêtre ». n’étant plus compris comme lemme du hêtre, il s’est vu remotivé en foc, qui désigne une voile dans cette région maritime[3].

Un Petrus Helge de Fayo est mentionné par ailleurs dans un texte rédigé en latin en 1227 et renverrait à ce toponyme[2], bien que de Fayo signifie plutôt du Fay, c'est-à-dire « de la Hêtraie », microtoponyme fréquemment attesté. Helge (< ancien norrois Helgi « le saint ») est l'indice d'une origine scandinave de ce personnage et est peut-être ici un patronyme précoce.

Le gentilé est Saint-Christophais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1876 1881 Théodore Mocquet    
         
1971 1993 Jean Thomine    
juin 1993 2001 André Cottebrune   Retraité de l'arsenal de Cherbourg
2001 2008 Blandine Legros   Sans emploi
2008 En cours Myriam Hamon[4]   Technicienne informatique
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et trois adjoints[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2016, la commune comptait 431 habitants[Note 1], en augmentation de 6,16 % par rapport à 2011 (Manche : -0,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
246239234276293273277238217
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
230227229216229209202189191
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
188209201170185205189181172
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
193178171169273276322329335
2013 2016 - - - - - - -
422431-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le manoir de la Barguignerie.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a b c et d François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 188 - 189
  3. Normandie : Noms de lieux de Normandie, René Lepelley (1999)[réf. non conforme].
  4. Réélection 2014 : « Dimanche matin, Myriam Hamon a été réélue maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 avril 2014)
  5. « Saint-Christophe-du-Foc (50340) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 mai 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « Statue : Saint Christophe », notice no PM50000944, base Palissy, ministère français de la Culture.
  11. Site du doyenné
  12. « Manoir », notice no PA00132690, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Lien externe[modifier | modifier le code]