Titoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Titof ou Titeuf.
Titoff
Description de cette image, également commentée ci-après
Titoff aux NRJ Music Awards 2014
Nom de naissance Christophe Junca
Naissance (45 ans)
Marseille, Bouches-du-Rhône, France
Nationalité Drapeau de la France Français
Profession Acteur
Humoriste
Films notables Les Jolies Choses
Gomez et Tavarès
Gomez vs Tavarès

Titoff, de son vrai nom Christophe Junca, est un humoriste et comédien français né le 18 juillet 1972 à Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Gérard Junca, peintre marseillais entrepreneur en bâtiment et Aline Junca (pied-noir née à Oran) coiffeuse puis femme au foyer, donnent naissance à Laurent en 1968 puis à Christophe en 1972[1].

Dans son enfance, Christophe se destine à devenir gardien de but. Il joue pendant son adolescence dans le centre de formation du club de Martigues, mais sans grand résultat. À la même époque, la prestation de Gérard Lanvin en « chevalier blanc » dans le film Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine réalisé par Coluche lui donne envie de se lancer dans le spectacle[2]. Il commence en 1989 à prendre des cours de comédie Delta-Théâtre de Bernard Viot.

Débuts et révélation sur scène (années 1990)[modifier | modifier le code]

À partir de 1990, il débute dans le restaurant de son frère à Saint-Tropez par deux sketchs que lui a écrit Laurent (les deux frères continuent depuis à écrire les spectacles de Titoff ensemble)[1], puis assure Les Impros du Lundi avec le Delta-Théâtre au Chocolat-Théâtre de Marseille de Claude Prévost. Il trouve là sa véritable passion : la comédie.

Il fonde Les Locos avec Anthony Sajan-Parker, Jean-Jerôme Esposito, Clara Michel et Rhéda Saana. Après une année et demi de créations de spectacles aux travers de différents café-théâtres et théâtres marseillais, Anthony Sajan-Parker et Clara Michel quittent les Locos, le groupe recrute alors une nouvelle comédienne et c'est avec cette nouvelle formation qu'il fait une apparition dans Studio Gabriel de Michel Drucker.

Il crée son premier one-man-Show au Chocolat-Théâtre en août 1995. Il se fait remarquer par Romain Bouteille, présent le soir de la première.

Après des représentations au Chocolat-Théâtre et au Théâtre de l'Odéon sur la Canebière, il est remarqué au Quai du Rire d'Éliane Zayan par Jean-Luc Delarue, qui le produit à Paris. Il ne remporte cependant pas un grand succès et c'est avec la mise en scène de Dominique Farrugia, à nouveau au Chocolat-Théâtre, qu'il commence à rencontrer réellement le public.

Dès l'année 2000, il entame une tournée des salles parisiennes : Trévise, le Palais des Glaces, puis l'Olympia.

Carrière au cinéma (2000-2007)[modifier | modifier le code]

Parallèlement, il apparaît au cinéma, d'abord dans Comme Un Aimant le film d'Akhenaton. Par la suite, il interprète l'amant de Marion Cotillard dans le thriller psychologique Les Jolies Choses, de Gilles Paquet-Brenner, sorti en 2001.

Il retrouve le réalisateur pour un projet plus commercial, la comédie d'action Gomez et Tavarès, sortie en 2003. Avec Stomy Bugsy, il forme un duo de flics aux méthodes musclées. La même année, il est au casting du drame historique Rencontre avec le dragon, écrit et réalisé par Hélène Angel. Il y côtoie Daniel Auteuil, Sergi López et Emmanuelle Devos. La même année, il joue au Casino de Paris son deuxième one-man-show.

En 2004, il partage l'affiche de la comédie L'Incruste, avec Frédéric Diefenthal, mais aussi Zoé Félix, et joue sur scène son troisième one-man show au Palais des Glaces.

En 2005, il attire l'attention de la critique en tête d'affiche du drame Cavalcade, pour lequel il a de nouveau pour partenaire Marion Cotillard.

En 2007, il retrouve un registre comique pour la suite Gomez vs Tavarès, toujours sous la direction de Gilles Paquet-Brenner et aux côtés de Stomy Bugsy. Il s'agit de son dernier long-métrage. Il livre aussi son quatrième one-man-show, Métrosexuel.

Cette même année, il entame une collaboration avec Laurent Ruquier.

Diversification dans les médias (2007-2013)[modifier | modifier le code]

Du 12 décembre 2007 jusqu'à la dernière en 2014, il fait partie de l'équipe régulière de l'émission de radio à succès On va s'gêner, sur Europe 1. Il y est souvent raillé pour son manque de ponctualité et son inculture dont il semble pourtant fier. Il se fait surnommer « Titi » par les autres membres de la "Bande à Ruquier".

