Èze (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Èze (homonymie).
l'Èze
l'Éze à Grambois
l'Éze à Grambois
Caractéristiques
Longueur 24,3 km [1]
Bassin 163 km2 [1] ou 150 km2[2]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen ? (Puy-Sainte-Réparade)
Nombre de Strahler 4
Organisme gestionnaire SIAE bassin de l'Eze[2]
Régime pluvio-nival
Cours
Source au pied du massif du Luberon près du lieu-dit au Pié de Gache
· Localisation La Bastide-des-Jourdans
· Altitude 530 m
· Coordonnées 43° 46′ 18″ N 5° 39′ 17″ E / 43.7716, 5.6546 (Source - l'Èze)
Confluence la Durance
· Localisation Puy-Sainte-Réparade
· Altitude 181 m
· Coordonnées 43° 40′ 19″ N 5° 28′ 16″ E / 43.67194, 5.47111 (Confluence - l'Èze)
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Ravin du Coq
· Rive droite Torrent de Saint-Pancrace, le Riou, l'Ourgouse
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Bouches-du-Rhône, Vaucluse
Arrondissement Apt, Aix-en-Provence
Cantons Pertuis, Peyrolles-en-Provence
Régions traversées Provence-Alpes-Côte d'Azur
Principales localités Pertuis

Sources : SANDRE, Géoportail, SIAE bassin de l'Eze[2]

L'Èze est une rivière du sud de la France, dans les départements des Bouches-du-Rhône et de Vaucluse, dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et un affluent de la Durance en rive droite (au Nord donc), donc un sous-affluent du Rhône.

Étymologie[modifier | modifier le code]

L'orthographe de cette rivière a varié au cours des siècles : Èze, Lèze parfois Laize[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Èze a une longueur de 24,3 km[1]. Il s'appelle aussi près de sa source, pour Géoportail, le vallon du Deven[4]. Il prend sa source à La Bastide-des-Jourdans en Vaucluse, au pied du massif du Luberon au centre forestier près du lieu-dit le Pié de Gache, à l'altitude 530 mètres.

L'Èze conflue en rive droite - donc au nord - avec la Durance à Le Puy-Sainte-Réparade dans les Bouches-du-Rhône, à l'altitude 181 mètres, en face de Pertuis. Il coule - en gros - du nord-est vers le sud-ouest, pour rejoindre la Durance qui coule - à cette confluence - de l'est vers l'ouest[4].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

L'Èze traverse deux départements[5], cinq communes[1], et deux cantons :

L'Èze prend donc sa source dans le canton de Pertuis et conflue dans le canton de Peyrolles-en-Provence, le tout dans les deux arrondissement d'Apt et arrondissement d'Aix-en-Provence.

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Èze a dix affluents contributeurs[1].

  • le Ravin de Pégaresse, (rg) 3,1 km, dans la commune de Grambois (canton de Pertuis)[6].
  • le Ravin du Coq, (rg) 5,7 km, dans la commune de Grambois (canton de Pertuis)[7].
  • le Torrent de Saint-Pancrace, (rd) 9,9 km, dans les communes de La Bastide-des-Jourdans, Grambois et Vitrolles-en-Luberon (canton de Pertuis)[8]. il prend source près du sentier de grande randonnée GR 97 et sur sa rive gauche - et est - est établie l'Ermitage de Saint-Pancrace.
    Il a lui-même quatre affluents :
    • le Vallat de Roumagnou, (rd) 2,5 km dans les communes de la Bastide-des-Jourdans et Vitrolles-en-Luberon
    • le Valladas, (rd) 6,5 km, dans les communes de Grambois, Peypin-d'Aigues et Vitrolles-en-Luberon.
      Il s'appelle aussi le Vallat de la Combe d'Api en partie haute au-dessus de Vitrolles-en-Luberon[4]. Il a lui aussi trois affluents contributeurs :
      • le Vallon des Roumis, (rd) 1,2 km, dans la commune de Vitrolles-en-Luberon.
      • Le Vallon de la Cerisière, (rd) 1,5 km à Vitrolles-en-Luberon.
      • Le Ravin des Parties, (rd) 4,8 km, à Peypin-d'Aigues et Vitrolles-en-Luberon.
    • le Ravin de la Grange, (rd) 5,8 km, à Grambois et Peypin-d'Aigues.
    • Le Ravin de la Plantade, (rd) 3,6 km, à Grambois et Peypin-d'Aigues.
  • le Ruisseau des Hermitans, (rd) 6,4 km, dans les communes de Grambois et Peypin-d'Aigues (canton de Pertuis)[9].
    Il s'appelle aussi, pour Géoportail, le ravin de Bramadou en partie haute[4]. Il a lui-même un affluent :
    • le Ravin de Bruschière, (rg) 2,1 km, dans la commune de Peypin-d'Aigues.
l'Éze à Grambois

