Corsica Linea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Corsica Linea
SAS
logo de Corsica Linea

Création
Dates clés 2015 : dissolution de la SNCM et transfert des actifs à la Maritime Corse Méditerranée
2016 : rachat par Corsica Maritima
Fondateurs François Padrona, Pascal Trojani
Forme juridique Société par actions simplifiée
Slogan Laissez-vous transporter (2016-2019)
La vraie couleur corse (depuis 2019)
Siège social 4 boulevard du Roi-Jérôme,
20000 Ajaccio
Flag of France (1794–1815, 1830–1974, 2020–present).svg France
Direction Pierre-Antoine Villanova
Activité Navigation maritime
Société mère CM Holding
Sociétés sœurs Linea Voyages, Méditerranéenne Consignation Manutention
Effectif 1 068 salariés (2020)[1]
SIREN 815 243 852
SIREN 815243852[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
TVA européenne FR49815243852Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web corsicalinea.com

Chiffre d'affaires en diminution 120 683 000  (2020)[1]
-36,46% vs 2019
Résultat net en diminution -14 242 000  (2020)[1]
-224,06% vs 2019

Corsica Linea est une compagnie française privée de navigation maritime assurant le transport de passagers, de véhicules ainsi que de fret en car-ferry depuis Marseille vers la Corse, la Tunisie et l’Algérie. Créée en 2016, l'entreprise est une filiale du consortium Corsica Maritima, fruit de l'alliance d'une centaine d'entreprises corses, candidat à la reprise de l'historique Société nationale maritime Corse-Méditerranée (SNCM) placée en redressement judiciaire. Débouté dans un premier temps par le tribunal de commerce de Marseille au profit du transporteur Patrick Rocca, le consortium lance dès janvier 2016 une ligne de fret entre Marseille et Bastia afin de concurrencer la nouvelle entité Maritime Corse Méditerranée (MCM), avant de finalement racheter les parts de la société au groupe Rocca en avril 2016, ce qui aboutira en mai à la création de Corsica Linea. Succédant à une entreprise ayant souffert de nombreux conflits internes et locaux, la compagnie est à ce jour le deuxième employeur de marin français au niveau national. Elle bénéficie d'une délégation de service public (DSP), héritée de la SNCM, pour la desserte de la Corse depuis Marseille et perçoit à ce titre des subventions de la collectivité de Corse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Stena Carrier, premier navire affrété par le consortium Corsica Maritima pour desservir la ligne Marseille - Bastia.

Corsica Linea est lancée en janvier 2016 par le consortium d'entrepreneurs corses déboutés par le tribunal de commerce de Marseille en novembre 2015 pour la reprise de la Société nationale maritime Corse-Méditerranée (SNCM), placée en redressement judiciaire depuis novembre 2014, puis dissoute. Associés à Daniel Berrebi, le PDG de plusieurs compagnies maritimes dont la plus connue, Baja Ferries qui opère dans le golfe de Californie, ils créent un consortium et inaugurent une ligne de fret entre Marseille et Bastia afin de concurrencer celle de la Maritime Corse Méditerranée (MCM) alors dirigée par Patrick Rocca, qui a été désigné comme repreneur de la SNCM[3]. À la suite du rapprochement de ces entrepreneurs corses, Corsica Linea a finalement racheté la totalité des parts de la MCM dont les navires se sont alors substitués à ceux que le consortium avait affrétés[4]. Il s'agissait dans un premier temps du roulier Stena Carrier, rapidement remplacé en février sur la ligne Marseille - Bastia par le Corsica Linea Dui avant que celle-ci ne s'interrompe par décision de justice.

Le 11 avril 2016, après plusieurs semaines de dialogue en vue d'une fusion, un accord est trouvé entre Corsica Linea et Patrick Rocca, qui lui cède toutes ses parts de la MCM, en échange notamment de son entrée comme quinzième actionnaire dirigeant du consortium. Le nom commercial de Maritima Ferries, choisi par Patrick Rocca, est abandonné au profit de celui de Corsica Linea. L'accord signé début janvier 2016 avec MCM demeure valide si bien que La Méridionale lui subdélègue une fraction du service public entre Marseille et la Corse ainsi que les subventions afférentes jusqu'au terme de la DSP transitoire, en octobre 2016. Dès lors, depuis le rapprochement des deux concurrents intervenu en avril 2016 et avalisé par le tribunal de commerce de Marseille en juillet 2016, Patrick Rocca a cédé la place à Pascal Trojani à la tête de la compagnie maritime. La nouvelle compagnie est alors officiellement lancée le 3 mai 2016[5]. L'affrètement du Corsica Linea Dui, devenu surnuméraire, s'est achevé à l'été 2016 et un autre roulier, l’Antares, qui devait desservir Ajaccio sous le nom de Corsica Linea Unu, n'a finalement jamais navigué sur les lignes de la Corse, le rapprochement du consortium avec le groupe Rocca étant intervenu entre-temps[6].

Le Pascal Paoli, l'un des six navires de la SNCM repris par Corsica Linea.

La flotte de Corsica Linea hérite à ce moment-là des six navires issus de la reprise de la SNCM par le groupe de Patrick Rocca, les quatre navires mixtes Pascal Paoli, Jean Nicoli, Paglia Orba et Monte d'Oro destinés au transport de fret et de passagers entre Marseille et la Corse et les deux car-ferries Méditerranée et Danielle Casanova, principalement affectés aux lignes entre Marseille, Alger et Tunis. Seul le Corse n'a pas été repris et a finalement été vendu au printemps 2016[7]. Progressivement, la nouvelle flotte de Corsica Linea va être parée de la nouvelle identité visuelle de la compagnie se caractérisant par une livrée rouge. Les premiers à arborer cette nouvelle livrée sont les Jean Nicoli, Pascal Paoli et Danielle Casanova entre mars et juin 2016, tandis que les Méditerranée et Paglia Orba ont revêtu une livrée de transition pendant l'été 2016. Le Paglia Orba a finalement été mis aux couleurs de Corsica Linea en février 2017. Le Monte d'Oro, frété jusqu'à fin septembre 2016 à la La Méridionale pour favoriser aux yeux de la Commission européenne la discontinuité juridique vis-à-vis de l'ancienne SNCM, a conservé une livrée anonyme blanche et bleue jusqu'à la fin de l'année 2017[8]. En raison de cet affrètement, les seules ports corses desservies par Corsica Linea durant la saison estivale 2016 ont été Bastia, Ajaccio et Porto-Vecchio, destinations auxquelles s'est par la suite ajoutée L'Île-Rousse depuis la fin de l'affrètement du Monte d'Oro, début octobre 2016.

Conformément aux accords ayant suivi la cession de la SNCM, le siège de la compagnie demeure dans un premier temps à Marseille, il sera finalement transféré à Ajaccio en novembre 2018. À ce moment-là, la compagnie emploie près de 900 salariés, pour la plupart issus de l'ex-SNCM et selon sa direction, la plupart des embauches ont été faites en Corse (60 % des CDD recrutés sur l'île et 270 personnes en CDI). Pour sa première saison, jugée satisfaisante par son directeur général Pierre-Antoine Villanova, Corsica Linea estime son chiffres d'affaires à 170 millions d'euros en 2016, pour environ 500 000 passagers transportés, de l'ordre de 300 000 sur la Corse et 200 000 sur le Maghreb, et 850 000 mètres linéaires de fret sur l'île de Beauté, soit une hausse de 40 % par rapport aux résultats frets de 2015 de la SNCM[9].

En juin 2017, la dénomination Maritime Corse Méditerranée (MCM) est abandonnée au profit de l'appellation Corsica Linea. Pour la saison estivale, Corsica Linea augmente de 11 % les traversées à destination de la Corse avec le renfort du Danielle Casanova sur la ligne d'Ajaccio. Plus de 550 000 passagers ont transité sur les navires de la flotte et le chiffre d'affaires est estimé à plus de 190 millions d'euros[10],[11].

En décembre 2017, la compagnie atteint le million de mètres linéaires transportés et détient 60% des parts de marché, ce qui en fait le premier transporteur de fret entre le continent et la Corse[12].

Deux ans après sa création, Corsica Linea représente 15% des parts de marché pour le transport des passagers entre le continent et la Corse et 60% pour le fret. La compagnie est également le deuxième employeur de marins français et le premier en Méditerranée[13],[14].

Cependant, le trafic des remorques transitant sur les lignes de la Corse connaît une hausse constante que les navires de la société peinent à absorber. Avec ses quatre navires mixtes, la flotte de Corsica Linea devient progressivement inadaptée à la nouvelle donne du transport du fret, mais également au trafic passagers avec un taux de remplissage avoisinant les 90% chaque été[15], en dépit du renfort du Danielle Casanova. Les autres axes de la compagnie n'en sont pas moins épargnés, les navires en service sur les lignes du Maghreb ont de faibles capacité de roulage, posant problème à Corsica Linea qui souhaitait, depuis le début de ses activités, développer le transport du fret entre Marseille, Alger et Tunis. Quant à la ligne entre Marseille et Porto Torres, la compagnie ne peut proposer qu'une seule traversée par semaine.

Le Vizzavona, affrété pour une durée de cinq ans à partir de .

Le contrat de délégation de service public n'autorisant pas Corsica Linea à aligner un cinquième navire mixte sur la Corse, le consortium décide, en l'attente d'autres solutions, de se concentrer sur le développement des lignes du Maghreb et de la Sardaigne. Pour cela, un navire mixte de 188 mètres de long et d'une capacité de 800 passagers et pouvant transporter 2500 mètres linéaires de fret est affrété à l'armateur italien Grimaldi Lines pour une durée de 5 ans[16],[17]. Il s'agit de l‘Euroferry Corfù, qui sera mis en service à partir de juin 2018 entre Marseille, la Sardaigne et le Maghreb sous le nom de Vizzavona.

Malgré une saison estivale 2018 décevante sur les lignes maritimes, Corsica Linea parvient à enregistrer une croissance de 5% autant sur le transport des passagers que du fret. La compagnie entame également sa démarche de transition énergétique en investissant avec la région Sud pour adapter les navires mixtes Paglia Orba, Pascal Paoli et Jean Nicoli aux dispositifs de raccordements d'énergie à quai du port de Marseille (permettant de stopper les moteurs durant les escales et ainsi limiter les émissions de dioxyde de carbone), ce que La Méridionale avait déjà entrepris en 2015[18].

Un autre enjeu pour la compagnie est également l'attribution de la nouvelle délégation de service public (DSP) entre Marseille et la Corse. L'appel d'offres lancé par la région Corse porte dans un premier temps sur une DSP de 15 mois devant définir les contours du cahier des charges final qui s'étalera, quant à lui, sur 10 ans. Corsica Linea et La Méridionale ont cette fois-ci répondu séparément à l'appel d'offres, remettant en cause le partenariat historique entre le deux compagnies (ce qui était déjà arrivé en 2007, mais s'était soldé par une entente)[19].

Le 27 juin 2019, l'assemblée de Corse attribue à Corsica Linea la majeure partie des lignes de la DSP dans un contexte sous tension en raison d'une grève des syndicats de La Méridionale qui avait bloqué pendant plus d'une semaine le port de Marseille et trois navires de Corsica Linea s'y trouvant, ce qui avait perturbé momentanément la desserte de la Corse. Le mouvement se termine cependant à la suite d'une déclaration du président de la compagnie corse, Pascal Trojani, qui annonce en même temps que la direction de La Méridionale qu'un nouveau partenariat pourrait être mis en place avant l'attribution de la prochaine DSP au début de l'année 2021. Ainsi, Corsica Linea se voit confiée pour 15 mois l'exploitation exclusive des lignes de Bastia, d'Ajaccio et de L'Île-Rousse à compter du 1er octobre 2019. Les appels d'offres pour Propriano et Porto-Vecchio auront pour leur part été déclarés infructueux en raison des solutions onéreuses proposées par la compagnie pour l'exploitation de ces deux lignes qui seront soumises à de nouveaux appels d'offres[20],[21]. Afin de maintenir la desserte de Porto-Vecchio en attendant son attribution définitive, le navire mixte Piana de La Méridionale est affrété pour une durée de trois mois par Corsica Linea qui par ailleurs n'a déposé de candidature que pour la ligne de Propriano.

Le 25 juillet, la compagnie corse passe sa première commande de navire neuf aux chantiers italiens Visentini de Porto Viro. L'annonce officielle est faite le 30 juillet. Le futur navire, qui serait livré à l'horizon 2022, disposera d'une capacité de roulage très élevée et sera doté d'une propulsion au gaz naturel liquéfié (GNL), conformément aux ambitions de la compagnie qui espère, à long terme, exploiter une flotte plus propre en Méditerranée[22],[23].

Au mois de janvier 2020, une nouvelle grève des marins de La Méridionale perturbe les services de la compagnie entre Marseille, la Corse et le Maghreb. Le navire mixte Piana assurant la desserte de Porto-Vecchio sous affrètement ainsi que le Paglia Orba, le Vizzavona et le Méditerranée sont bloqués à Marseille par les syndicats. Afin d'éviter d'être immobilisés à leur tour, le Pascal Paoli et le Monte d'Oro cessent leurs rotations et sont amarrés à la Seyne-sur-Mer. Exigeant la définition d'un nouveau partenariat entre Corsica Linea et La Méridionale pour la DSP longue de 2021, les syndicats font alors pression sur les directions pour renouer le dialogue. Afin de garantir le transport vers la Corse des passagers et du fret impactés par le conflit, un service minimum est mis en place par Corsica Linea, dans un premier temps au départ de Toulon à l'aide du cruise-ferry Danielle Casanova du 11 au 14 janvier[24] puis au départ de Nice à partir du 17 janvier avec le navire mixte Pascal Paoli[25]. Le 28 janvier, les deux transporteurs annoncent qu'une offre commune sera présentée pour la DSP[26], conduisant à la fin du blocage le 31 janvier.

A Nepita, également affrété pour cinq ans, rejoint la flotte de Corsica Linea en .

Indépendamment de ce contexte, Corsica Linea concrétise au début de l'année 2020 sa volonté d'exploiter une flotte moins polluante en faisant installer des scrubbers, dispositifs d'épuration des fumées visant à réduire les émissions de soufre, sur trois de ses navires. Ainsi, le dispositif est mis en place sur les Pascal Paoli et Jean Nicoli dans un premier temps puis sur le Paglia Orba à l'issue de sa saison estivale[27].

