Cavigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Cauvigny.
image illustrant une commune de la Manche
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Manche.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Cavigny
Image illustrative de l'article Cavigny
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Pont-Hébert
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Gérard Nicolle
2014-2020
Code postal 50620
Code commune 50106
Démographie
Gentilé Cavignais
Population
municipale
234 hab. (2014)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 36″ nord, 1° 06′ 35″ ouest
Altitude Min. 2 m – Max. 66 m
Superficie 6,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Cavigny

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Cavigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cavigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cavigny

Cavigny est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 234 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune s'inscrit dans le parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Elle se compose d'un bourg (Cavigny) et de plusieurs écarts[1]: les Claies de Vire, le Moulin de Roguereuil, Bahais, la Coquerie, la Perelle, la Porte Verte, le Château de la Mare (avec sa chapelle), la Vignette, la Benardrie, la Haut Pignon, le Rond Buisson, l'Hôtel au Fresne, Hamel Bazire, la Grange à Dîme, la Mare aux Angots.

Elle est bordée par la Vire à l'est, et traversée par le ruisseau de Margalet.

Communes limitrophes de Cavigny[2]
Le Dézert Saint-Fromond Saint-Fromond
Le Dézert Cavigny[2] Airel
Pont-Hébert Pont-Hébert La Meauffe

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Cavignaci au début du XIe siècle[3].

Toponyme gallo-romain °CAVIN(N)IACU, formé avec le suffixe gallo-roman -ACU ajouté à un nom de personne. Le premier élément est vraisemblablement l'anthroponyme gallo-romain Cavin(n)ius[4], d'où le sens global de « (domaine rural) de Cavin(n)ius »[5]. Ce type toponymique se rencontre de nombreuses fois en France sous les formes Chavigny, Chevigny, Chugny. François de Beaurepaire[6] a proposé le nom gallo-romain Cavannius, et donc implicitement la proto-forme gallo-romane °CAVANNIACU, opinion minoritaire qui représente néanmoins une autre possibilité, ni confirmée ni infirmée par les formes anciennes.

Le gentilé est Cavignais.

Microtoponymie[modifier | modifier le code]

Le hameau Bahais, du gaulois bagacon (hêtraie). Hypothèse formulée dans l'article de l'ancienne commune : Bahais.

Les lieux-dits en Y-ère/-erie sont des habitats ultérieurs, résultant du développement démographique de la Normandie. Ils désignaient la ferme de la famille Y, fondée sur les nouvelles terres obtenues par les grands défrichements des XIe-XIIIe siècle. Les essarts prennent le nom des défricheurs, suivi de la désinence -erie ou -ière.

Les autres lieux-dits en (Hôtel / Hameau / Le / Clos / Pont / Maison)-Y sont des constructions plus tardives, ils désignaient un bien de la famille Y.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, la paroisse faisait partie de la généralité de Caen, de l'élection de Carentan et Saint-Lô (en 1612 et 1636), puis de Carentan (en 1677), puis de Saint-Lô (en 1713). Elle dépendait de la sergenterie du Hommet.

Jusqu'en 1801, la commune fait partie du canton d'Esglandes.

Le hameau Bahais (de l'ancienne commune Bahais) fut rattachée à Cavigny en 1830.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Les maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1829 - Gigault-de-Bellefond    
1861 1868 Desfaudais    
- - Antoine de Chocqueuse   Agriculteur
- - Marcel Rauline   Agriculteur
juin 1995 en cours Gérard Nicolle[7] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 234 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Cavigny[9]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Cavigny a compté jusqu'à 655 habitants en 1886.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
564 476 623 577 524 501 487 537 556
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
517 518 571 622 570 571 655 584 508
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
445 454 395 269 284 317 301 325 351
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
321 361 349 306 269 243 202 208 234
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006 [11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Un Pôle Environnement a vu le jour en 2009. Le traitement des déchets est basé sur la biométhanisation. Ce procédé permet une dégradation accélérée des déchets et leur transformation, en compost utilisable en agriculture, d'une part, en biogaz utilisé pour la production d'électricité et de chaleur, d'autre part. Le Point Fort Environnement traite les déchets de 133 communes du Centre Manche, représentant 104 000 habitants.
Chargé d'organiser la collecte sélective, de réaliser et d'exploiter les déchèteries et de traiter les différents déchets ménagers, le syndicat s'est engagé dans une gestion durable de ses déchets. La réalisation du pôle de traitement de Cavigny, incluant un centre de tri modernisé et une unité de méthanisation pour valoriser la fraction organique des ordures ménagères en électricité et en compost dote le Centre manche d'une filière durable pour le traitement de ses déchets.
  • Plusieurs élevages bovins.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les vestiges de l'église Notre-Dame de Bahais.
  • Le château de la Mare fut construit en 1630. Il a appartenu à Michel de Saint-Martin, recteur de l'Université, victime en 1687 d'une cérémonie burlesque apparentée à celle du "Bourgeois gentilhomme". Il fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 14 mars 1944[12].
  • Restes des six anciens fours à chaux de la Roque-Genêts en bordure de la Vire, inscrits au titre des Monuments historiques depuis le 23 avril 1992[13].
  • Les claies de Vire.
  • Église Notre-Dame moderne (Cochepain et Cailler, architectes) car remplaçant l'édifice entièrement détruit lors des combats de la Libération. L'ancienne église fut détruite par les Américains, car les Allemands étaient cachés dans le clocher. Depuis l'église de Saint-Fromond, les Américains ont aperçu les masques à gaz des Allemands qui pendaient à travers les ouvertures du clocher. Les verrières en dalle de verre de la nouvelle église placées en bandeaux hauts dans la nef et autour du portail d'entrée sont l’œuvre du peintre Maurice Rocher et ont été réalisées par l'atelier Barillet.
  • Ruines de l'église de l'ancienne paroisse de Bahais. Cette église appartenait à la compagnie Chaufournière. Aujourd'hui rattachée à Cavigny, Bahais était autrefois une petite commune indépendante. Mais comme elle fut rattachée, l'église de Bahais ne servait plus. On peut encore voir cette église, mais on ne peut pas la visiter.

Activité culturelle et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.geoportail.fr/?c=-1.1086,49.1930&l=Scan%2850%29,Admin&z=7
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 545
  4. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. III (les noms de personnes contenus dans les noms de lieux), 1985, p. 60a/b.
  5. Ce nom gallo-romain est en principe un dérivé diminutif en -inus de Cavius, qui semble reposer sur le latin cavus « creux ». Cependant, ce nom pourrait en fait représenter une variante de Cavannius, nom d'origine gauloise formé sur le gaulois cauannos « chouette », également à l'origine du français chat-huant (ancien français chahuan, normand cahuan).
  6. Nom des Communes de la Manche
  7. Réélection 2014 : « Cavigny (50620) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 22 mai 2014)
  8. « Cavigny (50620) - Municipales 2014 », sur Ouest-france.fr - Municipales 2014 (consulté le 25 août 2014)
  9. Date du prochain recensement à Cavigny, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Château de la Mare », notice no PA00110358, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Deux groupes de fours à chaux », notice no PA00110660, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]