Neufmesnil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Neuf-Mesnil.

Neufmesnil
Neufmesnil
L'église Sainte-Anne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Créances
Intercommunalité Communauté de communes Côte Ouest Centre Manche
Maire
Mandat
Simone Euras
2014-2020
Code postal 50250
Code commune 50372
Démographie
Gentilé Neufmesnilois
Population
municipale
200 hab. (2016 en augmentation de 6,38 % par rapport à 2011)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 18′ 42″ nord, 1° 32′ 22″ ouest
Altitude Min. 17 m
Max. 90 m
Superficie 5,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Neufmesnil

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Neufmesnil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neufmesnil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neufmesnil

Neufmesnil est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 200 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Neufmesnil[1]
Doville Doville, Varenguebec Varenguebec
Saint-Nicolas-de-Pierrepont (par un angle),
La Haye (comm. dél. de Bolleville)
Neufmesnil[1] Varenguebec,
Montsenelle (comm. dél. de Lithaire)
Saint-Symphorien-le-Valois La Haye
(comm. dél. de La Haye-du-Puits)
Montsenelle
(comm. dél. de Lithaire)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Novo Mesnillo en 1222[2].

L'ancien français mesnil, « domaine rural », est à l'origine de nombreux toponymes, notamment en Normandie[3]. Il est ici précédé de neuf dans son sens de « nouveau » conservé dans le français moderne[2].

Blanchelande est attesté sous la forme Blanca Landa vers 1350[4].

Le gentilé est Neufmesnilois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1837 1884 Lemperière[5]    
1935 1973 Joseph Legastelois    
1973 - Lucien Digeon    
mars 1989 juin 1995 Roger Ozouf    
juin 1995 19 juillet 2013 Daniel Lesage    
septembre 2013[6] mars 2014 Roger Gidon    
mars 2014[7] En cours Simone Euras SE Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2016, la commune comptait 200 habitants[Note 2], en augmentation de 6,38 % par rapport à 2011 (Manche : -0,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Neufmesnil a compté jusqu'à 504 habitants en 1821.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
350291434504389374361365368
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
330327321279257277265234251
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
274274255213213211208199206
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
204176168173156175174187200
2016 - - - - - - - -
200--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'abbaye de Blanchelande et son étang.
  • Église Sainte-Anne des XIIIe et XVIIIe siècles. Elle abrite une statue de sainte Marguerite du XVe siècle et une dalle funéraire du XVIe classées à titre d'objets[13],[14].
  • Domaine de la Cour (hospice Lemperière).
  • Abbaye de Blanchelande : fondée à partir d'octobre 1155 par l'ordre des prémontrés, elle compte jusqu'à 70 chanoines, dont 40 convers. Selon la tradition, Mathilde de Vernon, dame de Varenguebec, femme de Richard de la Haye-du-Puits, aurait fait le vœu de faire bâtir une abbaye si celui-ci, fait prisonnier par des pirates en allant chercher un secours anglais contre Geoffroy Plantagenêt qui l'avait chassé de leur château, rentrait sain et sauf. Le roman L'Ensorcellée de Jules Barbey d'Aurevilly s'y déroule. Elle est en grande partie inscrite au titre des Monuments historiques depuis le 27 novembre 2000[15].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1420
  3. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253-247-9), p. 58-60
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 276
  5. Annuaire du département de la Manche, 33e année, 1861, p 122.
  6. « Ouest-france.fr - Roger Gidon est élu maire - Neufmesnil » (consulté le 24 octobre 2013)
  7. « Simone Euras est élue maire à l'unanimité », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 septembre 2015)
  8. « Neufmesnil (50250) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 septembre 2015)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. « Statue : Sainte Marguerite », notice no PM50000766, base Palissy, ministère français de la Culture.
  14. « Dalle funéraire à effigies gravées de trois abbés de Blanchelande », notice no PM50000765, base Palissy, ministère français de la Culture.
  15. « Ancienne abbaye de Blanchelande », notice no PA50000015, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]