Hiesville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hiesville
Hiesville
L'église Saint-Côme-et-Saint-Damien.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Carentan
Intercommunalité Communauté de communes de la Baie du Cotentin
Maire
Mandat
Agnès Bouffard
2014-2020
Code postal 50480
Code commune 50246
Démographie
Gentilé Hiesvillais
Population
municipale
64 hab. (2015 en diminution de 13,51 % par rapport à 2010)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 22′ 18″ nord, 1° 15′ 48″ ouest
Altitude Min. 2 m
Max. 38 m
Superficie 4,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Hiesville

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Hiesville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hiesville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hiesville

Hiesville (prononcé [ jɛːvil] ou [ jeːvil][1]) est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 64 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au sud-est de la péninsule du Cotentin. Son bourg est à 7 km au sud-est de Sainte-Mère-Église et à 9 km au nord de Carentan[2].

Communes limitrophes de Hiesville[3]
Sébeville Sainte-Marie-du-Mont Sainte-Marie-du-Mont
Blosville Hiesville[3] Brucheville
Angoville-au-Plain Angoville-au-Plain Vierville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Hevilla en 1164, Heevilla en 1180 et Hievilla en 1327[4], Sans certitude[5], le toponyme peut-être issu d'un anthroponyme germanique tel que Hedo[4],[1]. Le second élément est beaucoup plus sûrement issu de l'ancien français vile, dans son sens originel de « domaine rural » issu du latin villa rustica.

Le gentilé est Hiesvillais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[6]
Période Identité Étiquette Qualité
1935 1947 Octave Bouffard    
1947 1983 Ernest Bouffard    
1983 en cours Agnès Bouffard[7] SE Sage-femme
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9].

En 2015, la commune comptait 64 habitants[Note 2], en diminution de 13,51 % par rapport à 2010 (Manche : +0,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Hiesville a compté jusqu'à 208 habitants en 1831.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
98114119203208200184201171
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
165145148126137151143140135
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
134138133100122111125119104
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
909472665769647565
2015 - - - - - - - -
64--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Hiesville.
La ferme de Franqueville.
  • Église Saint-Côme-et-Saint-Damien, avec son chœur du XIVe siècle et sa chaire du XVIIe. Elle abrite un vitrail du XVIe classé à titre d'objet aux monuments historiques[12].
  • Château de Hiesville (XVIIe et XIXe siècles).
  • Restes du château de Colombière détruit en 1944 : cheminée (1556) et communs.
  • Ferme de Franqueville : c'est dans cette ferme qu'a eu lieu la distribution des vives durant la Seconde Guerre mondiale ; et c'est ici aussi que peu après le débarquement, les Américains établirent un premier poste de commandement le 6 juin 1944.
  • Caloville.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 148
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 954
  5. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  6. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 253
  7. Réélection 2014 : « Nouveau mandat de maire pour Agnès Bouffard », sur Ouest-france.fr (consulté le 5 avril 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  12. « Verrière », notice no PM50000541, base Palissy, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]