Cette page est en semi-protection longue.

Jul (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jul.
Jul
Nom de naissance Julien Marie
Naissance (27 ans)
Marseille, Bouches-du-Rhône, Drapeau de la France France
Activité principale Rappeur, chanteur
Genre musical Variété française, pop-rap, RnB
Années actives Depuis 2007
Labels D’Or et de Platine
Liga One Industry
2Bras2Jambes

Jul (/dʒul/), pseudonyme de Julien Marie, est un rappeur et chanteur français né le [1] à Marseille[2]. Dans sa carrière, il fait plusieurs collaborations avec des rappeurs reconnus, tels que Soprano, L'Algérino, Le Rat Luciano, Maître Gims, Benjamin Mendy ou encore Alonzo.

Biographie

Jul est originaire de la cité Louis-Loucheur[3] du quartier de Saint-Jean-du-Désert à Marseille[4]. Il se lance dans le rap après avoir travaillé avec son père dans les chantiers de construction de piscines[5][réf. insuffisante]. Jul est un ancien membre du label Liga One Industry, lancé par Kalif Hardcore et Tota, qui est une structure basée dans le Sud de la France[réf. souhaitée]. Son manager de l'époque et ancien trafiquant de drogue, Karim Tir, se fait assassiner par balles à Asnières-sur-Seine en juin 2014[6].

Avant sa carrière solo, il est membre du groupe Ghetto Phénomène[7] et commence le rap sous le nom de Juliano[8] qu'il raccourcira ensuite en Jul. Il se fait connaître dans le monde du rap français avec son premier morceau intitulé Sors le cross volé, publié en novembre 2013[réf. nécessaire]. En 2014, la vidéo du clip compte 14 millions de visionnages par les internautes depuis sa mise en ligne[9]. Ce morceau est le premier extrait de son premier album. Son premier album, intitulé Dans ma paranoïa, est publié le . Jul publie Lacrizeomic, un street album[10][réf. insuffisante], en juin 2014, qui atteint la quatrième place des classements français[11], et la 69e place des classements belges[12].

Le deuxième album de Jul, qui s'intitule Je trouve pas le sommeil, est publié le , classé premier des ventes sur iTunes[13][réf. insuffisante]. Il contient les singles Señora, Nique-le et Je trouve pas le sommeil. L'album rencontre le succès avec 34 000 ventes à sa première semaine de publication[14][réf. insuffisante].

Son troisième album, intitulé Je tourne en rond, est publié le . Peu de temps après la sortie de son troisième album, Jul annonce avoir quitté son label Liga One, avec qui il était en conflit. Quelques mois après, Jul annonce la création de son nouveau label D’or et de platine[15]. Le 4 décembre, il sort son quatrième album intitulé My World (dont une des chansons est une parodie de Barbie Girl de Aqua).

En février 2016, il fait sa première apparition à la télévision dans la Fête de la chanson française sur France 2 où il interprète son titre My World[16].

En décembre 2016, Jul fait sa première tournée de concerts, l'Ovni Tour[17] dont au Zénith de Paris où il invite les animateurs Cyril Hanouna et Cauet à monter sur scène avec lui.

En février 2017, Jul reçoit la récompense du meilleur album de musique urbaine aux 32e Victoires de la musique[18].

En mai 2017, Jul est convoqué par la police pour avoir cité le nom d'un policier, Eric A., dans sa chanson L'hiver au quartier où il rappe Fuck les banal' et [nom du policier]. Citer le nom de ce policier dans la chanson le met en danger et Jul a supprimé son titre d'Internet à la demande des enquêteurs. Le rappeur a également ajouté ne pas connaître le policier et ne pas avoir écrit ce passage, dont l'auteur serait un certain "Ger", le morceau ayant été rédigé à quatre[19].

En juillet 2017, des habitants du quartier de Saint-Jean-du-Désert se plaignent des soirées organisées par d'innombrables jeunes fêtant les retours du rappeur dans la cité, soirées comportant barbecues interdits, bruits de scooters et musique à haut volume jusqu'à tard dans la nuit. Le maire du Troisième secteur de Marseille Bruno Gilles (LR) a accepté de rencontrer Jul en septembre, assurant qu'il n'a rien contre lui et qu'il pourra lui "prêter la Maison pour Tous de Saint-Pierre quant il vient" à condition de ne pas troubler le sommeil des riverains et qu'il ne tourne plus de clips dans les rues du quartier[20]. Le label de Jul, D'or et de platine répondent aux critiques en disant qu'il n'y a ni drogue ni violence dans ces rassemblements. Un habitant déclare qu'il n'y a aucun problème lorsque la police intervient et Jul a même signé des autographes et pris des selfies avec des policiers. Un membre du label critique les propos de Bruno Gilles qui aurait déclaré "Avec les millions qu'il a, il ne peut pas les tourner ailleurs, ces clips sauvages ?", mettant en avant l'authenticité de Jul qui préfère retrouver les proches de son quartier d'enfance et a distribué survêtements et T-shirt aux jeunes de la cité. Selon lui, Jul souhaite occuper ces "minots" "pour ne pas qu'ils tombent dans la délinquance", son engagement étant honnête car il n'y aucune communication auprès des médias[3].

Accueil critique

Jul compte autant d'admirateurs que de détracteurs. Faisant plusieurs millions de vues sur Internet avec ses chansons, ses albums se classent généralement bien en termes de ventes. Il est validé[Quoi ?] par plusieurs rappeurs comme Soprano, Alonzo, L'Algérino, Mister You, Maître Gims ou encore Le Rat Luciano, rappeur de la Fonky Family qui participe à deux de ses chansons et figure sur la pochette de son album Je ne me vois pas briller[21]. Booba estime que seul Jul peut surpasser les ventes de ses albums et le respecte, étant souvent en contact avec lui. Il a même envisagé un featuring mais qui n'a pas pu se faire car il s'est concentré sur la sortie de son album Nero Nemesis[22]. Keny Arkana, figure emblématique du rap conscient, déclare que s'il elle n'adhère pas à la musique de Jul, elle salue son honnêteté, son côté anti-bling-bling et ainsi le compare au Rat Luciano[23]. En effet, Jul ne fait que peu d'apparitions médiatiques, ne fait pas de gangsta-rap et sort par exemple des albums gratuits destinés à ceux qui sont en prison ou qui n'ont pas les moyens d'acheter des albums payants. Son authenticité est également appréciée de Nekfeu et de Bigflo et Oli. Quant à Renaud, dont Jul est fan, il apparaît à ses côtés sur un selfie[pertinence contestée]. Son public fidèle est surnommé Team Jul par l'artiste et reproduit souvent son signe de mains (un J fait avec la main gauche, le U formé par le creux des mains et un L avec la main droite).

Cependant, Jul compte également un grand nombre de détracteurs, n'hésitant pas à qualifier violemment sa musique. Il lui est reproché de faire des paroles simplistes et répétitives, de mêler rap et variété et d'abuser de l'Autotune. Parmi les plus connus, JoeyStarr et Kool Shen, emblématiques rappeurs d'NTM qui rejettent totalement le titre On m'appelle l'ovni lors de leur participation à l'émission C à vous. La chroniqueuse de télé Enora Malagré critique les textes de Jul qu'elle juge pauvres comparés à ceux d'Oxmo Puccino.

Le vidéaste Jhon Rachid, amateur de rap « puriste », lui consacre un numéro de son émission sur internet J'ai mal au rap où il dénigre les paroles de Jul et le qualifiant de « rapounet »[24][réf. insuffisante]. Autre vidéaste, LinksTheSun qui lui consacre deux numéros de Non mais t'as vu ce que t'écoutes, émission sur YouTube dans laquelle il critique les paroles des chansons à succès. Dans la première, il critique le tube Wesh Alors dont il juge les paroles mauvaises, répétitives, incompréhensibles, incohérentes et sexistes, donnant à la chanson une note de 4/20. Dans la seconde, il dénonce ceux qui critiquent jusqu'à l'insulte en rappelant que les goûts musicaux sont subjectifs et défend l'honnêteté et l'authenticité de Jul[25].

Discographie

Article détaillé : Discographie de Jul.

Notes et références

  1. « Biographie », sur nrj.fr (consulté le 2 août 2014).
  2. « Stars 2014 : Jul, le rappeur paranoïaque », sur La Provence (consulté le 2 août 2014).
  3. a et b http://www.laprovence.com/article/societe/4536889/marseille-crispation-autour-des-retours-au-quartier-de-jul.html
  4. « Jul Biographie », sur Music Story (consulté le 21 décembre 2015).
  5. « Jul: découvrez son métier avant le rap! », Ma Chaîne Étudiante TV,‎ (lire en ligne)
  6. http://www.lci.fr/musique/le-manager-du-rappeur-jul-retrouve-mort-a-asnieres-1551917.html
  7. « Ghetto Phénomène: « Même si Jul est en solo, il fait partie du groupe! » », sur mcetv.fr, (consulté le 17 mars 2017)
  8. http://www.melty.fr/jul-un-freestyle-de-lui-jeune-refait-surface-sur-la-toile-video-a492173.html
  9. « Jul : qui est ce jeune rappeur marseillais qui fait le buzz sur la toile », sur metronews.fr, (consulté le 2 août 2014).
  10. « Lacrizeomic, le nouveau street album de Jul », sur 13or-du-hiphop (consulté le 29 avril 2016).
  11. « JUL - Lacrizeomic », sur lescharts.com (consulté le 10 juillet 2014).
  12. « JUL - Lacrizeomic », sur ultratop.be/fr/ (consulté le 10 juillet 2014).
  13. « Jul : son nouvel album « Je trouve pas le sommeil » numéro 1 du top iTunes », sur MCETV, (consulté le 29 avril 2016).
  14. « Jul dévoile les ventes de Je trouve pas le sommeil », sur 13or-du-hiphop, (consulté le 29 avril 2016).
  15. « Jul : Qu'est ce qui se passe, un son en featuring avec Benjamin Mendy (OM) dévoilé ! », (consulté le 3 octobre 2015).
  16. rapghetto.com, « Jul interprète en live le titre "My World" sur France 2 ! », sur rapghetto.com (consulté le 18 mai 2017)
  17. http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/metropole-aix-marseille/marseille/concert-jul-ovni-fait-son-show-domicile-1158297.html
  18. « Qui sont les gagnants des Victoires de la musique 2017 », sur Le Huffington Post, .
  19. http://www.laprovence.com/actu/en-direct/4454515/exclusif-marseille-le-rappeur-jul-auditionne-par-la-police.html
  20. http://www.laprovence.com/actu/en-direct/4538723/une-rencontre-bruno-gilles-jul-a-la-rentree.html
  21. http://www.raprnb.com/2017/05/15/jul-rend-hommage-au-rat-luciano-sur-la-cover-de-son-nouvel-album-photo/
  22. http://www.melty.fr/booba-que-pense-t-il-de-nekfeu-il-repond-a485248.html
  23. http://www.melty.fr/jul-valide-par-keny-arkana-a537757.html
  24. [vidéo] https://www.youtube.com/watch?v=Gu16W9D5470
  25. Arthur Dubois, « LinksTheSun, le Youtuber aux millions de vues qui philosophe sur JUL », sur Le Figaro,

Liens externes