Gare de Marseille-Blancarde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marseille-Blancarde
Image illustrative de l’article Gare de Marseille-Blancarde
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Marseille
Quartier La Blancarde
Coordonnées géographiques 43° 17′ 46″ nord, 5° 24′ 23″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Code UIC 87751081
Services Intercités de nuit
TER Provence-Alpes-Côte d'Azur
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière)
Marseille-Blancarde à Marseille-Prado
Voies 6 (+ voies de service)
Quais 5 (dont 2 inutilisés)
Transit annuel 351 112 voyageurs (2016)[1]
Altitude 50 m
Correspondances
Métro Métro de MarseilleLigne 1 du métro de Marseille
Tramway Tramway de MarseilleLigne 1 du tramway de MarseilleLigne 2 du tramway de Marseille
Autobus RTM Autobus de MarseilleLigne 67
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Marseille-Blancarde
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Marseille-Blancarde
Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône
(Voir situation sur carte : Bouches-du-Rhône)
Marseille-Blancarde
Géolocalisation sur la carte : Marseille
(Voir situation sur carte : Marseille)
Marseille-Blancarde

La gare de Marseille-Blancarde est l'une des gares ferroviaires françaises située sur le territoire de la commune de Marseille (quartier de La Blancarde), dans le département des Bouches-du-Rhône, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Il s'agit d'une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par un Intercités de nuit et par des trains régionaux (TER Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Gare de bifurcation, elle est située au point kilométrique 3,258[2] de la ligne de Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière). Elle est également l'origine de la ligne de Marseille-Blancarde à Marseille-Prado, utilisée pour le fret. Le raccordement des Chartreux, situé à l'ouest, permet de rejoindre la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, en évitant un rebroussement en gare de Saint-Charles. Son altitude est de 50 mètres.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare est le point d'arrêt marseillais de certains trains reliant Paris à la Côte d'Azur (autrefois le Paris-Côte d’Azur et le Train bleu, notamment ; desserte restaurée entre et puis à partir de , avec l'Intercités de nuit Paris – Nice), qui évitent le rebroussement en gare Saint-Charles en empruntant le raccordement des Chartreux. L'existence d'une ligne de tramway (la ligne 68) joignant la gare de la Blancarde au cœur de la ville, par le boulevard Chave et le tunnel sous la Plaine, facilitait son utilisation.

À partir de 2009, la gare fait l'objet de nombreux travaux dans le réaménagement de la ligne entre la Blancarde et Aubagne[3]. En ce qui concerne cette gare, des travaux de signalisation sont réalisés en vue de moderniser les infrastructures sur le tracé[4] menant à la gare Saint-Charles. L'essentiel des travaux de génie civil de cette zone se concentre quant à lui en amont, entre la gare et celle de La Pomme (ponts-rail, terrassement, etc.)[5].

La gare[modifier | modifier le code]

Elle est la deuxième gare de Marseille pour le trafic voyageurs, loin derrière la gare Saint-Charles. Elle est située à l'est du centre-ville, à la jonction des 4e, 5e et 12e arrondissements de Marseille[6].

Elle comporte, pour la partie voyageurs, 4 voies à quai en 2 faisceaux pair-impair. L'un des faisceaux vient de la gare Saint-Charles et se dirige vers Aubagne, Toulon et Vintimille, l'autre provient du raccordement des Chartreux et conduit vers le dépôt de la Blancarde. Cependant des aiguillages permettent en amont et en aval le croisement des itinéraires (St-Charles vers dépôt et vice-versa, Chartreux vers Toulon et vice-versa).

À l'entrée ouest de la gare la ligne de Marseille-Blancarde à Marseille-Prado diverge de la ligne principale pour aller desservir le centre de transfert des résidus urbains (CTRU) de la Capelette, dont le « train des fleurs »[7] emporte quotidiennement le chargement vers l'incinérateur de Fos-sur-Mer. Les voies de la ligne du Prado sont situées en avant de celles de Toulon : les voyageurs doivent donc les franchir (à niveau) pour accéder aux trains, tandis qu'un bâtiment annexe est placé entre les voies Prado et les voies Toulon, qui ne sont pas parallèles.

L'ensemble des voies est électrifié en 1 500 V continu, comme la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles. Le changement d'alimentation pour la poursuite en direction de Vintimille s'effectue à quelques centaines de mètres en aval de la Blancarde.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

La gare est ouverte tous les jours. Elle dispose de guichets d'accueil et de vente ; des distributeurs automatiques sont à la disposition des voyageurs. La gare a conservé une importante activité guichet, la seule dans ce cas sur Marseille en dehors de Saint-Charles.

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les trains TER Provence-Alpes-Côte d'Azur de la ligne 01, Marseille – Aubagne – Toulon – Hyères.

Elle est également desservie par les Intercités de nuit reliant Paris à Nice.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par le réseau de la Régie des transports métropolitains (RTM) :

Un parking souterrain et une station pour vélos (service « Le Vélo ») sont disponibles à proximité de la gare.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[8] (y compris pour le service des wagons isolés).

Avenir[modifier | modifier le code]

Nouvelle ligne de tramway[modifier | modifier le code]

La gare de Marseille-Blancarde est souvent évoquée[réf. nécessaire] comme terminus d'une nouvelle ligne de tramway entre La Blancarde (SNCF, M1, T1, T2) et le parc du 26e Centenaire, par la réutilisation de la ligne de Marseille-Blancarde à Marseille-Prado. Cette ligne, entièrement en site propre desservirait les quartiers de la Timone (M1) et de la Capelette, aujourd'hui fortement congestionnés.

Dessertes ferroviaires vers l'aéroport[modifier | modifier le code]

Dans les prochaines années, de nouvelles relations ferroviaires diamétrales seront mises en place[réf. nécessaire] par la région Provence-Alpes-Côte d'Azur entre Toulon, Miramas et Avignon-Centre. Ces trains effectueront des arrêts à Marseille-Blancarde et Vitrolles-Aéroport Marseille Provence.

Dessertes ferroviaires par des trains de grandes lignes[modifier | modifier le code]

La gare de Marseille-Blancarde est souvent évoquée[réf. nécessaire] comme alternative à la desserte du plateau Saint-Charles par les trains de grandes lignes (notamment les TGV) continuant vers Nice-Ville. Cela permettrait d'éviter le rebroussement des trains en gare de Marseille-Saint-Charles et donc de réduire la durée de parcours d'une dizaine de minutes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fréquentation en gares », sur ressources.data.sncf.com (consulté le ).
  2. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, (ISBN 978-2-918758-44-0), volume 2, page 196.
  3. Site Direction Régionale de l’Équipement PACA, Marseille-Aubagne création d'une troisième voie ; lire (consulté le 25/10/2009).
  4. Site presse La Provence, Aubagne-Marseille : travaux en cours pour la 3e voie ferrée, article du  ; lire (consulté le 25/10/2009).
  5. Site de RFF, Aubagne-Marseille : Travaux CPER ; lire [PDF] (consulté le 21/08/2012).
  6. Site SNCF TER Paca, Gare de Marseille Blancarde lire (consulté le 24/11/2009).
  7. Ainsi affectueusement nommé par les Marseillais à l'époque où les détritus voyageaient dans des wagons ouverts.
  8. Site fret SNCF : la gare de Marseille-Blancarde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz Intercités de nuit Toulon Nice-Ville
Marseille-Saint-Charles Marseille-Saint-Charles TER Provence-Alpes-Côte d'Azur Aubagne Toulon
ou Hyères
ou Les Arcs - Draguignan
Marseille-Saint-Charles Marseille-Saint-Charles TER Provence-Alpes-Côte d'Azur La Pomme Aubagne