Périers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Périer.

Périers
Périers
L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul un jour de marché.
Blason de Périers
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Agon-Coutainville
Intercommunalité Communauté de communes Côte Ouest Centre Manche
Maire
Mandat
Gabriel Daube
2014-2020
Code postal 50190
Code commune 50394
Démographie
Gentilé Prisiais
Population
municipale
2 342 hab. (2015 en diminution de 2,01 % par rapport à 2010)
Densité 160 hab./km2
Population
aire urbaine
4 809 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 11″ nord, 1° 24′ 26″ ouest
Altitude Min. 6 m
Max. 36 m
Superficie 14,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Périers

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Périers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Périers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Périers
Liens
Site web www.ville-periers.fr

Périers est une commune française située dans le département de la Manche et la région Normandie, peuplée de 2 342 habitants[Note 1] (les Prisiais).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au nord du Pays de Coutances. Son bourg est à 10 km au sud-est de Lessay, à 16 km au nord-est de Coutances, à 18 km au sud-ouest de Carentan et à 26 km au nord-ouest de Saint-Lô[1].

Communes limitrophes de Périers[2]
Millières Gonfreville,
Saint-Patrice-de-Claids
Saint-Germain-sur-Sèves
Millières Périers[2] Saint-Sébastien-de-Raids
Millières Vaudrimesnil Saint-Martin-d'Aubigny,
Saint-Aubin-du-Perron

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Periers en 962 et 996[3], Perers en 1159 et 1181[3], de Piris vers 1245[3].

Ce toponyme est le pluriel d'une forme dialectale du français poirier, issu du bas latin pirarius[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'affaire criminelle Blanche Hébert, un terrible fait divers, s'est déroulée à Périers le 7 mars 1955[5].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Périers

Les armes de la commune de Périers se blasonnent ainsi :
D'argent au poirier arraché de sinople et fruité de gueules accompagné de deux lions de sable, l'un en chef à senestre, l'autre contourné en pointe à dextre, à la bande d'azur chargée de trois molettes d'éperon d'or posées à plomb brochant sur le tout et à la trangle de gueules brochant en pointe sur la bande[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1838 1860 Gustave Regnault   Médecin
1860 1866 L. Lescaudey de Manneville    
1866 1871 Eugène d'Halwin, marquis de Piennes Bonapartiste Diplomate
1873 1873 Alfred Regnault   Propriétaire
1873 1976 Albert Le Brun de Blon    
1876 1923 Alfred Regnault   Propriétaire
1924 1935 François Le Conte    
1936 1937 André Lefèvre   Médecin
1937 1944 François Le Conte    
juillet 1944 novembre 1944 Charles Tollemer   Abbé
1944 1944 François Le Conte    
1945 1947 Gilles Déan    
1947 1954 Auguste Lhoste    
1954 avril 1966
(décès)
Robert Schmitt MRP Industriel, conseiller général
1966 1971 François Le Conte (fils)    
1971 mars 1983 Raymond Burckart RPR Architecte, conseiller général (1975-1985)
mars 1983 juin 1995 Michel Ciubucciu DVD Notaire, conseiller général (1985-1992)
juin 1995 mars 2001 Didier Lecerf DVD Médecin, conseiller général (1992-1998)
mars 2001 mars 2008 Damien Pillon DVD Banquier
mars 2008[7] en cours Gabriel Daube[8] DVD puis MoDem puis UDI Consultant en management et formateur au CNFPT, conseiller départemental (depuis 2015)
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et quatre adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2015, la commune comptait 2 342 habitants[Note 2], en diminution de 2,01 % par rapport à 2010 (Manche : +0,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Périers a compté jusqu'à 2 902 habitants en 1806.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 4732 5572 9022 6422 6052 6402 8562 8802 901
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 8562 7942 7042 5152 6152 6522 6442 6892 720
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 6222 4652 4532 1462 1522 2022 2851 8092 543
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
2 4642 5862 7122 7412 5662 5532 4502 4372 355
2015 - - - - - - - -
2 342--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Périers Sport fait évoluer trois équipes de football en divisions de district[15].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. a, b et c Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 1327
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 196
  5. Jean-François Miniac, Les Nouvelles Affaires criminelles de la Manche, de Borée, Paris, avril 2012.
  6. « GASO, la banque du blason - Périers - Manche » (consulté le 26 décembre 2011)
  7. « Gabriel Daube succède à Damien Pillon », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 16 août 2014)
  8. a et b Réélection 2014 : « Périers (50190) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 mai 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. « Église », notice no PA00110533, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Œuvres mobilières à Périers », base Palissy, ministère français de la Culture.
  15. « Périers S. », sur Site officiel de la Ligue de Basse-Normandie (consulté le 22 août 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]