Dans l'optique de maintenir les fréquences vers le Maghreb en saison estivale en dépit de l'affectation du Vizzavona sur les lignes de la DSP, la compagnie affrète en février le navire mixte Stena Superfast X à la compagnie suédoise Stena Line pour une durée de cinq ans. Ce navire de 203 mètres de long pouvant transporter 1 200 passagers, 100 véhicules et 140 remorques, a autrefois été la propriété de la SNCM et portait le nom de Jean Nicoli. Initialement prévu pour renforcer les lignes entre Marseille et l'Algérie, le navire, rebaptisé A Nepita, sera finalement affecté aux lignes de la Corse à compter du mois de juin 2020[28],[29].

Entre mars et mai 2020, les services de Corsica Linea sont perturbés par la pandémie de Covid-19 touchant la France et le reste de l'Europe. Peu après le passage de l'épidémie au stade 3 le 14 mars, la compagnie limite le nombre de passagers à 150 par traversée sur les lignes de la Corse et suspend ses liaisons avec l'Algérie et la Tunisie dès le 16 mars[30]. L'épidémie se propageant de plus en plus, le trafic passager est suspendu le 18 mars[31]. Quatre cargos sur cinq sont maintenus en service afin d'acheminer le fret vers les ports de Bastia et d'Ajaccio[32]. Le trafic passager vers la Corse est rétabli à partir du 11 mai, bien que soumis dans un premier temps à des restrictions[33].

Sur le Maghreb, l'activité ne reprend que partiellement à partir du 17 mai avec la mise en place de traversées organisées par les ambassades françaises en Algérie et en Tunisie dans le but de rapatrier les ressortissants français bloqués dans ces pays depuis le début de la crise sanitaire[34],[35]. Les traversées régulières vers la Tunisie sont rétablies le 26 juin tandis que les rotations avec l'Algérie sont suspendues pour toute la durée de la saison estivale en raison de la décision du gouvernement algérien de prolonger la fermeture des frontières. L'exploitation de la ligne de Tunis sera marquée par quelques incidents, tout d'abord le 11 juillet après l'annonce d'une dizaine de cas de Covid-19 à bord du Danielle Casanova, entraînant l'immobilisation temporaire du navire. La ligne parvient à être maintenue plusieurs jours grâce à l'affectation du Méditerranée avant que celui-ci ne soit à son tour immobilisé après l'identification de nouveaux cas à son bord, le 14 juillet[36]. Les rotations vers Tunis reprendront finalement le 20 juillet, mais seront suspendues au début du mois de septembre en raison de la baisse du nombre de passagers[37].

Au cours de l'année 2021, malgré les menaces de recrudescence de l'épidémie, la compagnie parvient à maintenir son activité habituelle sur la Corse. En raison de la mise en place de la nouvelle DSP à partir du 1er mars, quelques changements interviennent au niveau de la desserte des ports corses. Conformément aux accords passés avec La Méridionale en janvier 2020, cette dernière se voit attribuer l'exploitation de la ligne d'Ajaccio en partenariat avec Corsica Linea. Cette modification permet de ce fait le retour de la compagnie sur la desserte de Porto-Vecchio[38]. Durant la saison estivale, Corsica Linea, comme les autres opérateurs, profite de l'essor du tourisme français, encouragé à privilégier des vacances au sein de l'hexagone. Grâce à ce tourisme essentiellement local, la compagnie transportera plus de 170 000 passagers tout au long de la saison d'été, un chiffre en considérable hausse par rapport à l'été 2020[39]. Corsica Linea sera également en mesure de rouvrir la liaison Marseille - Tunis au mois de juin, à l'inverse de la ligne Marseille - Alger qui demeurera suspendue une saison de plus et ne sera rétablie qu'en automne.

La flotte[modifier | modifier le code]

Flotte actuelle[modifier | modifier le code]

Au 12 juin 2020, la flotte est composée de 8 navires, six navires mixtes et deux ferries. Six navires sont issus de l'ancienne SNCM et deux sont affrétés pour une durée de cinq ans.

