Joganville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Manche
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Manche.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Joganville
Image illustrative de l'article Joganville
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg-Octeville
Canton Valognes
Intercommunalité CA du Cotentin
Maire
Mandat
Gilles Schmitt
2014-2020
Code postal 50310
Code commune 50258
Démographie
Gentilé Joganvillais
Population
municipale
109 hab. (2014)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 28′ 12″ nord, 1° 20′ 56″ ouest
Altitude Min. 13 m – Max. 34 m
Superficie 2,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Joganville

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Joganville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Joganville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Joganville

Joganville est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 109 habitants[Note 1] (les Joganvillais[1]).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est à l'est de la péninsule du Cotentin. Son bourg est à 3,5 km au sud-est de Montebourg et à 8,5 km au nord de Sainte-Mère-Église[2].

Communes limitrophes de Joganville[3]
Saint-Floxel Saint-Floxel Saint-Floxel,
Saint-Marcouf
Écausseville Joganville[3] Émondeville
Émondeville Émondeville Émondeville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Joganville vers 1080 et Joganvilla en 1159 et 1181[4]. Il pourrait être issu de l'anthroponyme Jogan[5] attesté au Moyen Âge[4]. Albert Dauzat propose un hypothétique anthroponyme féminin germanique Joca, inspiré par le masculin Joco[6]. Le second élément est l'ancien français ville dans son sens originel de « domaine rural » issu du latin villa rustica.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1977 2001 Édouard Marie SE Agriculteur
2001 2008 Marc Duchemin SE Agriculteur
2008 en cours Gilles Schmitt[7] SE Enseignant
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de sept membres dont le maire et un adjoint[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 109 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Joganville[8]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Elle est, avec Azeville et Vaudreville, l'une des trois communes les moins peuplées du canton.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
130 138 232 207 158 169 140 214 170
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
187 178 163 158 146 153 146 131 133
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
136 105 80 88 80 82 73 88 95
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
102 101 77 69 71 84 73 99 109
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006 [10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chevalier gisant situé sur le contrefort de l'église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Office de Tourisme de Montebourg - Joganville » (consulté le 26 avril 2009)
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 1000
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 154
  6. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  7. a et b Réélection 2014 : « Joganville (50310) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 mai 2014)
  8. Date du prochain recensement à Joganville, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « 2 statues (gisants) », base Palissy, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]