Turqueville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Turqueville
Turqueville
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Carentan
Intercommunalité Communauté de communes de la Baie du Cotentin
Maire
Mandat
Gérard Duvernois
2014-2020
Code postal 50480
Code commune 50609
Démographie
Population
municipale
147 hab. (2016 en diminution de 2,65 % par rapport à 2011)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 24′ 18″ nord, 1° 16′ 35″ ouest
Altitude Min. 3 m
Max. 42 m
Superficie 5,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Turqueville

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Turqueville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Turqueville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Turqueville

Turqueville est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 147 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Turqueville[1]
Sainte-Mère-Église Beuzeville-au-Plain, Saint-Germain-de-Varreville Saint-Martin-de-Varreville
Écoquenéauville Turqueville[1] Audouville-la-Hubert
Écoquenéauville Sébeville, Boutteville Sainte-Marie-du-Mont,
Boutteville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Torclevilla en 1158, vers 1180, en 1310; Tourcleville en 1421; Turqueville au Plain en 1598[2].

La forme moderne Turqueville n'est pas antérieure au XVIe siècle. D'après les formes anciennes, il ne s'agit pas d'un homonyme de Turcaville, hameau de Bolleville, attesté sous la forme Sturgarvilla en 1048.

C'est un toponyme médiéval formé vers le Xe - XIe siècle et basé sur l'ancien français vile « domaine rural » (d'où vilain « paysan médiéval »; vil(l)e prend ensuite le sens de « village » et finalement de « ville » en moyen français). La forme latinisée villa se réfère à l'origine latine de l'étymon gallo-roman VILLA « grand domaine rural ». Il remonte lui-même au latin villa rustica « domaine rural » par opposition à villa urbana, dont le sens s'est perdu en gallo-roman (cf. italien villa > français villa, emprunt à l'italien).

Le premier élément Turque- est un nom de personne comme dans la plupart des cas et généralement scandinave ou anglo-scandinave en Normandie. François de Beaurepaire identifie un Thorketill[3] (comprendre Þórkætill ou Þorketill[4]), nom de personne norrois qui se perpétue dans les patronymes normands Turquetil, Teurquetil, Turquety, Teurquetille, Truptil, etc. et que l'on retrouve dans les toponymes de la Manche Teurthéville-Hague (Torquetevilla XIIe siècle) et Teurthéville-Bocage (Torquetelvilla 1180 - 1182)[5]. En revanche, Albert Dauzat emprunte à Jean Adigard des Gautries l'hypothèse d'une forme contractée Thorkell[6] (comprendre Þórkæll ou Þorkell[7]), ce qui est plus conforme à la nature des formes anciennes, puisque même au XIIe siècle, elles devraient conserver la trace d'un [t], ce qui est toujours le cas pour tous les noms de lieux qui contiennent un anthroponymes en -kætill / -ketill (ex : Teurthéville, ci-dessus; Anctoville; Ancretteville; Quetteville; etc.).

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a fusionné birèvement avec Sébeville et Écoquenéauville pour former la commune de Criqueville-au-Plain le 1er janvier 1973 (arrêté du 27 décembre 1972), avant de reprendre son indépendance — tout comme les communes associées — le 1er janvier 1980 (arrêté du 12 décembre 1979).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? mars 2001 Michel Vaultier    
mars 2001[8] En cours Gérard Duvernois[9] UMP Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11].

En 2016, la commune comptait 147 habitants[Note 2], en diminution de 2,65 % par rapport à 2011 (Manche : -0,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
339420380432356359348382385
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
379358353298299308304303297
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
268251249197180194187209194
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
160161298121101117135137157
2016 - - - - - - - -
147--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La poutre de gloire.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le peintre Jean-François Millet épousa en premières noces Pauline Ono-Dit-Biot, dont la famille maternelle, les Roumy, était de Turqueville. Jean-François Millet séjourna plusieurs fois à Turqueville où il fit de nombreux portraits. Des portraits de Pauline, de sa mère, Virginie Ono-Dit-Biot née Roumy, et de sa grand-mère maternelle sont conservés au musée de Cherbourg.
  • Gérard Lenorman, chanteur, a également passé des vacances à Turqueville, chez sa grand-mère.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 227
  3. ibidem
  4. Site de Nordic Names : Þórkætill [https://www.nordicnames.de/wiki/Þórkætill
  5. Ibid., p.223 - 224.
  6. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6), p. 673b
  7. Nordic Names, Ibid.
  8. « Le maire Gérard Duvernois sollicite un nouveau mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 2 avril 2015)
  9. Réélection 2014 : « Turqueville (50480) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 juin 2014)
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :