Crosville-sur-Douve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crosville-sur-Douve
Le château de Crosville.
Le château de Crosville.
Blason de Crosville-sur-Douve
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Bricquebec
Intercommunalité CA du Cotentin
Maire
Mandat
Serge Latrouite
2014-2020
Code postal 50360
Code commune 50156
Démographie
Gentilé Crosvillais
Population
municipale
62 hab. (2014 en diminution de 3,12 % par rapport à 2009)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 23′ 20″ nord, 1° 29′ 03″ ouest
Altitude Min. 3 m
Max. 33 m
Superficie 4,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Crosville-sur-Douve

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Crosville-sur-Douve

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Crosville-sur-Douve

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Crosville-sur-Douve

Crosville-sur-Douve est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 62 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Crosville-sur-Douve[1]
Rauville-la-Place La Bonneville La Bonneville
Rauville-la-Place Crosville-sur-Douve[1] La Bonneville
Rauville-la-Place Varenguebec La Bonneville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Crovilla au XIIe siècle[2]. Le toponyme est issu d'un anthroponyme norrois[2]/scandinave[3] tel que Krokr ou Krok. Le second élément est l'ancien français ville dans son sens originel de « domaine rural » hérité du latin villa rustica.

Le locatif sur-Douve a été ajouté en 1939[4].

Le gentilé est Crosvillais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Crosville-sur-Douve

Crosville-sur-Douve n'a pas de blason officiel[5].

Lui sont parfois attribuées ces armes :

  • Écartelé : au premier d'azur aux six losanges d'argent ordonnées 3 et 3 (famille d'Ouessay), au deuxième d'argent à la croix engrélée de gueules (famille Boudet de Crosville), au troisième de sable à la croix ancrée d'or (famille de Trousseauville), au quatrième d'azur à l'épée d'argent supportée par deux lions affrontés du même (famille Julien).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? juin 1995 Claude Lemoine    
1992[6] en cours Serge Latrouite[7] SE Salarié secteur médical
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de sept membres dont le maire et un adjoint[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2014, la commune comptait 62 habitants[Note 2], en diminution de 3,12 % par rapport à 2009 (Manche : +0,44 %). Crosville a compté jusqu'à 260 habitants en 1841.

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
208 217 219 251 195 202 260 205 201
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
211 220 205 193 194 174 177 177 157
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
136 138 124 119 135 148 136 95 95
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
89 95 77 67 48 58 64 61 62
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Gervais-et-Saint-Protais.
  • Le château du XVIIe siècle, classé monument historique depuis le 6 décembre 2000[12], est racheté et restauré depuis 1980 par la famille Lefol, des agriculteurs qui habitaient alors la bâtisse. Il est ouvert au public. Sur des terres appartenant à sa famille depuis le XIe siècle, Jean Boudet de Crosville élève un donjon en 1403. Il faudra attendre le XVIIe siècle pour que la bâtisse s'agrandisse et s'embellisse. C'est Jean de Crosville qui en est l'initiateur : symétrie des bâtiments, frontons triangulaires au-dessus des façades, escalier de réception, cheminées monumentales, plafonds peints à la française. Son fils terminera les travaux entrepris.
  • L'église Saint-Gervais-et-Saint-Protais, du XVIIe siècle, abrite des lambris du XVIe et un tabernacle du XVIIe classés à titre d'objets[13].

Activité culturelle et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 1022
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Selon informations fournies par téléphone de la Mairie de la commune.
  6. « Serge Latrouite se représente », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 2 août 2014)
  7. Réélection 2014 : « Serge Latrouite réélu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 avril 2014)
  8. « Crosville-sur-Douve (50360) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 2 août 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  12. « Château », notice no PA00110389, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Œuvres mobilières à Crosville-sur-Douve », base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :