Mairie de Marseille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mairie de Marseille
Logo
Logo
Armoiries
Armoiries
Hôtel de ville de Marseille
Hôtel de ville de Marseille

Siège Hôtel de ville de Marseille
Quai du Port
13002 Marseille
Coordonnées 43° 17′ 47″ N, 5° 22′ 12″ E
Direction Jean-Claude Gaudin (Maire)
Jean-Claude Gondard (Directeur général des services)
Site web http://www.marseille.fr
Géolocalisation du siège

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Mairie de Marseille

Géolocalisation sur la carte : Marseille

(Voir situation sur carte : Marseille)
Mairie de Marseille

La mairie de Marseille ou ville de Marseille est l'administration et les élus municipaux de Marseille. Elle siège à l'Hôtel de ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIIe siècle, la rivalité entre Toulouse et Barcelone en Provence renforce les pouvoirs des vicomtes de Marseille. Ceux-ci contrôlent alors la partie basse de la ville, où ils sont représentés par un viguier, alors que la ville haute est dirigée par l'Évêché[1].

C'est à cette époque qu'est créé le consulat, attesté à partir de 1178. La charte de la ville est adoptée au début du XIIIe siècle[2]. L'organisation politique de Marseille repose alors sur un Conseil des cent chefs de métiers, élu annuellement par les confréries de métier (artisans, gens de mer, avocats, notaires, etc.) et un Grand Conseil, qui constituait le gouvernement municipal[3]. L'exécutif est occupé par différentes personnes en fonction des luttes de pouvoir en Provence : d'abord douze recteurs puis un podestat, engagé pour un an par le Grand Conseil et assisté de deux consuls, puis par le viguier, représentant du comte de Provence, puis de nouveau librement choisi par la ville[4]. En 1257, les Chapitres de paix négociés par la ville avec Charles d'Anjou suppriment les confréries de métier[5].

Au XVIe et XVIIe siècles, Marseille fait figure de ville rebelle. En 1592, sous la conduite du premier consul Charles de Casaulx, la ville rejette l'autorité du Parlement d'Aix et prend la voie de l'indépendance. Réduite en 1596, elle se rebelle de nombreuses fois contre l'autorité royale au début du XVIIe siècle[6]. Le , Louis XIV entre dans la ville. La ville est désarmée et le roi fait adopter un nouveau règlement municipal : les consuls sont supprimés et remplacés par deux échevins élus par un conseil de soixante membres aux pouvoirs réduits. Un poste d'échevin est réservé aux banquiers et négociants, l'autre aux marchands[7].

En 1766, Louis XV crée le poste de maire de Marseille, réservé à la noblesse de la ville[8].

La commune de Marseille est créée en 1789, pendant la Révolution. La municipalité est remplacée en 1795 par trois cantons puis rétablie en 1800 par Napoléon. Le maire de Marseille est alors, comme celui des autres grandes villes de France, désigné par l'Empereur. À partir de 1831, sous la Monarchie de Juillet, le conseil municipal est élu au suffrage censitaire et le maire désigné par le préfet[8].

Ce n'est qu'en 1848 que le conseil municipal est élu au suffrage universel direct et le maire élu en son sein[8]. Napoléon III revient sur cette disposition en faisant désigner le maire par le préfet puis, en 1884, sous la IIIe République, l'élection du maire par le conseil municipal s'installe définitivement[9].

En 1938 a lieu l'Incendie des Nouvelles Galeries alors que se réunit à Marseille le congrès du Parti radical. L'administration municipale est alors accusée d'être défaillante et, quelques mois plus tard, en mars 1939, un décret suspend le maire et le conseil municipal : la ville est gérée par un administrateur extraordinaire. Cette situation reste en place pendant la Seconde Guerre mondiale et la municipalité n'est restaurée qu'à la Libération.

La ville de Marseille est découpée en 16 arrondissements municipaux en 1946. Ceux-ci sont regroupés en secteurs pour l'élection des conseillers municipaux depuis 1964[10]. Depuis 1982, Marseille relève de la loi dite « PML » : chaque secteur (six puis huit à partir de 1987) élit au suffrage universel direct un conseil dont un tiers des membres siège également au conseil municipal. Chaque conseil de secteur élit un maire de secteur et le conseil municipal élit le maire de Marseille.

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Marseille compte 101 membres. Ils sont élus dans chaque secteur lors des élections municipales, selon la même procédure que dans les communes de plus de 1 000 habitants : le premier tiers des élus de chaque liste siège également au conseil municipal, les suivants seulement au conseil de secteur.

Nombre de conseillers élus par secteur
Secteur I II III IV V VI VII VIII Total
Membres des conseils de secteur 33 24 33 45 45 39 48 36 303
dont membres du conseil municipal 11 8 11 15 15 13 16 12 101
Résultats des élections de 2014[11]
Tête de liste Partis Premier tour Second tour Sièges
# % # %
Jean-Claude Gaudin UMP-UDI-MoDem 96 132 37,64 % 96 813 42,39 %
61
Stéphane Ravier FN 59 159 23,16 % 60 548 26,51 %
20
Patrick Mennucci PS-EELV 53 030 20,77 % 70 999 31,09 %
20
Jean-Marc Coppola FG 18 132 7,10 %
Pape Diouf Listes Diouf 14 377 5,63 %
Autres 14 047 5,50 %
Inscrits 491 097 100 % 412 940 100 %
101
Abstention 228 197 46,47 % 176 395 42,72 %
Votants 262 900 53,53 % 236 545 57,28 %
Blancs et nuls 7 519 2,86 % 8 185 3,46 %
Exprimés 255 381 97,14 % 228 360 96,54 %
  • Front de gauche (2)
  • Europe Écologie Les Verts (2)
  • Socialiste et apparentés (16)
  • Marseille en avant (61)
  • Front national (18)
  • Front bleu blanc rouge (2)
Groupes au sein du conseil municipal de Marseille[12]
Groupe Parti Président Conseillers
Marseille en avant LR-UDI Yves Moraine 61
Front national Bleu marine FN Georges Maury 18
Socialiste et apparentés PS-DVG Stéphane Mari 16
Europe Écologie Les Verts EELV 2
Front de gauche FG 2
Front bleu blanc rouge FN diss. 2

Maires et adjoints[modifier | modifier le code]

Mairie centrale[modifier | modifier le code]

Article connexe : Liste des maires de Marseille.
Jean-Claude Gaudin.

Le tout premier maire de Marseille est le marquis Balthazar Fouquet de Jarente en 1766. Lorsque la fonction de maire est créée en 1766 par Louis XV, il s'agit de redorer le blason de la noblesse marseillaise, alors que les fonctions d'échevin étaient jusque-là réservées aux négociants, armateurs, avocats et médecins[13].

En 1939, après l'Incendie des Nouvelles Galeries, la ville est mise sous tutelle : les fonctions du maire Henri Tasso et du conseil municipal sont suspendues et la ville est dirigée par des administrateurs jusqu'en 1944.

Le maire actuel de la ville est Jean-Claude Gaudin, élu pour la première fois en 1995.

Liste des adjoints depuis 2014 :