En 2008, Laurent Ruquier co-écrit la pièce Open Bed, sur une mise en scène de Charlotte de Turckheim. Titoff en partage l'affiche avec Elisa Tovati, Raphaël Lenglet, Nadège Beausson-Diagne, Benoit Petitjean, Laurence Arné, Tiffany Chérix au Théâtre des Bouffes-Parisiens à Paris.

En 2009, il est au casting de la série familiale de TF1, Vive les vacances !, de Stéphane Kappes. Parallèlement, il crée le personnage humoristique du professeur Jacky Love, qui se prétend expert en amour et sexe, et est invité sur de nombreux plateaux télé. Un DVD sort le 7 décembre 2009. La première saison reste sans suite.

En revanche, en 2012, il revient sur TF1 dans deux programmes : d'abord en tant que comédien dans la série familiale Vive la colo!, de Didier Le Pêcheur et Dominique Ladoge, puis en tant que chroniqueur dans la nouvelle émission Vendredi tout est permis, présentée par Arthur. La série ne s'installe pas, mais le divertissement si. La même année, il revient sur les planches pour son cinquième one-man-show, Déjà de retour.

L'humoriste aux NRJ Music Awards 2013.

La chaîne le rappelle donc : à partir du 28 septembre 2013, il participe à l'émission Danse avec les stars. Mais il est éliminé au bout du 4e prime avec sa partenaire Silvia Notargiacomo.

Il passe ensuite au service public.

Animateur occasionnel et chroniqueur (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Le 18 janvier 2014, il co-présente sur France 2, aux côtés de Virginie Guilhaume, La Grande Soirée du Rire. Puis en , Ruquier le convoque pour participer à L'Émission pour tous[3],[4]. L'émission est cependant un échec et retirée de l'antenne au bout de trois mois.

Il participe ensuite à Toute la télé chante pour sidaction en 2014 sur France 2.

La même année, il suit Laurent Ruquier sur RTL en intégrant l'émission à succès Les Grosses Têtes, mais cette fois dans un rôle beaucoup moins réguiler . En septembre 2014, il participe au single inédit Kiss & Love, au profit du Sidaction[5],[6].

À la fin de l'année, étant le parrain des cafés Henry Blanc de Marseille, il joue dans une parodie de la pub Nespresso pour les cafés Henry Blanc avec Florent Manaudou et fait alors plus d'1 million de vues sur Youtube. Dans le même temps, il joue son spectacle "15 ans de scène", où il se produit à travers toute la France et au théâtre de la Michodière à Paris.

En 2017, il revient à la comédie pour le rôle principal d'une pièce, Inséparables, écrite par son propre frère Laurent Junca, sur une mise en scène Cyril Lecomte. Il y a pour partenaire Armelle Deutsch, et joue au Théâtre de la Michodière à Paris. A la rentrée, il intègre une nouvelle bande, celle de Cyril Hanouna), en devenant sniper remplaçant de Jean-Luc Lemoine de Touche pas à mon poste, sur C8.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié avec Tatiana Tokmakova, une ancienne danseuse du Crazy Horse, il est père d'une fille prénommée Rose depuis le 10 février 2009[7].

Théâtre[modifier | modifier le code]

One-man-shows[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Titoff à l'Olympia
  • 2003 : Titoff au Casino de Paris
  • 2004 : Titoff au Palais des Glaces
  • 2007 : Métrosexuel
  • 2012 : Déjà de retour
  • 2014 : 15 ans de scène

Autres spectacles[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ariane et Béatrice Massenet, « Titoff et son frère Laurent », émission C'est de famille sur Europe 1, 12 mai 2012
  2. Titoff part à la conquête de Paris, Le Parisien, 15 septembre 2000
  3. Kévin Boucher, « France 2 officialise une partie de la bande de "L'Émission pour tous" de Laurent Ruquier » sur PureMédias, le 27 décembre 2013
  4. "L'Émission pour tous" avec Ruquier : aperçu du plateau et de l'équipe sur leblogtvnews.com, le 9 janvier 2014
  5. « Kiss & Love : 120 artistes chantent pour sidaction », sur RFM, (consulté le 3 septembre 2014)
  6. « Alizée, Maitre Gims, Tal, M Pokora... : le single #KissAndLove du Sidaction réuni 70 artistes ! », sur Public, (consulté le 3 septembre 2014)
  7. On va s'gêner, émission du 11 février 2009
  8. « Le café du café, Henry Blanc ... tout simplement différent », sur www.henry-blanc.com (consulté le 28 mai 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]