Innate Pharma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Innate Pharma
Création 1999
Forme juridique SA
Action Euronext : IPH
NASDAQ : IPHA
Siège social Marseille
Drapeau de la France France
Direction Mondher Mahjoubi (depuis janvier 2017)
Activité Recherche-développement en biotechnologie

Ape : 7211Z

Effectif 212 (2021)
SIREN 424365336[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
TVA européenne FR23424365336Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.innate-pharma.com

Capitalisation 336 M€ (11 décembre 2021)
Chiffre d'affaires 70,4 M€ en 2020 (consolidé)
Résultat net -64 M€ en 2020 (perte)

Innate Pharma est une entreprise française biopharmaceutique créée en 1999 et basée dans le quartier de Luminy à Marseille. Elle officie dans le domaine de l'oncologie, la spécialité médicale liée au cancer. Elle est cotée à la bourse de Paris et au NASDAQ.

Activités[modifier | modifier le code]

La société est spécialisée dans la recherche de traitement des cancers par l'immunothérapie[2],[3]. Son approche originale est de faire appel aux lymphocytes tueurs naturels NK plutôt qu'aux lymphocytes T[4].

À la suite de performances encourageantes, Innate Pharma a pu signer des contrats avec des groupes pharmaceutiques tels qu'AstraZeneca[5], Bristol-Myers Squibb dans le domaine du cancer[6] ou Novo Nordisk concernant les inflammations.

Produits en développement[modifier | modifier le code]

La société dispose d'un portefeuille de 3 produits en phases 2 ou 3 de développement clinique :

La société estime que Lacutamab a un potentiel contre tous les lymphomes T cutanés en rechute ou réfractaires exprimant KIR3DL2, notamment mycosis fongoïde, et mène de nouveaux essais cliniques de phase 2[8],[9]. Un produit dénommé IPH6101 / SAR443579 pourrait être développé contre la Leucémie aigüe myéloïde (LAM) en partenariat avec SANOFI[10],[4].
  • Monalizumab (IPH2201) : ce produit est déjà, depuis 2018, sous licence par AstraZeneca pour certaines indications. Il fait l'objet de nouveaux essais cliniques pour le traitement des cancers :
- en phase 3 contre le cancer des voies aérodigestives supérieures (dit : cancer de la tête et du cou) résistant à l'immunothérapie ; au cours de la phase 3, la société doit recevoir 2 versements de la part d'AstraZeneca de 50 millions de dollars chacun[9]. D'autres essais en phase 2 contre le même cancer ont lieu en 2021 en combinaison avec Imfizini et Erbitux (Cétuximab).
- en phase 2 dans plusieurs autres cancers : poumon, rectum, côlon[9].
  • Avdoralimab (IPH5401) pour le traitement des tumeurs solides, aussi investigué en phase 2 contre l'inflammation dans les formes graves du COVID-19.

D'autres produits sont en développement, contre les cancers et les maladies inflammatoires[11].

Principaux actionnaires[modifier | modifier le code]

Liste mise à jour au [12]:

Novo Nordisk 12,4%
Bpifrance Participations 11,3%
AstraZeneca[9] 9,5%

Bourse[modifier | modifier le code]

Innate Pharma est introduit en bourse en 2006. Elle fait partie du CAC Mid&Small, du Next 150, du Next Biotech, du Tech 40.

En , Innate Pharma se cote au NASDAQ[13] Global Select Market en levant 70 millions d'euros[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données)Voir et modifier les données sur Wikidata
  2. Guillaume Bayre, « Innate a pour ambition de devenir un leader de l'immuno-pharmacologie », sur www.capital.fr, (consulté le )
  3. Jonathan Chelet, « Innate Pharma : Pourquoi la biotech a signé un contrat à 1,3 milliard de dollars », sur www.capital.fr, (consulté le )
  4. a et b « Résultats avancés avec AstraZeneca », Investir, no 2501,‎ , p. 19
  5. Chloé Hecketsweiler, « Innate Pharma, la star française de l’immunothérapie », sur www.lemonde.fr, (consulté le )
  6. « Innate Pharma signe un accord de licence d'une envergure «sans précédent» avec Bristol-Myers Squibb », sur www.capital.fr, (consulté le )
  7. « Innate Pharma : statut « prime » de l’Agence européenne du médicament pour lacutamab dans le syndrome de Sézary », MyPharma,‎ (lire en ligne)
  8. « Innate Pharma annonce « un signal préliminaire positif » chez des patients atteints de mycosis fongoïde testés avec son candidat médicament lacutamab », Investir,‎ (lire en ligne)
  9. a b c et d « Innate Pharma, rattrapage en vue », Investir, no 2460,‎ , p. 19
  10. « INNATE PHARMA PRÉSENTE UN NOUVEL NK CELL ENGAGER DÉVELOPPÉ EN PARTENARIAT AVEC SANOFI AU CONGRÈS ANNUEL DE LA SITC »,
  11. « Innate Pharma »
  12. Zone Bourse, « INNATE PHARMA : Actionnaires », sur www.zonebourse.com (consulté le )
  13. Article en ligne sur Le Revenu du 7 octobre 2019
  14. « Biotech : Innate Pharma, la déception du Nasdaq », sur Les Échos, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]