Le Mesnil-Véneron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Mesnil-Véneron
Le Mesnil-Véneron
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Henri Fontaine
2020-2026
Code postal 50620
Code commune 50324
Démographie
Gentilé Mesnillots
Population
municipale
118 hab. (2018 en diminution de 3,28 % par rapport à 2013)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 35″ nord, 1° 09′ 52″ ouest
Altitude Min. 9 m
Max. 44 m
Superficie 2,86 km2
Élections
Départementales Canton de Pont-Hébert
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Le Mesnil-Véneron
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Le Mesnil-Véneron
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Mesnil-Véneron
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Mesnil-Véneron

Le Mesnil-Véneron est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 118 habitants[Note 1] (les Mesnillots[1]).

Géographie[modifier | modifier le code]

Couvrant 286 hectares, le territoire du Mesnil-Véneron est le moins étendu du canton de Saint-Jean-de-Daye.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Mesnillo Guenelon vers 1280[3], Mesnillum Veneron entre 1320 et 1325, Le Mesnil Veneron en 1793, Mesnil-Veneron en 1801[4].

L'ancien français mesnil, « domaine rural », est à l'origine de nombreux toponymes, notamment en Normandie[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1839, Le Mesnil-Véneron est absorbé par Saint-Jean-de-Daye par une ordonnance royale du [6]. La commune est recréée en 1847[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1793 1795 Guillaume Françoise    
1795 1795 Jean Bignon    
1795 1795 Louis Pottier    
1796 1798 Jean Bignon    
1798 1799 Jacques Buhot    
1800 1819 Louis Pottier    
1819 1824 Jean Marion    
1824 1826 Charles Pottier    
1826 1839 Sévère Thouroude    
fusion avec Saint-Jean-de-Daye de 1839 à 1847
1847 1875 Jacques Pottier    
1875 1880 Louis Thouroude    
1880 1919 Louis Philippe    
1920 1921 Désiré Thouroude    
1922 1933 Gaston Defortescu    
1933 1944 Louis Philippe    
1944 1976 André Fromond    
1976 1980 Robert Marguerie   agriculteur
1980 2014 Jean-Marie Depezeville SE agriculteur
1944 1976 André Fromond[7]    
1976 1980 Robert Marguerie   Agriculteur
1980 mars 2014 Jean-Marie Depezeville SE Agriculteur
mars 2014[8] juillet 2020 Thierry Guillegault SE Technicien supérieur
juillet 2020[9] En cours Henri Fontaine SE Cadre chef d’exploitation en cuisine centrale
Une partie des données est établie par Jean Pouëssel et Denis Small
issue de l'ouvrage "601 communes et lieux de vie de la Manche"[10]

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et un adjoint[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2018, la commune comptait 118 habitants[Note 2], en diminution de 3,28 % par rapport à 2013 (Manche : −0,79 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Le Mesnil-Véneron est la commune la moins peuplée du canton de Saint-Jean-de-Daye.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1851 1856 1861
200205234210180200181192191
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
196188187157162176181153137
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
160144125119116107123107102
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2018 -
9899979483104126118-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre, moderne.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Delattre, La Manche, les 602 communes, Granvilliers, Éditions Delattre, (ISBN 2-915907-09-9), p. 140
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : Publications romanes et françaises, vol. 195, Droz, , p. 1667.
  4. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 175.
  6. Annuaire du Département de la Manche, Volume 16, p. 162 sur Google Livres
  7. Plaque de l'Espace André Fromond, au Mesnil-Véneron
  8. a et b « Le Mesnil-Véneron (50620) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 22 mai 2014)
  9. « Henri Fontaine est élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 juillet 2020)
  10. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche [détail des éditions]
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]