Saint-Jean-de-Daye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jean.

Saint-Jean-de-Daye
Saint-Jean-de-Daye
La place de l'Église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Pont-Hébert
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Nicole Godard
2014-2020
Code postal 50620
Code commune 50488
Démographie
Gentilé Dayots
Population
municipale
617 hab. (2015 en augmentation de 2,66 % par rapport à 2010)
Densité 146 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 40″ nord, 1° 08′ 16″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 47 m
Superficie 4,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Daye

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Daye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Daye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Daye

Saint-Jean-de-Daye (prononcé /sɛ̃.ʒɑ̃.də.dɛː/[1]) est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 617 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en pays saint-lois, au sud du parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin auquel elle adhère. Son bourg est à 11 km au nord-ouest de Saint-Clair-sur-l'Elle, à 14 km au sud de Carentan et à 15 km au nord de Saint-Lô[2].

La commune est desservie par le transport en commun départemental par bus (Manéo) via la ligne 001 : Cherbourg-Octeville - Valognes - Carentan - Saint-Lô.

Le point culminant (47 m) se situe en limite sud, près du lieu-dit la Touperrie. Le point le plus bas est au niveau de la mer, au canal de Vire et Taute, au nord. En dehors de cette partie nord, dans les marais, et de sa partie agglomérée, la commune est bocagère.

Communes limitrophes de Saint-Jean-de-Daye[3]
Montmartin-en-Graignes Montmartin-en-Graignes Saint-Fromond
Graignes-Mesnil-Angot (quelques mètres),
Le Mesnil-Véneron
Saint-Jean-de-Daye Saint-Fromond
Le Mesnil-Véneron Le Dézert Saint-Fromond

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Saint Jean de Dae en 1393[4]. La paroisse et son église sont dédiées à Jean le Baptiste. L'origine de Daye est obscure[1].

Le gentilé est Dayots.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1839, Saint-Jean-de-Daye (352 habitants en 1836) absorbe la commune du Mesnil-Véneron (200 habitants). Cette dernière est recréée en 1847[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1947 mars 1983 André Lechevallier SE  
mars 1983 mars 2001 Jean-Pierre Lepaysant   Professeur de collège
mars 2001[6] en cours Nicole Godard[7] SE Comptable, conseillère départementale
Les données manquantes sont à compléter.

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • Collège du Marais de Saint-Jean-de-Daye.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9].

En 2015, la commune comptait 617 habitants[Note 2], en augmentation de 2,66 % par rapport à 2010 (Manche : +0,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %). La commune a absorbé Le Mesnil-Véneron de 1839 à 1847.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
160124133229302352513499321
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
270283294261276288335333343
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
356347310311340341344394421
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
441519521611595614609608607
2013 2015 - - - - - - -
608617-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Jean-Baptiste.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le Football club de Saint-Jean-de-Daye a fait évoluer une équipe de football en division de district[12].

Activité[modifier | modifier le code]

L'association Familles rurales de la région de Daye permet plusieurs activités (danse orientale, gym Pilates, initiation danse, ludothèque, modern'jazz, sophrologie, zumba).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Charles Louis de Godefroy de Boisjugan (8 septembre 1745 - † Tinchebray le 31 mars 1796) y est né.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 226
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1550
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Saint-Jean-de-Daye », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 4 février 2010).
  6. « Nicole Godard brigue un 3e mandat de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 mai 2016)
  7. Réélection 2014 : « Saint-Jean-de-Daye (50620) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 23 mai 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  12. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – FC St Jean de Daye » (consulté le 12 juillet 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]