Les Moitiers-d'Allonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allonne.
Les Moitiers-d'Allonne
Les Moitiers-d'Allonne
L'église Notre-Dame et l'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Les Pieux
Intercommunalité CA du Cotentin
Maire
Mandat
Michèle Sonilhac
2014-2020
Code postal 50270
Code commune 50332
Démographie
Gentilé Moutrons
Population
municipale
661 hab. (2015 en diminution de 3,5 % par rapport à 2010)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 24′ 06″ nord, 1° 46′ 46″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 127 m
Superficie 17,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Les Moitiers-d'Allonne

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Les Moitiers-d'Allonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Moitiers-d'Allonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Moitiers-d'Allonne
Liens
Site web www.lesmoitiersdallonne.com

Les Moitiers-d'Allonne est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 661 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune littorale est à l'ouest de la péninsule du Cotentin. Elle se compose de deux bourgs principaux[1] : Moitiers d'Allonne et Hatainville. Le bourg des Moitiers est à 3,5 km au nord-ouest de Barneville-Carteret, à 14 km au sud des Pieux et à 16 km au sud-ouest de Bricquebec[2].

Les Moitiers d'Allonne est traversé par quelques cours d'eau : le Veillègue, ruisseau des Doults, ruisseau du Doue.

Il y a plusieurs écarts : le Grand Breuil, le Petit Breuil, Hameau Néel, Hameau Surcouf, le Bosquet, Hameau Daumelle, Hameau Lepetit, Romont, Hameau Mauger, Hameau Buret, Thoville, la Roquette, le Méaudenaville de Bas, le Méaudenaville de Haut, la Fontaine Martin, la Fafinerie, Bavent, les Mares aux Vanneaux.

La côte présente un paysage varié : les Défens, la Mielle du Nord, les Roques, les Ronds Duval, la Découverte, le Trouet. Au sud de son littoral existe une petite zone naturelle. L'intérieur des terres est composé de landes et champs : les Bavents, le Caillou, les Trois Moulins, la Lande du Bosquet, la Chibart, le Catelet, les Liches, Roussard.

Communes limitrophes des Moitiers-d'Allonne[3]
Baubigny,
Mer de la Manche
Baubigny, Sénoville Sénoville,
Sortosville-en-Beaumont
Mer de la Manche des Moitiers-d'Allonne[3] Sortosville-en-Beaumont,
La Haye-d'Ectot
Mer de la Manche Barneville-Carteret La Haye-d'Ectot

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Sancta Maria de Alona au XIIe siècle, de Alongna en 1320 et 1325, d'Aloinne en 1332, des Moustiers d'Alonne en 1400, d'Aloigne puis Moitiers d'Allonne en 1783[4]. L'origine du toponyme Allonne est probablement gauloise et peut être un anthroponyme tel qu'Alaunus ou lié à l'adjectif alauna dont le radical al- évoquait la hauteur[5].

En toponymie, moitiers, plus communément moutiers, issu du latin monasterium, « monastère », désigne sous cette forme plurielle un duo d'églises[6]. En Normandie, ce toponyme est présent dans Moutiers-au-Perche, Les Moutiers-en-Auge, Les Moutiers-en-Cinglais et Les Moutiers-Hubert. La forme moitiers, également présente dans Les Moitiers-en-Bauptois, est attestée en anglo-normand[7].

Le gentilé est Moutrons.

Microtoponymie[modifier | modifier le code]

Le bourg Hatainville, d'origine scandinave, Hasstein-villa (« la ferme de Hasstein »).

Le hameau Romont, d'origine germanique, contraction de Rodulf Mons (« la hauteur de Rodulf »).

Le hameau Bavent, d'origine germanique, propriété de Badvin[8].

Les hameaux Breuil, d'origine gauloise brogilo (bois clôturé)[9].

Le hameau Thoville, d'origine scandinave : Thori-villa (« la ferme de Thori »).

Les autres lieux-dits en (Hameau / Mare)-Y sont des constructions « récentes », ils désignaient le bien d'une famille Y.

Histoire[modifier | modifier le code]

Allonne, qui n'était à l'origine qu'un seul domaine, se scinda en deux paroisses :

  • Saint-Pierre-d'Allonne, qui ressortissait du fief de Thoville,
  • Notre-Dame-d'Allonne, qui ressortissait à trois fiefs, ceux du Breuil, de Quinetot et de Sortosville[10].

Ces deux dernières devinrent des communes à la Révolution. En 1818, Saint-Pierre-d'Allonne absorbe Notre-Dame-d'Allonne. La commune prend le nom de Les Moitiers-d'Allonne[11],[12].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason à dessiner Blason D'azur à la cotice ondée d'argent accompagnée en chef de l'église du lieu adextrée d'un clocher et en pointe de trois moulins à vent rangés en bande, le tout d'or ouvert et maçonné de sable ; le tout enfermé dans une filière de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
    Albert Mabire    
? mars 2001 Dieudonné Renaux    
mars 2001 mars 2008 Daniel Mabire SE  
mars 2008[13] mars 2014 Alain Lechevalier SE Professeur technique
mars 2014[14] en cours Michèle Sonilhac SE Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[15].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[17].

En 2015, la commune comptait 661 habitants[Note 2], en diminution de 3,5 % par rapport à 2010 (Manche : +0,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Les Moitiers-d'Allonne a compté jusqu'à 1 181 habitants en 1821. Bien qu'immédiatement postérieur à la fusion des communes de Saint-Pierre-d'Allonne et Notre-Dame-d'Allonne en 1818, ce recensement dépassait le total du recensement précédent de ces deux communes en 1806 (1 172 habitants).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
541 511 633 1 181 1 061 1 130 1 114 1 043 1 015
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
962 994 981 891 881 896 933 924 907
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
906 870 778 650 646 646 608 562 588
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
607 515 504 538 597 613 660 667 674
2013 2015 - - - - - - -
671 661 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Notre-Dame-d'Allone avant la fusion
1793 1800 1806
506 490 539
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Sources : EHESS[12])

Économie[modifier | modifier le code]

  • Carrière de grès à ciel ouvert, exploitée par la Secma.
  • Gisement de baryte.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'Autel des druides.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les Moitiers-d'Allone sur Géoportail.
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 160
  5. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253-247-9), p. 73
  6. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253-247-9), p. 155
  7. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1516
  8. Toponymie générale de la France. 2. Formations non-romanes…, Volume 2 par Ernest Nègre
  9. Voir Breuil
  10. Carteret-Barneville & le Cotentin, guide du syndicat d'initiative, 1925
  11. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Notre-Dame-d'Allonne », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 mars 2012)
  13. « Alain Lechevalier succède à Daniel Mabire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 novembre 2014)
  14. « Michèle Sonilhac devient maire des Moitiers-d'Allonne », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 avril 2014)
  15. « Les Moitiers-d'Allonne (50270) - Municipales 2014 », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 9 janvier 2015)
  16. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  19. « Allée couverte dite Autel des Druides », notice no PA00110454, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. « Groupe sculpté : La Sainte Trinité », notice no PM50000653, base Palissy, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]