Nom Poste Délégation Autres mandats
Dominique Tian 1er adjoint au maire Politique municipale en faveur de l'emploi, Déplacements et transports urbains Député de la 2e circonscription des Bouches-du-Rhône
Martine Vassal 2e adjointe au maire Relations internationales et européennes Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône
Roland Blum 3e adjoint au maire Finances, Budget, Charte ville-port
Solange Biaggi 4e adjointe au maire Commerce, artisanat et professions libérales, Grand Centre-ville Vice-présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône
Élue dans le canton de Marseille-11
Robert Assante 5e adjoint au maire Environnement et développement durable, Plan climat, cadre de vie et qualité de ville
Laure-Agnès Caradec 6e adjointe au maire Urbanisme, Projet métropolitain, Patrimoine municipal et foncier, Droit des sols Conseillère départementale du canton de Marseille-9
Jean Roatta 7e adjoint au maire Coopération euro-méditerranéenne
Monique Cordier 8e adjointe au maire Espaces naturels, parcs et jardins
Didier Parakian 9e adjoint au maire Économie, Relations avec le monde de l'entreprise, Prospective
Arlette Fructus 10e adjointe au maire Logement, Politique de la ville et rénovation urbaine Conseillère régionale de PACA
Richard Miron 11e adjoint au maire Sports
Dominique Vlasto 12e adjointe au maire Tourisme, congrès et croisières, Promotion de Marseille
Daniel Sperling 13e adjoint au maire Innovation et développement par le numérique, État-civil, bureau municipal de proximité, « Allo mairie » et mieux-vivre ensemble Conseiller régional de PACA
Danièle Casanova 14e adjointe au maire Écoles maternelles et élémentaires, Soutien scolaire
Maurice Di Nocera 15e adjoint au maire Grands Événements, Grands Équipements Vice-président du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône
Élue dans le canton de Marseille-11
Anne-Marie D'Estienne D'Orves 16e adjointe au maire Action culturelle, Spectacle vivant, musées et lecture publique, Enseignements artistiques
Michel Dary 17e adjoint au maire Service civique municipal, Observatoire de la laïcité, Lutte contre les discriminations
Marie-Louise Lota 18e adjointe au maire Emplacements publics
Patrick Padovani 19e adjoint au maire Hygiène et santé, Personnes handicapées, Alzheimer, sida et toxicomanie
Caroline Pozmentier 20e adjointe au maire Sécurité publique et prévention de la délinquance Vice-présidente du conseil régional de PACA
Julien Ruas 21e adjoint au maire Bataillon de marins-pompiers, Prévention et gestion des risques urbains
Nora Preziosi 22e adjointe au maire Jeunesse et animations dans les quartiers, Droits des femmes Conseillère régionale de PACA
Didier Réault 23e adjoint au maire Mer, littoral, nautisme et plages Conseiller départemental du canton de Marseille-9
Catherine Chantelot 24e adjointe au maire Petite enfance et crèches
Gérard Chénoz 25e adjoint au maire Grands Projets d'attractivité
Sylvie Carrega 26e adjointe au maire Action sociale, centres sociaux et maisons pour tous Conseillère départementale du canton de Marseille-8
Xavier Méry 27e adjoint au maire Intégration et lutte contre l'exclusion
Marine Pustorino 28e adjointe au maire Éclairage public, Énergies renouvelables Vice-présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône
André Malrait 29e adjoint au maire Monuments et patrimoine historiques, Affaires militaires et anciens combattants
Catherine Giner 30e adjointe au maire Famille, Politique en faveur des seniors Conseillère régionale de PACA

Mairies de secteur[modifier | modifier le code]

Couleur politique des maires de secteur.
Secteur et arrondissements Maire Parti Notes
I
1er et 7e Sabine Bernasconi
UMP
Vice-présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône
II
2e et 3e Lisette Narducci
PRG diss.
Conseillère départementale des Bouches-du-Rhône
III
4e et 5e Bruno Gilles
UMP
Sénateur des Bouches-du-Rhône
IV
6e et 8e Yves Moraine
UMP
V
9e et 10e Lionel Royer Perreaut
UMP
VI
11e et 12e Valérie Boyer
UMP
Députée des Bouches-du-Rhône
VII
13e et 14e Stéphane Ravier
FN
Sénateur des Bouches-du-Rhône
VIII
15e et 16e Samia Ghali
PS
Sénatrice des Bouches-du-Rhône

Administration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A. Dell'Umbria, Histoire universelle de Marseille, 2006, p.20-21.
  2. Ibid., p.28.
  3. Ibid., p. 29.
  4. Ibid., p. 30-34.
  5. Ibid., p. 48.
  6. A. Dell'Umbria, La fronde marseillaise in Histoire universelle de Marseille, 2006.
  7. A. Dell'Umbria, La fronde marseillaise in Histoire universelle de Marseille, 2006, p. 131.
  8. a b et c A. Dell'Umbria, La fronde marseillaise in Histoire universelle de Marseille, 2006, p. 713.
  9. Ibid., p. 714.
  10. « Fac-similé JO du 28/06/1964, page 05635 », sur Légifrance (consulté le 16 avril 2014).
  11. Candidatures du 1er tour pour la commune Marseille
  12. « Composition et expression libre des différents groupes politiques présents au Conseil municipal », sur Ville de Marseille (consulté le 9 octobre 2015)
  13. A. Dell'Umbria, Histoire universelle de Marseille, 2006, p. 713.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]