Navire Pavillon Type Mise en service Entrée dans la flotte Tonnage Longueur Largeur Capacité Vitesse Statut
Passagers Véhicules Remorques
Jean Nicoli Flag of France (1794–1815, 1830–1974, 2020–present).svg Navire mixte 1998 2016 30 010 UMS 200,65 m 25,80 m 1 500 600 152 27 nœuds En service
A Nepita Flag of France (1794–1815, 1830–1974, 2020–present).svg Navire mixte 2002 2020 30 551 UMS 203,90 m 25,40 m 1 200 100 140 28 nœuds En service
Pascal Paoli Flag of France (1794–1815, 1830–1974, 2020–present).svg Navire mixte 2003 2016 35 760 UMS 176 m 30,50 m 655 130 160 23 nœuds En service
Vizzavona Flag of France (1794–1815, 1830–1974, 2020–present).svg Navire mixte 1999 2018 30 144 UMS 188 m 28,70 m 800 130 155 22 nœuds En service
Paglia Orba Flag of France (1794–1815, 1830–1974, 2020–present).svg Navire mixte 1994 2016 29 718 UMS 165,80 m 29,02 m 544 120 147 20 nœuds En service
Monte d'Oro Flag of France (1794–1815, 1830–1974, 2020–present).svg Navire mixte 1991 2016 22 070 UMS 145 m 25,70 m 528 130 114 19 nœuds En service
Danielle Casanova Flag of France (1794–1815, 1830–1974, 2020–present).svg Cruise-ferry 2002 2016 41 447 UMS 176 m 30,40 m 2 400 700 64 24 nœuds En service
Méditerranée Flag of France (1794–1815, 1830–1974, 2020–present).svg Ferry 1989 2016 30 985 UMS 165 m 27,40 m 2 780 800 40 24 nœuds En service

Futurs navires[modifier | modifier le code]

Fin juillet 2019, Corsica Linea a passé commande d'un navire mixte aux chantiers italiens Visentini. Sa mise à l’eau a eu lieu le 19 septembre 2021 et ses premiers essais en mer se sont déroulés du 28 au 29 août 2022[40],[41]. Le 23 novembre 2021, la direction de la compagnie annonce que la future unité sera baptisée A Galeotta. Devant initialement intervenir en juillet 2022, sa livraison a été repoussée à plusieurs reprises et est désormais annoncée pour la fin de l’année 2022 avec une mise en service prévue pour janvier 2023[42].

Chantier naval Navire Pavillon Type Mise en service Tonnage Longueur Largeur Capacité Vitesse Statut
Passagers Véhicules Remorques
Drapeau de l'Italie Visentini A Galeotta Flag of France (1794–1815, 1830–1974, 2020–present).svg Navire mixte 2023 37 600 UMS[43] 206 m 28,20 m 950 150 180 23 nœuds En construction

Anciens navires[modifier | modifier le code]

Le roulier Antares, affrété pour desservir la ligne Marseille - Ajaccio, n'a finalement jamais navigué pour la compagnie.
Navire Pavillon Type Mise en service Période tonnage Longueur Largeur Passagers Véhicules Vitesse Statut
Piana Flag of France (1794–1815, 1830–1974, 2020–present).svg Navire mixte 2011 2019-2020 42 180 UMS 180 m 30,5 m 750 200 27 nœuds Restitué à La Méridionale en février 2020.
Antares Flag of Norway.svg Roulier 1988 2016 19 963 UMS 157,61 m 25,32 m 12 2 100 m linéaires 20,5 nœuds Restitué à son propriétaire, navigue actuellement pour la compagnie mexicaine Baja Ferries sous le nom de Cabo Star.
Corsica Linea Dui Flag of Portugal.svg Roulier 1999 2016 10 488 UMS 153,45 m 20,60 m 12 1 624 m linéaires 21 nœuds Restitué à son propriétaire, navigue actuellement sous affrètement par la compagnie italienne Grandi Navi Veloci.
Stena Carrier Flag of Denmark.svg Roulier 2004 2016 21 089 UMS 182,60 m 25,50 m 12 2 715 m linéaires 22 nœuds Restitué à son propriétaire, navigue actuellement pour la compagnie mexicaine Baja Ferries sous le nom de Mexico Star.

Lignes desservies[modifier | modifier le code]

Continent - Corse[modifier | modifier le code]

Le Jean Nicoli, navire mixte reliant Marseille à la Corse dans le cadre de la DSP.

Drapeau de la Corse Corse[modifier | modifier le code]

De 2016 à 2019, dans le cadre de l'ancienne DSP, tous les ports corses (sauf Propriano) étaient desservis toute l'année, tous les deux jours par Corsica Linea au départ de Marseille en traversée de nuit. La desserte de Bastia et d'Ajaccio, les jours lors desquels aucune rotation n'était prévue pour ces destinations était assurée par la La Méridionale qui était le partenaire de Corsica Linea. Les rotations sur les ports de Porto-Vecchio et de L'Île-Rousse étaient assurées de nuit chaque lundi, mercredi et vendredi. La desserte de Propriano était assurée par La Méridionale un jour sur deux. La desserte à l'année était assurée par les cargos mixtes Jean Nicoli, Pascal Paoli, Paglia Orba et Monte d'Oro pour Corsica Linea et les cargos mixtes Piana, Girolata et Kalliste pour la La Méridionale.

