Éculleville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éculleville
Éculleville
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Intercommunalité CA du Cotentin
Statut Commune déléguée
Maire délégué
Mandat
Patrick Jourdain
2017-2020
Code postal 50440
Code commune 50171
Démographie
Gentilé Écullevillais
Population 29 hab. (2018)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 40′ 56″ nord, 1° 49′ 18″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 152 m
Superficie 2,33 km2
Élections
Départementales La Hague
Historique
Date de fusion
Commune(s) d'intégration La Hague
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Éculleville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Éculleville
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Éculleville
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 15.svg
Éculleville

Éculleville est une ancienne commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 29 habitants[Note 1] (les Écullevillais).

Depuis le , elle fait partie de la nouvelle commune de La Hague et a le statut de commune déléguée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Esculevilla vers 1140[2] et en 1332[3], en 1351 et 1352[4], Esculeville au XVIe siècle[2], Eculeville en 1553[5], Esculleville en 1554[6], en 1612 et 1636[7], Eculeville en 1677[8], Eculleville en 1689[9], en 1694[10] et en 1695 [11], Esculleville en 1713[12], Esculeville en 1716[13], Eculleville en 1719[14], Ecculleville en 1757[15], Eculleville en 1758[16], Eculleinville en 1771[17] et en 1777[18], Eculeville en 1781[19], Eculleville entre 1753 et 1785[20] et en 1793[21], Éculleville en 1801[22].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le dernier seigneur d'Éculleville fut Anne Hilarion Jean Feuardent (1764-1804), écuyer, lieutenant de vaisseau, né à Éculleville, mort à Fort-de-France[23].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie annexe.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1800 1808 Bon-Marie Duval   Conseiller général (1800-1801)
? ? Jean-Charles Paris-Desfontaines[24]    
? ? Michel Delacroix    
1877 1930 Albert Le Moigne   Député de la Manche (1895-1906 puis 1924-1928) et président du conseil général de la Manche (1922-1930)
1947 1965 Émile André    
1965 1977 Charles Dubost    
1977 mars 2001 Bernard André    
mars 2001 mars 2008 Miguel Gomez Blésa    
mars 2008[25] décembre 2016 Patrick Jourdain[26] SE Technicien de méthode

Le conseil municipal était composé de sept membres dont le maire et un adjoint[26].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[27]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[28],[Note 2].

En 2018, la commune comptait 29 habitants, en diminution de −6,45 % par rapport à 2013 (Manche : 0,44 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
137164162189141137150137138
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1371351371421021111029574
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
797561677575506551
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
515633555542423331
2018 - - - - - - - -
29--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[29] puis Insee à partir de 2006[30].)
Histogramme de l'évolution démographique

Activité culturelle et manifestations[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

La baie de Quervière.
L'église Saint-Martin.
La « charité de saint Martin ».

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La baie de Quervière avec la pointe du Cormoran.
  • La Maison d'Éculleville, demeure seigneuriale datée de 1707, à laquelle on accède à son rez-de-chaussée surélevé par un escalier à double révolution[31].
  • Ferme-manoir de la Cotentine.
  • L'église Saint-Martin (XIIIe[32], XVe – XIXe siècle, très rénovée) abrite un bas-relief du XVe (la Charité de saint Martin) classé à titre d'objet aux monuments historiques[33], scellé dans l'embrasure d'une fenêtre nord. L'église est rattachée à la paroisse Bienheureux Thomas Hélye de la Hague du doyenné de Cherbourg-Hague[34].
  • Croix de cimetière (XVIIe siècle).
  • Anciens moulins (la vallée des Moulins), dont le Val-Ferrand, la Teinturerie et la Sabine.
  • Le Hague-Dick qui barrait toute la Hague, avait le Val Ferrand pour extrémité est.

Éculleville au cinéma[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 113-114.
  3. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 318D.
  4. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 377F.
  5. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 64.
  6. Ibid., p. 65.
  7. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  8. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  9. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  10. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  11. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  12. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  13. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  14. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  15. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 11.
  16. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  17. Rigobert Bonne, Carte du Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, 1771, recueillie in Jean Lattre, Atlas Moderne ou Collection de Cartes sur Toutes les Parties du Globe Terrestre, vers1775.
  18. P. Santini, Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, Remondini, Venise, 1777.
  19. Louis Stanislas d'Arcy de la Rochette, « A chart of the islands of Jersey and Guernsey, Sark, Herm and Alderney; with the adjacent coast of France », 1781, reproduit dans General atlas, publ. par William Faden, London, 1811.
  20. Carte de Cassini.
  21. Site Cassini.
  22. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  23. René Gautier et al. (préf. Jean-François Le Grand, postface Danièle Polvé-Montmasson), 601 communes et lieux de vie de la Manche : Le dictionnaire incontournable de notre patrimoine, Bayeux, Éditions Eurocibles, coll. « Inédits & Introuvables », , 704 p. (ISBN 978-2-35458-036-0), p. 191.
  24. Annuaire du département de la Manche, 12e année 1840, p 222
  25. « Patrick Jourdain est le nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  26. a et b Réélection 2014 : « Eculleville (50440) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  27. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  28. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  29. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  30. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 2018 .
  31. Norbert Girard et Maurice Lecœur, Trésors du Cotentin : Architecture civile & art religieux, Mayenne, Éditions Isoète, , 296 p. (ISBN 978-2-913920-38-5), p. 237.
  32. Girard et Lecœur 2005, p. 86.
  33. « Bas-relief : La Charité de saint Martin », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture.
  34. Site du doyenné.
  35. « Éculleville », sur www.lahague.com (consulté le )
  36. « Filming Location Matching "Eculleville, Manche, France" (Sorted by Popularity Ascending) », sur IMDb (consulté le ).