Colomby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colomby (homonymie).

Colomby
Colomby
L'église Saint-Georges.
Blason de Colomby
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Bricquebec
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Cotentin
Maire
Mandat
Robert Lebreton
2014-2020
Code postal 50700
Code commune 50138
Démographie
Population
municipale
528 hab. (2016 en augmentation de 7,54 % par rapport à 2011)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 27′ 23″ nord, 1° 29′ 35″ ouest
Altitude Min. 7 m
Max. 44 m
Superficie 11,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Colomby

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Colomby

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Colomby

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Colomby

Colomby est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 528 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Colomby
Magneville Morville, Lieusaint Flottemanville, Hémevez par un angle,
Golleville Colomby Urville
Golleville Biniville Hautteville-Bocage

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Columbeio vers 1110, de Colombeyo en 1332[1].

Toponyme formé sur Colombe, soit à une paroisse dédiée à Sainte Colombe[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'affaire criminelle Jean-Baptiste Desmares a eu lieu dans la commune et fut jugée à la cour d'assises de la Manche, à Coutances, le 11 juillet 1836[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Colomby

Les armes de la commune de Colomby se blasonnent ainsi :
D'argent aux trois losanges de gueules surmontées de trois mouchetures d'hermine de sable rangées en chef.[réf. nécessaire]

(Ce blason est emprunté aux armoiries de la famille Le Capon (éteinte), anciens seigneurs du Breuil, à Colomby.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? ? Jean-Baptiste-Felix Duchemin[4]    
juin 1995 mars 2008 Marie-Ange Le Boulanger SE  
mars 2008[5] En cours Robert Lebreton[6] SE Artisan
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2016, la commune comptait 528 habitants[Note 2], en augmentation de 7,54 % par rapport à 2011 (Manche : -0,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
791870909888867887874872854
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
860800811730693706700661603
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
643624597538510447444475476
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
434417388371431429466472477
2013 2016 - - - - - - -
510528-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La ferme du Breuil.
  • Église Saint-Georges de style gothique datant du XIIIe/XIVe, classée Monument historique en 1966[11]. L'église contient également des œuvres classées au titre de mobilier comme des stalles, une chaire et une Vierge à l'enfant[12].
  • Le presbytère, accueillant à présent la mairie, date lui du XVIIe siècle et il est inscrit aux monuments historiques[13].
  • La commune possèdent également de nombreux manoirs du XVIe siècle parmi lesquels
    • Manoir du Cul-de-Fer.
    • Maison forte de la Baronnie avec son logis flanqué de deux tours circulaires.
    • Manoir du Breuil de style gothique flamboyant.
    • Manoir du hameau Ravend.

Activité culturelle et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - 1990 - Toponymie générale de la France - Volume 1 - Page 452.
  2. Anne-Marie Flambard Héricher. Les lieux de pouvoir au Moyen Âge en Normandie et sur ses marges: actes, page 32.
  3. Jean-François Miniac, Les Nouvelles Affaires criminelles de la Manche, de Borée, Paris, avril 2012.
  4. Annuaire du département de la Manche, 12e année, 1840, p 228.
  5. « Robert Lebreton élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 septembre 2014)
  6. Réélection 2014 : « Robert Lebreton réélu », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 avril 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « Église Saint-Georges », notice no PA00110372, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/palissy_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=LOCA&VALUE_1=%C5%92uvres+mobili%C3%A8res+%C3%A0+Colomby, base Palissy, ministère français de la Culture.
  13. « Presbytère », notice no PA50000001, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]