Saint-Georges-de-la-Rivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Georges, Saint Georges (homonymie) et Georges.

Saint-Georges-de-la-Rivière
Saint-Georges-de-la-Rivière
Église Saint-Georges.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Canton Les Pieux
Intercommunalité CA du Cotentin
Maire
Mandat
Jean-Michel Bouillon
2014-2020
Code postal 50270
Code commune 50471
Démographie
Population
municipale
273 hab. (2016 en diminution de 6,83 % par rapport à 2011)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 21′ 54″ nord, 1° 43′ 40″ ouest
Altitude 20 m
Min. 5 m
Max. 78 m
Superficie 3,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Georges-de-la-Rivière

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Georges-de-la-Rivière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Georges-de-la-Rivière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Georges-de-la-Rivière
Liens
Site web www.saint-georges-de-la-riviere.fr

Saint-Georges-de-la-Rivière est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 273 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Manche Barneville-Carteret Saint-Maurice-en-Cotentin Rose des vents
Jersey,Manche N Saint-Maurice-en-Cotentin
O    Saint-Georges-de-la-Rivière    E
S
Manche Portbail le Mesnil

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme ecclesia Sancti Georgii en 1123[1].

La paroisse était dédiée à Georges de Lydda, martyr du IVe siècle.

À l'instar de Saint-Jean-de-la-Rivière, Rivière fait ici référence à la côte (cf. latin ripa, « rive »)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant l'occupation allemande, le chargement du sable, destiné aux ouvrages du mur de l'Atlantique situés dans cette partie du Cotentin, s'est fait depuis la halte de Saint-Georges-de-la-Rivière[réf. nécessaire].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
  1794 Antoine Abraham (1739-1811)    
1800 1807 Pierre Bonvallet (1748-1821)    
1807 1816 Félix Noël (1755-1836)    
1816 1820 Pierre Bonvallet (1748-1821)    
1820 1852 Louis Marie-Deslongchamps (1788-1857)    
1852 1855 Romain Bonvallet (1794-1865)    
1855 1865 Charles Legriffon (1803-1872)    
1865 1876 Auguste Lefèvre (1832-1906)    
1876 1878 Jean André (1826-1883)    
1878 1892 Alfred Besnard (1825-1903)    
1892 1896 Frédéric Luce (1835-1901)    
1896 1903 Alfred Besnard (1825-1903)    
1903 1919 Félix Marie-Deslongchamps (1862-1934)    
1919 1945 Xavier Goubaux (1876-1953)    
1945 1965 Henri Lefèvre (1899-1983)    
1965 1983 Henri Goubaux (1911-2005)    
1983 2001 Paulette Lefevre (1927-2013)    
2001 mars 2014 Henry Levéel (né en 1940)    
mars 2014[3] En cours Jean-Michel Bouillon SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 273 habitants[Note 2], en diminution de 6,83 % par rapport à 2011 (Manche : -0,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
225284278350409419421420413
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
339337318346341345327316263
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
272272270286276277264267277
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
242247212210183212239293273
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Georges[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Georges.

L’église paroissiale Saint-Georges est remarquable à la fois par l’originalité de sa construction, la richesse de ses fresques et de ses statues. Elle est située au centre du village, au bout d’une vieille ruelle bordée de maisons en pierre.

L’église à chevet plat est une construction du XIVe et XVe siècles, remaniée ultérieurement. La construction a été organisée pour le guet et la défense comme en témoignent la tourelle extérieure comprenant un escalier à vis et ses trois meurtrières pour armes à feu et la salle de garde avec une cheminée située dans le clocher où une garnison pouvait résister plusieurs semaines.

Autres monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Tous les ans au mois d'août, le comité des fêtes de la commune organise la fête de l'âne[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France: Tome 3, page 1544 - (ISBN 2600028846).
  2. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253247-9), p. 88
  3. « Jean-Michel Bouillon, nouveau maire surprise », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 avril 2014)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. https://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Fete-de-l-ane-_50031-ild-20120805-3490749-121_actuLocale.Htm

Liens externes[modifier | modifier le code]