Morville (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Morville
Morville (Manche)
L'église Saint-Pair.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Cotentin
Maire
Mandat
Yves François
2020-2026
Code postal 50700
Code commune 50360
Démographie
Gentilé Morvillais
Population
municipale
274 hab. (2018 en augmentation de 7,87 % par rapport à 2013)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 28′ 25″ nord, 1° 30′ 45″ ouest
Altitude Min. 12 m
Max. 47 m
Superficie 7,08 km2
Élections
Départementales Canton de Bricquebec
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Morville
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Morville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Morville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Morville
Liens
Site web www.morville.fr

Morville est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 274 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Morevilla vers 1100[2]. Le toponyme serait issu de l'anthroponyme germanique Morerus[2]. Le second élément est l'ancien français vile dans son sens originel de « domaine rural » issu du latin villa rustica. Pour le premier élément, René Lepelley émet une hypothèse différente en l'ancien français maure, ayant le sens de « noir »[3].

Le gentilé est Morvillais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1793 René François Barthélémy Navet   Propriétaire
1793 1795 Jean-Baptiste Lenormand    
1795 1813 Charles Louis Navet   Propriétaire
1813 1830 Charles Nicolas Navet   Cultivateur
1830 1860 Siméon Joseph Besnard   Cultivateur
1860 1861 Alexandre Besselièvre    
1861 1876 Pierre Michel François Larquemin   Cultivateur
1876 1884 Jean Buhot    
1884 1892 Pierre Michel François Larquemin   Cultivateur
1892 1913 Jean-Baptiste Gamas   Professeur
1913 1919 Désiré Ruel    
1920 1936 Bienaimé Charles Emile Picquenot    
1936 1937 Jean Louis Lelion    
1938 1941 Jean Charles Louis Girard    
1941 1971 Auguste Doguet    
1971 2001 Louis Doguet    
mars 2001 mai 2020 Hubert Barbey[5] SE Agriculteur
mai 2020[6] En cours Yves François SE Retraité de la fonction publique

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2018, la commune comptait 274 habitants[Note 2], en augmentation de 7,87 % par rapport à 2013 (Manche : −0,79 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Morville a compté jusqu'à 564 habitants en 1806.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
486519564562491496453429447
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
445433406405383373340362324
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
317316309290286284256298347
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
302273216217251263260260253
2017 2018 - - - - - - -
272274-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pair. Elle abrite plusieurs œuvres classées à titre d'objets aux monuments historiques, dont un retable aux apôtres sculpté du XVe siècle[11] et un groupe sculpté représentant Saint Joseph et l'Enfant Jésus[12]. À voir également un haut-relief représentant Saint-Hubert et le cerf, ainsi que d'autres statues plus tardives, et une chaire du XVIIIe siècle[13].
  • Ferme-manoir de la Cour.
  • Ferme-manoir du Rotot : manoir de plan rectangulaire des XVIe et XVIIe siècles[14], avec logis de style classique et une charretterie en arcades reposant sur de puissants piliers. La tour carrée, découronnée, a conservée ses souches de cheminées. On accède à l'ensemble par une belle porte double, charretière et piétonne.
  • Croix de la Chaire, du XVIe siècle.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 954
  3. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 183
  4. Jacques Blin, étude sur les maires du canton de Bricquebec d'après les registres d'état civil.
  5. Réélection 2014 : « Hubert Barbey reste premier magistrat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 avril 2014)
  6. a et b « Municipales à Morville. Yves François est le nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 février 2021)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  11. « retable », notice no PM50000743, base Palissy, ministère français de la Culture.
  12. « groupe sculpté : Saint Joseph et l'Enfant Jésus », notice no PM50000746, base Palissy, ministère français de la Culture.
  13. Norbert Girard et Maurice Lecœur, Trésors du Cotentin : Architecture civile & art religieux, Mayenne, Éditions Isoète, , 296 p. (ISBN 978-2-9139-2038-5), p. 116.
  14. Girard et Lecœur 2005, p. 161.

Liens externes[modifier | modifier le code]