Lithaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lithaire
Le village vu du mont Castre.
Le village vu du mont Castre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Créances
Intercommunalité Communauté de communes Côte Ouest Centre Manche
Statut commune déléguée
Maire délégué Joseph Frémaux
2016-2020
Code postal 50250
Code commune 50273
Démographie
Gentilé Lithairiens
Population 543 hab. (2014)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 18′ 03″ nord, 1° 28′ 56″ ouest
Altitude Min. 15 m – Max. 123 m
Superficie 14,21 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Montsenelle
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 15.svg
Lithaire

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Lithaire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Lithaire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Lithaire

Lithaire est une ancienne commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Montsenelle[1].

Elle est peuplée de 543 habitants[Note 1] (les Lithairiens[2]).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au sud de la presqu'île du Cotentin, à l'ouest du Bauptois. Son bourg est à 4,5 km à l'est de La Haye-du-Puits et à 20 km à l'ouest de Carentan.

Le mont Castre culmine à 122 mètres et domine l'isthme de Lessay. Il possède des vestiges d'un ancien camp romain qui lui a valu son nom de « camp de César ».

Communes limitrophes de Lithaire[3]
Neufmesnil Varenguebec Prétot-Sainte-Suzanne
La Haye-du-Puits Lithaire[3] Le Plessis-Lastelle
Mobecq Vesly (comm. ass. de Gerville-la-Forêt) Vesly (comm. ass. de Gerville-la-Forêt)

Histoire[modifier | modifier le code]

Trois légions romaines menées par Titurius Sabinus, lieutenant de Jules César, envahissent le Cotentin à l’été de l’an 56 av. J.-C. Les Unelles, sous la conduite de Viridovix, résistent vigoureusement, mais sont défaits autour du mont Castre[4]. Les Gaulois se replient derrière le Hague-Dick, mais ne peuvent résister et livrent un dernier combat sur les landes de Jobourg.

En juin-juillet 1944, la commune se trouve sur la ligne de front lors de la bataille de La Haye-du-Puits et la longue guerre d'usure qu'est la bataille des haies. La prise du mont Castre se traduit par de lourdes pertes par les troupes américaines.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2008 Jean-Paul Guillemette    
mars 2008 en cours Joseph Frémaux[5]   Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et deux adjoints[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 543 habitants, en diminution de -1,99 % par rapport à 2009 (Manche : 0,44 % , France hors Mayotte : 2,49 %) Lithaire a compté jusqu'à 1 016 habitants en 1836.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
770 897 978 984 1 003 1 016 957 980 925
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
835 808 835 822 853 840 864 805 774
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
808 806 865 698 725 737 738 710 667
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
692 627 572 569 534 519 554 550 543
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Thomas.
Ruine du château (1825).
Le château ou vigie de Lithaire.
Église en ruines Saint-Thomas.
  • Église Saint-Thomas, du XIXe siècle.
  • Château de Broquebeuf.

Le plan d'eau de Lithaire est un lieu priviliégé pour la promenade. Il est aménagé au pied du mont Castre à proximité de plusieurs sites :

  • Ruine du Vieux Château (donjon).
  • Allée couverte.
  • Ruine de l'ancienne église.
  • Panorama et table d'orientation.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[10].
  1. « recueil des actes administratifs de la Manche » (consulté le 8 décembre 2015)
  2. « Ouest-france.fr - Mairie de Lithaires » (consulté le 19 octobre 2011)
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. W. S. Hanson, The army and frontiers of Rome: papers offered to David J. Breeze on the occasion of his sixty-fifth birthday and his retirement from Historic Scotland, 2009, p. 160.
  5. a et b Réélection 2014 : « Lithaire (50250) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 mai 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Lithaire sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)