Élections municipales de 1989 à Marseille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections municipales de 1989 à Marseille
Les 12 et
Type d’élection Élections municipales
Postes à élire 8 maires de secteur
101 conseillers municipaux
Corps électoral et résultats
Population 800 550
Inscrits 476 559
Votants au 1er tour 301 977
63,37 %  −0,7
Votants au 2d tour 308 781
64,79 %
Defaut.svg Robert Vigouroux – PS dissident
Voix au 1er tour 125 134
43,12 %
Voix au 2e tour 145 996
47,98 %
Sièges obtenus 80
Jean-Claude Gaudin IMG 3318.jpg Jean-Claude Gaudin –
Voix au 1er tour 75 644
26,07 %
 −22
Voix au 2e tour 78 127
25,67 %
Sièges obtenus 9  −28
Michel Pezet 2008.jpg Michel Pezet –
Voix au 1er tour 44 730
15,41 %
Voix au 2e tour 37 138
12,20 %
Sièges obtenus 5
Defaut.svg Gabriel Domenech – FN
Voix au 1er tour 40 513
13,96 %
Voix au 2e tour 43 049
14,15 %
Sièges obtenus 7
Maires de secteur à l'issue des élections
Carte
Conseil municipal
Diagramme
  • PS diss. (80)
  • UDF-RPR (9)
  • Front national (7)
  • PS (5)
Maire de Marseille
Sortant Élu
Robert Vigouroux
PS
Robert Vigouroux
PS diss.

Des élections municipales ont lieu à Marseille les 12 et .

Robert Vigouroux, qui a remplacé Gaston Defferre après son décès en 1986, se présente pour un nouveau mandat. Il ne reçoit cependant pas l'investiture du Parti socialiste, qui revient à Michel Pezet. Jean-Claude Gaudin se présente à la tête d'une alliance UDF-RPR.

Robert Vigouroux est largement réélu, remportant l'ensemble des huit secteurs de la ville.

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Conformément à la loi PML, les élections se déroulent par secteur mais ceux-ci ont été redécoupés par rapport aux élections précédentes et regroupent désormais chacun deux arrondissements[1].

Chaque secteur élit ses conseillers (303 au total), dont un tiers siègent au conseil municipal (101), selon la même procédure que dans les communes de plus de 3 500 habitants. Les premiers élus de chaque liste siègent également au conseil municipal, les suivants seulement au conseil de secteur. Lors de sa première séance, chaque conseil de secteur élit son maire de secteur.

Nombre de conseillers élus par secteur
Secteur I II III IV V VI VII VIII Total
Conseillers de secteur 22 16 22 30 30 26 32 24 202
Conseillers municipaux 11 8 11 15 15 13 16 12 101
Nombre total d'élus 33 24 33 45 45 39 48 36 303

Dans chaque secteur, la liste arrivée en tête obtient la moitié des sièges. Le reste est réparti à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des voix. Un deuxième tour est organisé si aucune liste n'atteint les 50 % au premier tour, seules les listes ayant obtenu aux moins 10 % peuvent s'y présenter.

Candidats[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Élections municipales de 1989 à Marseille
Premier tour
Second tour
Inscrits 476 559 476 559
Abstentions 174 582 36,63 % 167 778 35,21 %
Votants 301 977 63,37 % 308 781 64,79 %
Bulletins enregistrés 301 977 308 781
Bulletins blancs ou nuls 11 789 3,9 % 4 471 1,45 %
Suffrages exprimés 290 188 96,1 % 304 310 98,55 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage Suffrages Pourcentage
Robert Vigouroux PS dissident – Divers gauche 125 134 43,12 % 145 996 47,98 %
Jean-Claude Gaudin UDFRPR 75 644 26,07 % 78 127 25,67 %
Michel Pezet PSPCFMRG 44 730 15,41 % 37 138 12,2 %
Gabriel Domenech FN 40 513 13,96 % 43 049 14,15 %
Bernard Manovelli Écologistes 4 167 1,44 %

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Article ANNEXE 2 », sur Légifrance (consulté le 17 avril 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]