Durant les saisons 2017 et 2018, des allers-retours supplémentaires étaient assurés par le cruise-ferry Danielle Casanova en période de pointe entre Marseille, Ajaccio et Bastia en traversées de nuit et de jour. À partir de la saison 2018, des dessertes complémentaires sont également programmées vers L'Île-Rousse avec le Monte d'Oro. Pour la saison 2019, le Danielle Casanova n'est pas reconduit sur les lignes de la Corse et les traversées supplémentaires sur les ports d'Ajaccio et Bastia sont assurées respectivement par le Jean Nicoli le dimanche (aller le jour et retour la nuit) et le Vizzavona le mardi de nuit.

À compter du 1er octobre 2019, Corsica Linea devient le seul transporteur subventionné pour assurer le trafic de la DSP depuis Marseille vers Bastia, Ajaccio et L'Île-Rousse. Ainsi, la compagnie est en mesure de proposer un départ chaque soir de Marseille vers Ajaccio et Bastia et vice-versa. La ligne de L'Île-Rousse conserve quant à elle sa fréquence habituelle avec trois allers-retours par semaine[44]. Porto-Vecchio était dans un premier temps desservi à la même fréquence à l'aide du navire mixte Piana de La Méridionale qui a navigué sous affrètement par Corsica Linea jusqu'au 1er février 2020. Durant une grande partie de l'année, les navires Vizzavona et Paglia Orba dédiés respectivement à la desserte de Bastia et d'Ajaccio ont échangé leurs affectations en raison d'un problème technique touchant l'un des moteurs du Vizzavona et compliquant son exploitation sur Bastia[45]. Pour la saison 2020, des traversées supplémentaires vers Bastia et Ajaccio sont assurées de nuit et de jour par A Nepita, initialement prévu pour être exploité sur l'Algérie, mais finalement affecté sur la Corse en raison des restrictions liées à l'épidémie de Covid-19.

Le Danielle Casanova, essentiellement affecté aux liaisons avec le Maghreb, dessert aussi la Corse de manière occasionnelle.

À partir du 1er mars 2021, quelques changements interviennent à la suite de l'attribution de la nouvelle DSP. Si Corsica Linea conserve l'exploitation exclusive de la ligne de Bastia, la compagnie renoue toutefois son partenariat avec La Méridionale pour la desserte d'Ajaccio. Elle récupère également la concession pour la liaison reliant Porto-Vecchio[46]. Durant la saison estivale, le Paglia Orba a assuré des traversées supplémentaires de nuit et de jour vers Bastia et Ajaccio ainsi que vers Porto-Vecchio les samedis soir, permettant au Jean Nicoli de réaliser une traversée de jour chaque week-end à destination d'Ajaccio.

Lors des périodes d'arrêts techniques intervenant en basse saison, les navires mixtes indisponibles sont parfois remplacés par le Danielle Casanova qui assure principalement des rotations vers L'Île-Rousse mais aussi vers Porto-Vecchio et plus rarement vers Ajaccio en sus de ses traversées vers le Maghreb.

Lignes opérées depuis le 1er mars 2021 :

Ligne Navires affectés en 2022
Marseille - Bastia Pascal Paoli, Vizzavona, Jean Nicoli, A Nepita
Marseille - Ajaccio A Nepita, Paglia Orba, Jean Nicoli, Vizzavona
Marseille - Porto-Vecchio Paglia Orba, A Nepita, Jean Nicoli
Marseille - L'Île-Rousse Monte d'Oro

France - Maghreb[modifier | modifier le code]

Le Méditerranée, principalement affecté aux lignes du Maghreb.

Drapeau de la Tunisie Tunisie[modifier | modifier le code]

De la mi-septembre à la mi-juin, Corsica Linea assure une rotation par semaine vers Tunis. De 2016 à fin 2018, les traversées étaient effectuées toute l'année par le Danielle Casanova puis par le Vizzavona en basse saison à partir de novembre 2018. En saison estivale la compagnie propose généralement jusqu’à trois rotations par semaine avec le Danielle Casanova. Corsica Linea était complétée par la Compagnie tunisienne de navigation pour ses traversées vers la Tunisie avant que celle-ci ne décide de rompre le partenariat en janvier 2022[47].

En raison de l'affection du Vizzavona sur les lignes de la DSP entre Marseille et la Corse depuis le 1er octobre 2019, les traversées vers Tunis sont de nouveau assurées par le Danielle Casanova durant la basse saison de manière plus ou moins régulière. Elles seront cependant suspendues de manière exceptionnelle entre les mois de février et juin en raison tout d'abord de l'affectation du Danielle Casanova sur le réseau Corse en remplacement des navires mixtes en arrêt technique puis dans le contexte de la crise sanitaire entraînée par la pandémie de Covid-19. Rétablies durant l'été 2020, elles seront à nouveau interrompues entre septembre 2020 et juin 2021 en raison du faible nombre de passagers transitant sur ces lignes.

Ligne Navire affecté en 2022
Marseille - Tunis Danielle Casanova

Drapeau de l'Algérie Algérie[modifier | modifier le code]

De la mi-septembre à la mi-juin, Corsica Linea assure généralement une à deux rotations par semaine vers Alger. De 2016 à fin 2018, les traversées étaient effectuées en basse saison par le cruise-ferry Danielle Casanova puis par le navire mixte Vizzavona à partir de novembre 2018. En saison estivale, de juin à septembre, la cadence est accélérée et la compagnie est en mesure de proposer jusqu’à trois aller-retours par semaine. Les traversées sont assurées en été par le car-ferry Méditerranée. À partir de l'été 2018, le nombre de traversées sur Alger par semaine passe de trois à quatre grâce au renfort du Vizzavona qui réalise également une traversée par semaine à destination de Béjaïa.

En raison de l'affection du Vizzavona sur les lignes de la DSP entre Marseille et la Corse depuis le 1er octobre 2019, les traversées vers Alger sont de nouveau assurées par le Danielle Casanova durant la basse saison, de manière plus ou moins régulière.

Entre mars 2020 et novembre 2021, les liaisons vers l'Algérie ont été exceptionnellement suspendues en raison de la pandémie de Covid-19[48]. Les traversées supplémentaires vers Alger et Béjaïa devaient être assurées en saison par A Nepita, mais ont par conséquent été annulées. Le trafic entre la France et l'Algérie a été finalement rétabli le 1er novembre 2021 après plus de 18 mois d'interruption[49] et les rotations assurées sur cet axe par Corsica Linea ont repris le 9 novembre[50].

Ligne Navires affectés en 2022
Marseille - Alger Danielle Casanova hors saison, Méditerranée en saison
Marseille - Béjaïa Jean Nicoli en saison

Anciennes destinations[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Sardaigne Sardaigne (2016-2019)[modifier | modifier le code]

Dès 2016, Corsica Linea rouvre la ligne entre Marseille et Porto Torres fermée l'année précédente par la SNCM. Durant la saison estivale, quelques traversées sont effectuées de manière occasionnelle par les navires mixtes de la flotte. De 2017 à 2018, la desserte de la Sardaigne devient plus régulière et est assurée une fois par semaine, chaque dimanche, en été par le Jean Nicoli à destination de Porto Torres. Ce même port était également desservi toute l'année via Propriano par la Méridionale à l'aide du navire mixte Kalliste jusqu'en 2019. À partir de la saison 2018, la ligne de Porto Torres est renforcée chaque vendredi à l'aide du Vizzavona. Pour la saison estivale 2019, les traversées estivales entre Marseille et Porto Torres ne sont plus assurées, mais la compagnie programme néanmoins quelques traversées entre Ajaccio et Porto Torres durant les mois d'avril, mai et juin dans le cadre d'une offre destinée aux résidents corses. Ces traversées étaient également prévues pour le printemps, mais aussi pour l'été 2020, mais n'ont pas été programmées, probablement en raison des restrictions liées à l'épidémie de Covid-19. Bien que la destination apparaisse toujours sur le site internet de la compagnie, la reprise des traversées ne semble pas à l'ordre du jour.

