Saint-Martin-de-Varreville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.
Saint-Martin-de-Varreville
Le monument Leclerc.
Le monument Leclerc.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Carentan
Intercommunalité Communauté de communes de la Baie du Cotentin
Maire
Mandat
Ghyslène Lebarbenchon
2014-2020
Code postal 50480
Code commune 50517
Démographie
Population
municipale
195 hab. (2015 en diminution de 10,14 % par rapport à 2010)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 25′ 35″ nord, 1° 14′ 14″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 41 m
Superficie 8,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Varreville

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Varreville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Varreville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Varreville

Saint-Martin-de-Varreville est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 195 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Martin-de-Varreville était situé dans le secteur de débarquement d'Utah Beach. Le cordon littoral avait été isolé par l'inondation de zones marécageuses et n'était relié au continent que par quelques routes. Les Alliés décidèrent donc une opération aéroportée la nuit précédant le débarquement pour prendre les sorties de plages. Sur la commune se trouvait également une batterie d'artillerie allemande, un des éléments du mur de l'Atlantique. La 101e division aéroportée américaine sauta donc dans les environs de Saint-Martin de Varreville, elle prit la batterie mais celle-ci ne contenait pas les canons attendus. Elle sécurisa également la sortie des plages.

Article détaillé : Utah Beach.

Dans les semaines qui suivirent, Utah Beach restera une zone importante de débarquement de troupes et matériels, même après la bataille de Cherbourg.

Le général Leclerc et ses hommes débarquèrent sur la plage le .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995[1] en cours Ghyslène Lebarbenchon[2] SE Mère au foyer
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2015, la commune comptait 195 habitants[Note 2], en diminution de 10,14 % par rapport à 2010 (Manche : +0,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
413 507 522 541 501 515 480 509 510
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
504 471 469 414 379 369 348 340 332
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
297 325 305 262 291 269 263 246 257
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
238 229 183 178 169 155 196 202 208
2013 2015 - - - - - - -
198 195 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
Aigle-lutrin.
Batterie de Saint-Martin-de-Varreville sur Utah Beach.
  • Église d'origine romane (XIe/XIIe). Elle possède un très beau portail roman et modillons amusants du XIe et XIIe siècles. L'église possède entre autres un des plus beaux lutrins en chêne du Cotentin.
  • Monument Leclerc.
  • Plage de sable fin.
  • Dunes.
  • Anciens blockhaus allemands.
  • Ferme manoir La Verte-Londe, encore habité par la famille de la Londe originaire du Calvados.
  • Étangs, nombreux étangs dans les anciennes carrières.
  • Ferme Les Dunes, importante ferme qui offre une singulière et immense entrée couverte d'une charpente en bois.
  • Ferme manoir de Carantilly (XVIIe et XVIIIe), énorme bâtiment sur une cour entourée de communs monumentaux, ce manoir conserve de belles cheminées ; un escalier de pierre avec une rampe sculptée ; un clocheton. On peut voir encore quelques arcades de la chapelle privée, détruite il y a longtemps.
  • Ferme manoir du Village des Mezières.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ghyslène Lebarbenchon se représente », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 décembre 2014)
  2. Réélection 2014 : « 4e mandat de maire pour Gyslène Lebarbenchon », sur Ouest-france.fr (consulté le 5 avril 2014)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :