Bricquebosq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bricquebosq
Bricquebosq
Église Saint-Michel
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Canton Les Pieux
Intercommunalité CA du Cotentin
Maire
Mandat
Hubert Collas
2014-2020
Code postal 50340
Code commune 50083
Démographie
Gentilé Bricquebosais
Population
municipale
582 hab. (2015 en augmentation de 14,12 % par rapport à 2010)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 32′ 09″ nord, 1° 43′ 02″ ouest
Altitude Min. 59 m
Max. 128 m
Superficie 8,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Bricquebosq

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Bricquebosq

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bricquebosq

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bricquebosq

Bricquebosq ou Bricqueboscq[1] est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 582 habitants[2] (les Bricquebosais).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à 8 kilomètres des Pieux.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Bikrobot entre 998 et 1008[3], Brickebo 1224[4], Briquebosc vers 1280[4], Briqueboc en 1351 et en 1352[5], Briquebosc entre 1555[6] et 1560[7],Briquebost en 1560[8], Briquebosc entre 1612 et 1636[9], Bricqueboscq en 1677[10], Bricqueboscq en 1677[10].

L'explication, du toponyme, la plus répandue est celle de l'ancien norois brekka « pente, colline », elle a été initialement proposée par Auguste Vincent pour expliquer la première partie de Bricquebec[11]. François de Beaurepaire adopte cette explication, sans exclure une interprétation par le scandinave brucg, « pont », rendu possible par le passage de la Divette à cet endroit (il faut bien sûr comprendre « l'ancien norois bryggja ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Le principal employeur de la commune est l'entreprise d'autocars, touristiques et scolaires, Collas, avec 60 salariés[12].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
? mars 2001 Gaston Mahieu   Agriculteur
mars 2014 Yves Lebatard SE  
mars 2014[13] en cours Hubert Collas SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[15].

En 2015, la commune comptait 582 habitants[Note 1], en augmentation de 14,12 % par rapport à 2010 (Manche : +0,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
507 569 657 627 657 654 647 580 551
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
492 464 507 472 503 428 435 437 423
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
426 410 429 406 401 413 404 436 425
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
380 389 366 386 414 447 476 480 555
2015 - - - - - - - -
582 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La Grande Maison de Bricquebosq.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Coordonnées, superficie : IGN[20].
Altitudes : répertoire géographique des communes[21].
  1. Orthographe retenue par les collectivités locales ([1]) et parfois la presse locale ([2]
  2. Population municipale 2015.
  3. Marie Fauroux, Recueil des actes des ducs de Normandie (911-1066), Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XXXVI, Caen, 1961, p. 85, § 11.
  4. a et b François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 88.
  5. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352.
  6. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. I), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXI, Caen, 1892, p. 116.
  7. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 547.
  8. Eugène Robillard de Beaurepaire et le Comte Auguste de Blangy, Le Journal du Sire de Gouberville (t. II), Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie XXXII, Caen, 1895, p. 548.
  9. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BN, ms. fr. 4620].
  10. a et b Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BN, ms. fr. 4620].
  11. Auguste Vincent, Toponymie de la France, Bruxelles, 1937, p. 159, § 371.
  12. Roger Brunet, « Canton des Pieux », Trésor des régions
  13. « Hubert Collas, nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 avril 2014)
  14. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  18. « Manoir dit La Grande Maison », notice no PA00110346, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. Site du doyenné
  20. « Bricquebosq sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)
  21. Site de l'IGN.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :