Liesville-sur-Douve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Liesville-sur-Douve
Liesville-sur-Douve
Église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Carentan
Intercommunalité Communauté de communes de la Baie du Cotentin
Maire
Mandat
Sonia La Dune
2014-2020
Code postal 50480
Code commune 50269
Démographie
Population
municipale
204 hab. (2016 en diminution de 4,67 % par rapport à 2011)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 21′ 16″ nord, 1° 19′ 12″ ouest
Altitude Min. 2 m
Max. 18 m
Superficie 5,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Liesville-sur-Douve

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Liesville-sur-Douve

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Liesville-sur-Douve

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Liesville-sur-Douve

Liesville-sur-Douve est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 204 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Levilla vers 1135[1].

La référence au fleuve côtier Douve a été ajoutée en 1954 au nom de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liesville-sur-Douve, Manche.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
v. 1840 ? Jean-Richard Belin-Duval [2]    
1981 mars 2008 Jean Dumoncel SE Commercial
mars 2014 Francine Lefrand SE Secrétaire commerciale
mars 2014[3] En cours Sonia La Dune SE Comptable
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2016, la commune comptait 204 habitants[Note 2], en diminution de 4,67 % par rapport à 2011 (Manche : -0,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
404417395384377396379360332
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
327356345327331317317308312
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
315314348278266256235212253
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
217231179153149153212220204
2016 - - - - - - - -
204--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin avec des fresques peintes par un résistant en 1943, église surplombant les rives des marais du Cotentin et du Bessin.
  • Énorme pigeonnier découronné, de 6 mètres de haut et 8,5 mètres de diamètre.
  • Moulin à vent possédant une tour ronde (ruines).
  • Ferme de Saulx (1631).
  • Maison de la Rue d'en Bas (1775).
  • Ancien four à chaux, une carrière où l'on extrayait la pierre calcaire. Les pierres étaient par la suite mises au feu et cuites avec du bois, jusqu'à les réduire en poudre. Cette chaux servait ensuite à l'amendement de la terre, comme anti-parasites sur les troncs de pommiers, pour la construction, le blanchissement des murs (désinfectant), ou, pour les bouchers, elle nettoyait la panse des vaches.
Marais du Cotentin.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le peintre, Marcel Gaillard (1886-1947 à Liesville), travaille à l'époque pour les services anglais. Couverture parfaite, ses tableaux sont passés au-delà de la ligne de démarcation par le curé du village, avec au dos les renseignements importants pour le futur débarquement. L'activité de résistance de ce peintre demeure fantasmatique : aucun des anciens du village l'ayant connu ne confirme cette activité résistante.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 942 - (ISBN 2600001336).
  2. Annuaire du département de la Manche, 12e année, 1840, p 228.
  3. « Sonia La Dune a pris la tête de la mairie », sur Ouest-france.fr (consulté le 5 avril 2014)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :