Église Notre-Dame-des-Accoules

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Marseille
Cet article est une ébauche concernant Marseille.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) ; pour plus d’indications, visitez le projet Marseille.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Notre-Dame et Notre-Dame.
Église des Notre-Dame des Accoules
Image illustrative de l'article Église Notre-Dame-des-Accoules
Présentation
Culte Catholique romain
Type église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Marseille
Protection  Inscrit MH (1964) (clocher)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département
Blason département fr Bouches-du-Rhône.svg
Bouches-du-Rhône (13)
Ville Blason ville fr Marseille (Bouches-du-Rhône).svg Marseille (2e)
Coordonnées 43° 17′ 51,6″ nord, 5° 22′ 07,5″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église des Notre-Dame des Accoules

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

(Voir situation sur carte : Bouches-du-Rhône)
Église des Notre-Dame des Accoules

Géolocalisation sur la carte : Marseille

(Voir situation sur carte : Marseille)
Église des Notre-Dame des Accoules

L'église Notre-Dame-des-Accoules est une église située dans le quartier des Accoules à Marseille. Le clocher de cette église a été classé Monument historique par arrêté du [1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Notre-Dame-des-Accoules (collégiale de la ville basse), devait son nom à sa structure en forme d'arc (quasi per angulos et arcuatim constructa)[2], quelques auteurs croient que le mot Accoules a pour étymologie deux mots latins : acquis fluentibus (à cause d'une source qui coulait à proximité, qui alimentait dans l'Antiquité un ruisseau dont on a retrouvé la trace vers le port, dans la fouille de la place Jules-Verne). Cependant l'église des accoules étant de style gothique méridional, la première hypothèse serait la bonne.

Origine[modifier | modifier le code]

Suivant la tradition cette église a été bâtie sur les ruines du temple de Minerve[3]. En 1033, les religieuses de Saint-Sauveur reçues dans l'enclos de Notre-Dame-des-Accoules, en furent les réctrices. En 1060 la mention (Sancta Maria ad Acuas), l'associe aux biens du monastère qui est alors rattaché à l'abbaye Saint-Victor. Dès 1064, la délimitation de la paroisse est réalisée avec celle de Saint-Martin. On rendait la justice devant le portail de l'église[4] aujourd'hui place du palais.

L'église fait l'objet d'une reconstruction en 1205, connue par une inscription sur colonne que l'on a conservé. L'église a dû être reconstruite au XIVe siècle car elle présentait des caractéristiques gothiques : avant sa destruction, elle était divisée en cinq travées, matérialisées à l'extérieur par des arcs-boutants.

De nos jours[modifier | modifier le code]

En 1794, cette église fut démolie car elle avait abrité des réunions politiques tandis que la Révolution française faisait rage dans le pays.

De nos jours, il ne reste que le clocher qui a été bâti sur une ancienne tour (la tour Sauveterre).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00081334, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. p. 161, Histoire de Marseille, A. Boudin, 1852, Marseille
  3. p161, ibid
  4. p. 440, Lettres archéologiques sur Marseille, J.B Lautard,1844

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :