Fresville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fresville
Fresville
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Cotentin
Maire
Mandat
Jocelyne Levavasseur
2020-2026
Code postal 50310
Code commune 50194
Démographie
Gentilé Fresvillais
Population
municipale
368 hab. (2018 en augmentation de 0,27 % par rapport à 2013)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 26′ 23″ nord, 1° 21′ 22″ ouest
Altitude Min. 1 m
Max. 36 m
Superficie 13,94 km2
Élections
Départementales Canton de Valognes
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Fresville
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Fresville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fresville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fresville
Liens
Site web www.comcom-montebourg.fr/Fresville.php

Fresville (prononcé [fʁɛvil] ou [fʁevil][1]) est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 368 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Freevilla vers 1080; Fredevilla vers 1135; Freevilla vers 1190; Freville en 1238[3].

Le toponyme est issu d'un anthroponyme germanique tel que Freso[4], hypothèse abandonnée aujourd'hui car elle contredit les formes anciennes qu'Albert Dauzat ignorait. Son explication se base sur le s apparu tardivement dans la graphie pour noter é [e]. Ernest Nègre quant à lui, cite Fredo[5] et René Lepelley, Frido[1], emprunté à François de Beaurepaire, et qui convient moins bien. En revanche Jean Renaud propose le nom de personne norrois Freði, dont le [ð] s'est déjà amuï en 1080. Il est tout à fait conforme à cette mention ancienne et la localisation de Fresville dans la zone de diffusion de la toponymie norroise. On peut noter également que les nombreux Fréville de Normandie (exemple : Fréville et Fréville à Fontaine-la-Mallet) ont des formes anciennes différentes des Fréville et Fresville situés ailleurs.

L'ancien français vile est employé dans son sens originel de « domaine rural » issu du gallo-roman VILLA, lui-même de la locution latine villa rustica.

Le gentilé est Fresvillais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village de Fresville est un ancien lieu de pèlerinage pour saint Sulpice.

Lors de la bataille de Normandie, le village est libéré le 8 juin 1944 par le 325e régiment glider d'infanterie (en)[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989[7] mai 2020 Rolande Brécy DVD Conseillère générale
mai 2020[8] En cours Jocelyne Levavasseur SE Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2018, la commune comptait 368 habitants[Note 2], en augmentation de 0,27 % par rapport à 2013 (Manche : −0,79 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Fresville a compté jusqu'à 869 habitants en 1821.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
756672775869837858864846814
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
770757776685716690712642647
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
607585594528598594594651582
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
557469395351314325361371362
2018 - - - - - - - -
368--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle Sainte-Sulpice, situé dans le cimetière de l'église Saint-Martin.
  • Église Saint-Martin (XIIe – XVIIe siècle), inscrite au titre des monuments historiques depuis le [13]. La nef est d'époque romane alors que le chœur, le transept et le clocher sont gothiques ; le clocher en bâtière est extrêmement accentué. Un groupe sculpté (Charité de saint Martin), le maitre-autel, un autel secondaire et une poutre de gloire sont classés à titre d'objets[14].
  • Chapelle Sainte-Sulpice (XVIe siècle)
  • Trace de voie romaine.
  • Manoir de Vauville (XVe et XVIe siècles, remanié au XVIIe siècle)[15] : logis rectangulaire, deux tours circulaires. Le logis principal est haut de deux étages sous un toit à forte penture. L'un des bâtiments qui n'a qu'un unique rez-de-chaussée s'éclaire par des fenêtres avec linteaux droits.
  • Château de Grainville : bâti près du hameau de la gare qui portait comme nom « Esteinvei » (le gué de pierre) et qui permetait le franchissement du Merderet, cette demeure de la fin du XVIIIe siècle à fait suite à un manoir du XVIe siècle. Occupé par des religieuses lors de la Seconde Guerre mondiale, la ferme manable ne fut pas réquisitionné par les Allemands[16].
  • Château Les Poteries élevé en 1874 sur l'emplacement d'un manoir rasé au XVIIIe siècle, et reprenant les mêmes disposition en gommant toutes traces extérieures de l'ancien édifice[17].
  • Château de Tamerville.
  • Croix du Trappiste.
  • Voie de la Liberté (route nationale 13).

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • François-Adrien-Marie André de Boisandré (1859-1910), journaliste antisémite, est né et inhumé à Fresville.
  • Michel Yver (1907 à Fresville - 1979), sénateur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 129
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425)
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse, , p. 304b
  5. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 934
  6. « Fresville (50 Manche) La Libération », sur normandie44lamemoire.com, 1944 la bataille de Normandie, la mémoire (consulté le 31 mai 2015)
  7. « La remise de six médailles communales », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 31 mai 2015)
  8. a et b « Municipales à Fresville. Jocelyne Levavasseur est la nouvelle maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 2 novembre 2020)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. « Église », notice no PA00132896, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Œuvres mobilières à Fresville », base Palissy, ministère français de la Culture.
  15. Norbert Girard et Maurice Lecœur, Trésors du Cotentin : Architecture civile & art religieux, Mayenne, Éditions Isoète, , 296 p. (ISBN 978-2-9139-2038-5), p. 129.
  16. Girard et Lecœur 2005, p. 245.
  17. Girard et Lecœur 2005, p. 274.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]