Yvon Berland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yvon Berland
Date de naissance (66 ans)
Profession Professeur des universités-praticien hospitalier
Président de l’Université d'Aix-Marseille
Précédent Poste créé 2012 en fonction Suivant
Autres présidences
Précédent Michel Laurent université Aix-Marseille-II 2004-2012 Poste supprimé Suivant
Précédent Jean-François Mattei Président du conseil d'administration de l'EHESP 2011 en fonction Suivant

Yvon Berland, né le 5 février 1951 est un universitaire et médecin français. Il a succédé à Michel Laurent en tant que président de l'université Aix-Marseille-II en 2004 avant de devenir le [1] le premier président de l'université d'Aix-Marseille. Il a été vice-président de Louis Vogel à la Conférence des présidents d'université entre 2010 et 2012. Il est depuis le 2011, président du conseil d'administration de l'École des hautes études en santé publique. Il préside également la commission des questions de santé de la conférence des présidents d'universités.

Etudes et début de carrière[modifier | modifier le code]

Il est d'abord interne des hôpitaux de Marseille et obtient sa thèse d'exercice en médecine en 1979[2]. Il se spécialise en néphrologie.

Il est nommé professeur des universités-praticien hospitalier en 1988[3] à l'université Aix-Marseille-II et prend alors la direction du service de néphrologie hémodialyse à l’hôpital Sainte-Marguerite.

En 1995 il devient médecin coordonnateur du centre d’investigation clinique de Marseille[3].

En 1998, il est élu directeur de l'UFR de médecine de l'université[3].

En 2000 il prend la direction du service de néphrologie, dialyse et transplantation rénale à l’hôpital de la Conception. 

En 2002, il est chargé par le Ministère de la Santé de rapports sur la démographie des professions de santé. 

En 2003, il prend la présidence du nouvellement créé Observatoire national de la démographie des professions de santé (ONDPS)[4].

Présidence de l'université Aix-Marseille-II[modifier | modifier le code]

En 2004, il succède à Michel Laurent à la tête de l'université Aix-Marseille-II[5] pour un mandat de 5 ans non renouvelable.

En 2007, deux avant la fin de son mandat, la loi LRU modifie les règles de scrutin et permet aux présidents d'universités de se représenter à la fin de leur mandat qui est alors réduit à 4 ans.

En 2008, il est élu président de la commission santé de la CPU qui vient d'être créée par la loi LRU.

La même année il prend la présidence tournante du PRES Aix-Marseille Université pour un an. Ce PRES préfigure la future fusion des trois universités marseillaises.

En 2009, à la fin de son premier mandat, il est réélu pour un nouveau mandat de 4 ans. En janvier de la même année, il est nommé membre de la Commission Marescaux pour la réforme des CHU par le président Nicolas Sarkozy.

En 2010, il est élu vice-président de la CPU alors présidée par Louis Vogel.

Le 13 juillet 2011, il se fait élire président du conseil d'administration de l'EHESP, et en juin président du Cancéropole PACA[6].

Présidence de l'université d'Aix Marseille[modifier | modifier le code]

Par un décret du 24 aout 2011, entré en vigueur le 1er janvier 2012, les universités Aix-Marseille-I, Aix-Marseille-II et Aix-Marseille-III fusionnent pour donner naissance à l'université d'Aix Marseille. Il est alors élu président pour un mandat de 4 ans[5].

En décembre 2012, il perd sa vice-présidence de la CPU lorsque Jean-Loup Salzmann est élu à la tête de la conférence. Il conserve néanmoins la présidence de la commission santé.

En décembre 2015, il est réélu pour un nouveau mandat de 4 ans à la tête de l'université, cumulant ainsi au total seize années de présidence universitaire[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]