Vesly (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Vesly (Eure).

Vesly
Vesly (Manche)
Le bourg de Vesly.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Créances
Intercommunalité Communauté de communes Côte Ouest Centre Manche
Maire
Mandat
Judith Pirou
2014-2020
Code postal 50430
Code commune 50629
Démographie
Gentilé Veslionnais ou Veslissiens
Population
municipale
715 hab. (2015 en augmentation de 8,5 % par rapport à 2010)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 09″ nord, 1° 30′ 16″ ouest
Altitude Min. 6 m
Max. 123 m
Superficie 22,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Vesly

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Vesly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vesly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vesly

Vesly (prononcé [vɛli] ou [veli][1]) est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 715 habitants[Note 1].

Les 91 habitants de la commune associée de Gerville-la-Forêt sont restés rattachés au canton de la Haye-du-Puits après sa fusion-association en 1972 avec Vesly, alors que le reste de la commune faisait partie de celui de Lessay. Depuis mars 2015, l'ensemble fait partie du canton de Créances.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au nord du Coutançais. Son bourg est à 5 km au nord-est de Lessay, à 6 km au sud-est de La Haye-du-Puits et à 11 km au nord-ouest de Périers[2].

Communes limitrophes de Vesly[3]
La Haye
(comm. dél. de Mobecq)
Montsenelle
(comm. dél. de Lithaire)
Le Plessis-Lastelle
Lessay
(comm. dél. d'Angoville-sur-Ay)
Vesly Laulne
Lessay Lessay, Millières Saint-Patrice-de-Claids,
Millières

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Verlei vers 1025, Verleium au XIIe siècle, de Velleio en 1213 et Veillie vers 1280[4].

Il s'agit d'un type toponymique gaulois ou gallo-romain en -(i)acum[4],[5],[1],[6], suffixe d'origine celtique marquant la localisation et la propriété. Il a régulièrement abouti à la terminaison -ei au Moyen Âge, puis -y à l'époque moderne.

Le premier élément Vesl- représente probablement un anthroponyme selon la plupart des auteurs, tel que Virilius[6],[5] ou Verliacus[1], ce dernier nom de personne supposerait une forme initiale *Verliacuacum, il s'agit vraisemblablement d'une erreur. François de Beaurepaire ne se prononce pas sur la nature exacte de ce toponyme, il se contente de le rapprocher de Vesly (Eure, Verliacum XIe siècle), de Villy-le-Bas (Seine-Maritime, Virtlaicum XIe siècle, Verleio 1059)[4].

Le gentilé est Veslionnais ou Veslissien[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

La région est habitée au moins depuis l'époque gauloise par la tribu des Unelles, avec à leur tête le chef Viridorix. À la suite de la conquête romaine, les tribus germaniques et les Mérovingiens ont laissé leur trace notamment dans la religion avec sainte Walburge, dont une statue du XVIe siècle siège dans l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Des sarcophages mérovingiens ont été trouvés sous l'église.

En 1972, Vesly a fusionné avec Gerville-la-Forêt (anciennement Gerville jusqu'en 1939), qui a gardé le statut de commune associée et son appartenance au canton de La Haye-du-Puits jusqu'en 2015.

Entrée de Gerville-la-Forêt.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1981[8] 1989 Raymond Fautrat   Chef d'entreprise
1989 mars 2001 Patrick Beuve    
mars 2001[8] avril 2014 Raymond Fautrat UMP Chef d'entreprise
avril 2014[9] en cours Judith Pirou SE Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[10]. L'un de ces conseillers est maire délégué de la commune associée de Gerville-la-Forêt.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[12].

En 2015, la commune comptait 715 habitants[Note 2], en augmentation de 8,5 % par rapport à 2010 (Manche : +0,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3351 3401 4521 5121 4351 4051 2971 3031 268
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2781 2061 2041 1361 1151 0611 058936900
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
871810819688665708693625585
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
581542568522535541615626688
2015 - - - - - - - -
715--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Gerville-la-Forêt avant l'association
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
233261279312312275272291
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886
300246243225199186182183
1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
203185195180144125108128
1936 1946 1954 1962 1968 - - -
145102115112104---
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Source : EHESS[15])

Économie[modifier | modifier le code]

Selon l'annuaire de la mairie[16], le principal secteur d'activité de la commune est la production animale. Il existe notamment 33 entreprises dans ce secteur à Vesly dont 19 font l'élevage de vaches laitières et 6 autres qui font l'élevage d'autres bestiaux (bovins, buffles, ovins, caprins).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pair.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Union sportive Vesly-Laulne fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[21].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 266
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. a b et c François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 232
  5. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  6. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 594
  7. « Site de la communauté de communes du canton de Lessay - Vesly et Gerville-la-Forêt » (consulté le 12 avril 2010)
  8. a et b « Raymond Fautrat ne se représentera pas », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 juin 2015)
  9. « Judith Pirou a été élue maire de la commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 juin 2015)
  10. « Vesly (50430) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 mai 2014)
  11. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Gerville-la-Forêt », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 27 novembre 2011)
  16. http://www.annuaire-mairie.fr/mairie-vesly-50.html
  17. « Église Saint-Pierre », notice no PA00110639, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. « Œuvres mobilières à Vesly », base Palissy, ministère français de la Culture.
  19. « Vesly », notice no PM50001244, base Palissy, ministère français de la Culture.
  20. « Manoir de Bricqueboscq », notice no PA50000022, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie - US Vesly-Laulne » (consulté le 13 juin 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]