Le rang de Strahler est de quatre (4).

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La superficie de son bassin versant est de 163 km2[1]. La dernière crue du est estimée à 50 au 60 m3⋅s-1[17] selon l'APPE[18]. La violente crue de 1994, a donné lieu à des classements en zone inondable[19].

Écologie[modifier | modifier le code]

En 2003, une monographie de la Durance signalait que la station de Pertuis, étant défectueuse, elle était source de pollution[20]. Le SIAE ou Syndicat Intercommunal d'Aménagement et d'Entretien du Bassin de l'Èze, créé le 11 avril 1988[19], rappelle que son bassin versant sont des cours d'eaux non domaniaux[2].

Aménagements[modifier | modifier le code]

L'Èze coupe en deux la commune de La Tour d'Aigues, et le pont - initial - pour la traverser a donné lieu à multiples réparations[3] et à plusieurs nouveaux ponts dont certains submersibles[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Truc, L'eau en Vaucluse. Origine, fonctionnement, potentiel et qualité des réservoirs aquifères, Éd. Conseil Général de Vaucluse, Avignon, 1991

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - l'Eze (X31-0400) » (consulté le 1 mai 2013)
  2. a, b, c et d SIAE - Syndicat Intercommunal d'Aménagement et d'Entretien du Bassin de l'Eze, « Présentation générale - le SIAE » (consulté le 27 octobre 2013)
  3. a, b et c site officiel de la mairie de La Tour d'Aigues, « Du pont de l'Èze aux ponts sur l'Èze » (consulté le 6 mars 2011)
  4. a, b, c, d et e Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 6 mars 2011)
  5. annuaire-mairie.fr, « Rivière l'Eze » (consulté le 6 mars 2011)
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - ravin de pégaresse (X3101000) » (consulté le 1 mai 2013)
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - ravin du coq (X3100500) » (consulté le 1 mai 2013)
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - torrent de saint-pancrace (X3100520) » (consulté le 1 mai 2013)
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau des hermitans (X3100580) » (consulté le 1 mai 2013)
  10. Sandre, « Fiche cours d'eau - ravin des combes (X3111000) » (consulté le 1 mai 2013)
  11. Sandre, « Fiche cours d'eau - ravin grand du thor (X3110500) » (consulté le 1 mai 2013)
  12. Sandre, « Fiche cours d'eau - vallon de vaumalle (X3110540) » (consulté le 1 mai 2013)
  13. Sandre, « Fiche cours d'eau - torrent le riou (X3110560) » (consulté le 1 mai 2013)
  14. Sandre, « Fiche cours d'eau - vallat des cayoux (X3110580) » (consulté le 1 mai 2013)
  15. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau l'ourgouse (X3110600) » (consulté le 1 mai 2013)
  16. Sandre, « Fiche cours d'eau - torrent de pissay (X3111060) » (consulté le 1 mai 2013)
  17. Association Pour la Protection de l'Éze, « Crue de décembre 2008 » (consulté le 6 mars 2011)
  18. Association Pour la Protection de l'Éze, « Accueil wiki » (consulté le 6 mars 2011)
  19. a et b mairie de Pertuis, « Prévention des risques - Pertuis » (consulté le 6 mars 2011)
  20. syndicat mixte d'aménagement de la vallée de la Durance, « etude monographique de la Durance » (consulté le 6 mars 2011)
  21. web-provence.com, « Château de La Tour d'Aigues » (consulté le 6 mars 2011)