Ligne Navires
Marseille - Porto Torres Jean Nicoli et Vizzavona en saison (2017-2018).
Ajaccio - Porto Torres Jean Nicoli hors saison (2019).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c https://www.societe.com/societe/corsica-linea-815243852.html
  2. Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données)Voir et modifier les données sur Wikidata
  3. Denis Cosnard, « La nouvelle SNCM face à un concurrent inattendu », Le Monde, 6 janvier 2016
  4. « Transports maritimes: La Corsica Maritima dévore la MCM », sur France 3,
  5. « Corsica Linea, qui succède à la SNCM, lancée officiellement », sur 20 minutes,
  6. https://lemarin.ouest-france.fr/secteurs-activites/shipping/24006-corse-corsica-linea-se-lance-face-rocca
  7. https://www.meretmarine.com/fr/content/le-ferry-corse-fait-ses-adieux-marseille
  8. https://www.corsenetinfos.corsica/L-Ile-Rousse-Reception-a-bord-du-Monte-d-Oro-relooke_a30969.html
  9. https://www.lantenne.com/Corsica-Linea-le-test-de-la-premiere-saison-est-concluant_a33636.html
  10. https://www.twinypix.com/corsica-linea
  11. « Corsica Linea fête son premier anniversaire : Le client plus que jamais au cœur de la stratégie », sur Corse Net Infos - Pure player corse (consulté le ).
  12. « Un million de mètres de fret transportés pour la Corsica Linea », sur France 3 Corse ViaStella (consulté le ).
  13. « Corsica Linea, ex-SNCM, fête sa première année avec +40% de réservations pour la saison », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur (consulté le ).
  14. M.P., « Marseille: «Transformation réussie» pour Corsica Linea, l'ex-SNCM », 20 minutes,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. http://, « Corsica Linea boucle sa première année dans le vert », sur Marsactu (consulté le ).
  16. Jean-Luc Crozel, « Corsica Linea renforce sa flotte », La Provence,‎ (lire en ligne).
  17. « Fret : un 7ème navire pour la Corsica Linea », sur France 3 Corse ViaStella (consulté le ).
  18. « Pierre-Antoine Villanova : "Corsica Linea vogue sur une mer d’innovation !" », sur Corse Net Infos - Pure player corse (consulté le ).
  19. Anne-C. Chabanon, « CMN et Corsica Linea partent en solo pour la DSP 2019-2020 », Corse Matin,‎ (lire en ligne).
  20. Jean-Luc Crozel, « Desserte de la Corse : Corsica Linea en force, La Méridionale de retour en mer », Corse Matin,‎ (lire en ligne).
  21. La Provence (avec AFP), « Desserte de la Corse : la DSP attribuée à Corsica Linea pour 3 des 5 lignes », La Provence,‎ (lire en ligne).
  22. « Corsica Linea commande un ferry GNL au chantier italien Visentini », sur Mer et Marine, (consulté le ).
  23. Jean-Philippe Scapula, « La Corsica Linea signe l'achat de son premier navire au GNL », Corse Matin,‎ (lire en ligne).
  24. « Marseille : La Méridionale en grève et les navires de Corsica Linea bloqués », sur Mer et Marine, (consulté le ).
  25. « Corsica Linea : le Pascal Paoli effectue des rotations entre Nice et la Corse », sur Mer et Marine, (consulté le ).
  26. Patrick Rossi et Patrick Vinciguerra, « Corse : la Méridionale et Corsica Linea navigueront finalement ensemble », sur Francebleu.fr, .
  27. https://www.meretmarine.com/fr/content/corsica-linea-les-scrubbers-de-trois-ferries-entrent-progressivement-en-service
  28. V.E., « Un huitième navire pour Corsica Linea », Corse-Matin,‎ (lire en ligne).
  29. https://lemarin.ouest-france.fr/secteurs-activites/shipping/36735-le-futur-nepita-exploite-sur-la-corse-cet-ete
  30. http://, « La desserte de la Corse s'adapte au coronavirus », sur Marsactu (consulté le ).
  31. « Corsica Linea suspend le transport de passagers », sur TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone (consulté le ).
  32. « Journal économique et financier », sur La Tribune.
  33. « Coronavirus : les lignes entre Marseille et la Corse acceptent de nouveau les passagers. Mais sous conditions », sur France 3 Corse ViaStella (consulté le ).
  34. « Corsica Linea rapatrie les ressortissants français bloqués à Tunis et Alger », sur Corse Net Infos - Pure player corse (consulté le ).
  35. Doan Poirier, « Corsica Linea coordonne de nouvelles opérations de rapatriement de ressortissants français depuis Alger et Tunis », La Provence,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  36. « Corsica Linea : la Tunisie a suspendu deux liaisons pour cause de coronavirus, reprise prévue lundi », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur (consulté le ).
  37. https://www.espacemanager.com/corsica-linea-suspend-ses-liaisons-vers-la-tunisie.html
  38. https://www.corsematin.com/articles/nouvelle-dsp-maritime-rouges-et-bleus-sur-toute-la-ligne-115729
  39. https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/transports-maritimes-2021-moins-marquee-par-la-covid-1630956339
  40. Corsica Linea, « CORSICA linea », sur www.corsicalinea.com (consulté le )
  41. https://www.meretmarine.com/fr/marine-marchande/corsica-linea-le-nouveau-ferry-a-galeotta-a-propulsion-gnl-realise-ses-essais-en
  42. https://www.corsenetinfos.corsica/Debut-des-essais-en-mer-en-mai-2022-pour-A-Galeotta-le-premier-navire-au-GNL-de-Corsica-Linea_a61466.html
  43. (en) « P355 - Naos Ship & Design », sur Naos Ship & Design, (consulté le ).
  44. http://mapage.noos.fr/croussel/ire/attrib_dsp2019.html
  45. « Corsica Linea : "gérer efficacement des aléas majeurs d’exploitation" », sur Corse Net Infos - Pure player corse (consulté le ).
  46. « DSP Maritime : Corsica Linea et La Méridionale préssenties pour une DSP transitoire », sur Corse Net Infos - Pure player corse (consulté le ).
  47. https://lemarin.ouest-france.fr/secteurs-activites/shipping/41825-corsica-linea-et-la-ctn-tunisienne-prennent-leur-independance
  48. « Algérie France : Corsica Linea suspend ses traversées vers Alger / News », sur Dzair Daily, (consulté le ).
  49. https://lemarin.ouest-france.fr/secteurs-activites/shipping/41180-la-ligne-marseille-alger-va-rouvrir-le-1er-novembre
  50. https://observalgerie.com/2021/10/27/voyage/corsica-linea-reprend-traversees-algerie/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Autres compagnies[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative aux organisationsVoir et modifier les données sur Wikidata :

Site officiel