Auvers (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auvers.
Auvers
L'église Saint-Étienne et le château.
L'église Saint-Étienne et le château.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Carentan
Intercommunalité Communauté de communes de la Baie du Cotentin
Maire
Mandat
Guy Foucher
2014-2020
Code postal 50500
Code commune 50023
Démographie
Gentilé Auversois
Population
municipale
668 hab. (2012)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 17′ 46″ N 1° 19′ 27″ O / 49.296111, -1.32416749° 17′ 46″ Nord 1° 19′ 27″ Ouest / 49.296111, -1.324167
Altitude Min. 0 m – Max. 26 m
Superficie 18,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Auvers

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Auvers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Auvers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Auvers

Auvers (prononcer /ovɛʁ/) est une commune française située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 668 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Auvers est une commune située au cœur des marais du Cotentin à cinq kilomètres de Carentan.

Communes limitrophes d’Auvers[1]
Appeville,
Baupte
Appeville Saint-Côme-du-Mont,
Carentan
Saint-Jores Auvers[1] Méautis
Gorges Sainteny, Méautis Méautis

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le gentilé est Auversois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989 mars 2008 Côme Hérout SE Agriculteur
mars 2008[2] en cours Guy Foucher[3] SE Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 668 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Auvers[4]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Auvers a compté jusqu'à 1 316 habitants en 1806.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 186 1 266 1 316 1 306 1 224 1 215 1 205 1 194 1 212
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 168 1 153 1 141 1 077 1 133 1 122 1 104 1 044 1 014
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
887 884 807 676 664 656 657 663 766
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2012
675 627 573 563 571 589 644 661 668
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Le parc éolien d'Auvers-Méautis comporte quatre turbines[7].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Auvers dans les arts[modifier | modifier le code]

Un village Auvers est cité dans le poème d’Aragon, Le Conscrit des cent villages, écrit comme acte de Résistance intellectuelle de manière clandestine au printemps 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale[11].

Sans autre précision de la part du poète, il peut s'agir de deux villages :

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Union sportive auversoise Baupte fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Henri Touzard (1894 à Auvers - 1984), cycliste ayant participé à cinq Tours de France entre 1923 et 1927.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. « Guy Foucher succède à Côme Hérout », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 juillet 2015)
  3. a et b Réélection 2014 : « Auvers (50500) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 juin 2014)
  4. Date du prochain recensement à Auvers, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2012.
  7. Parc éolien d'Auvers-Méautis site www.thewindpower.net
  8. « Église Saint-Étienne », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. « Fonts baptismaux (cuve baptismale) », base Palissy, ministère français de la Culture.
  10. « Château », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. Louis Aragon, « Le Conscrit des cent villages », publié initialement dans La Diane française, consulté dans Pierre Seghers, La Résistance et ses poètes : France, 1940-1945, Paris : Seghers, 2004 (2e édition). (ISBN 2-232-12242-5), p. 373-375
  12. « Site officiel de la Ligue de Basse-Normandie de football – US auversoise Baupte » (consulté le 6 juillet 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]