Éroudeville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éroudeville
Éroudeville
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Cotentin
Maire
Mandat
Marc Lecourt
2020-2026
Code postal 50310
Code commune 50175
Démographie
Gentilé Éroudevillais
Population
municipale
209 hab. (2018 en diminution de 12,92 % par rapport à 2013)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 28′ 36″ nord, 1° 23′ 23″ ouest
Altitude Min. 6 m
Max. 59 m
Superficie 4,86 km2
Élections
Départementales Canton de Valognes
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Éroudeville
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Éroudeville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Éroudeville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Éroudeville

Éroudeville est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 209 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Arondevilla (sans date), Aroudevilla (sans date), Eroudevilla vers 1280[2].

Le toponyme serait issu de l'anthroponyme scandinave Harold[3] et de l'ancien français ville dans son sens originel de « domaine rural ». Albert Dauzat émet toutefois des réserves, considérant la disparition du H anormale[4].

Il est intéressant de noter qu'à Éroudeville, ancienne Aroudeville, existait un gué appelé Aroudevei, constitué de l'ancien normand , vey « gué » précédé de l'anthroponyme.[2].

Le gentilé est Éroudevillais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1848 1871 Charles Agasse[5]    
         
1974 mars 2001 Charles Thoumine    
mars 2001 avril 2014 Hubert Laisney SE agriculteur
avril 2014[6] En cours Marc Lecourt SE retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9].

En 2018, la commune comptait 209 habitants[Note 2], en diminution de 12,92 % par rapport à 2013 (Manche : −0,79 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Éroudeville a compté jusqu'à 311 habitants en 1841.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
249236304290290292311300284
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
248248290220217195191173166
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
162158172182173146177204186
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
201215189202208220244245239
2018 - - - - - - - -
209--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Une ancienne carrière fut ouverte dans les sables fluviatiles du Trias[12].

Un centre de traitement des déchets y a été aménagé. Le biogaz produit à partir des biodéchets est valorisé sous forme d'électricité[13].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La croix des Damiens.
  • Église Notre-Dame. Son maitre-autel et son Christ en croix sont classés à titre d'objets aux Monuments historiques[14].
  • Croix des Damiens, faisant l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le [15].
  • Manoir de la Cour : ensemble du XVIe siècle très remanié au cours du XVIIIe siècle[16]. Pendant l'occupation, la terrasse située au sommet de la tour servit de poste d'observation aux Allemands.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b François de Beaurepaire, Les noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, , p. 116.
  3. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 117
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse, .
  5. Annuaire du département de la Manche, 33e année, 1861, p 243
  6. « Nouveau maire élu : Marc Lecourt », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 janvier 2015)
  7. « Eroudeville (50310) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 mai 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. Guide géologique Normandie Maine. Éditions Dunod. 2. Édition. Page 76. (ISBN 2 10 050695 1)
  13. [PDF] biomassesur biomasse-normandie.org Voir page 4
  14. « Œuvres mobilières à Éroudeville », base Palissy, ministère français de la Culture.
  15. « Calvaire à l'entrée du village », notice no PA00110395, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. Norbert Girard et Maurice Lecœur, Trésors du Cotentin : Architecture civile & art religieux, Mayenne, Éditions Isoète, , 296 p. (ISBN 978-2-9139-2038-5), p. 159.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]