Melissa Mars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mars.
Melissa Mars
Description de cette image, également commentée ci-après

Melissa Mars en 2012 au festival du cinéma américain de Deauville

Informations générales
Surnom Melissa Sefrani
Melissa Maylee
Naissance (37 ans)[1]
Marseille, Drapeau de la France France.
Activité principale Actrice, chanteuse
Genre musical Pop rock, pop, comédie musicale
Années actives Depuis 1999
Labels Polydor
Universal
Site officiel MelissaMars.com

Melissa Mars (Melissa Sefrani et Melissa Maylee au début de sa carrière), née le à Marseille est une actrice et chanteuse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait ses premiers pas à treize ans sur la scène du Chocolat théâtre de Marseille et prend des cours de chant deux ans plus tard[2].

À seize ans, elle emménage à Paris et décroche son bac scientifique à Louis-Le-Grand un an plus tard. Malgré cela, elle quitte les études et continue à apprendre l'espagnol, l'anglais, le piano, l'harmonica. Elle écrit de petits scénarios et lit des pièces de théâtre moderne (Anouilh, Obaldia, Sartre, Cocteau et Miller)[2].

En 1998, son agent la fait dîner avec André Téchiné et François Bernheim. Mais le dîner ne prend pas la tournure espérée : comme elle l'écrit, « la soirée passe, mais le courant ne passe pas[2] ». François Bernheim veut l'entendre chanter. Avec l'aide de sa mère, elle écrit sa première chanson, Papa m'aime pas. Cinq autres suivront. Elle prend alors le nom de Melissa Mars, en référence à la planète Mars de par son tempérament rêveur.

Elle décroche aussi quelques rôles dans des films (Un aller simple, Garonne), et son premier album Et Alors ! sorti en mars 2003 constitue le début de sa carrière. N’étant pas beaucoup diffusés dans les médias, ses singles suivants ne seront jamais commercialisés. Le titre Et Alors ! sera quand même accompagné d’un clip, tourné à Bruxelles. Ce ne sera pas le cas de Quelqu'un.

Au début de l’année 2005, elle revient avec son nouvel album La Reine des abeilles, le premier extrait est And… I Hate You. Pour cet album aux sonorités plus folk, elle s’est accompagnée de Franck Langolff. À la même période, elle fait une apparition sur l’album 9 de Lara Fabian pour le titre Les Homéricains. Peu après, alors que Dans Ma Bulle Antisismique est envoyé en promo aux médias, elle remplace Carla Bruni, aux côtés de Louis Bertignac, pour des scènes et télé live sur Les Frôleuses.

Au début 2006, pour sa première série de concert au Théâtre Les Déchargeurs, elle s'installe dans le paysage musical avec son mélange des genres, de la pop acidulée, des sonorités folk, goth n’ rock. En même temps, son album La Reine des abeilles sort dans une nouvelle édition, avec le remix d’And… I Hate You, un duo inédit Chaperon rouge avec Irmavep et une nouvelle version d’Apocalips. Puis, peu de temps après, elle apparaît sur l'album de Pascal Obispo, pour deux titres La Machine et 1980, sorti en single en septembre 2006, classé 5e au top des ventes. Celui-ci la fait connaître du grand public. Puis, elle devient le visage de la nouvelle collection automne-hiver de la marque NAF NAF.

En mai 2007, le single Love Machine est disponible sur internet, annonciateur de l'album À la recherche de l'amour perdu, dans les bacs en septembre 2007. Peu avant, un maxi de Love Machine sort dans le commerce, avec quatre remixes et la version anglaise. De la tournée qui aurait dû suivre, seul le concert du 10 décembre 2007 à La Cigale à Paris est maintenu.

En 2010, elle apparaît dans le film américain From Paris with Love aux côtés de John Travolta et elle est tournée en France, Belgique et Suisse, en tête d’affiche de Mozart, l'opéra rock mis en scène par Olivier Dahan. Melissa Mars incarne le personnage d’Aloysia Weber. Le spectacle reçoit trois récompenses aux NRJ Music Awards 2010 et l’album est consacré disque de diamant[3].

Le 7 mars 2011 sort le titre Digital en duo avec Riot !n Paris accompagné d'un clip. Le 13 avril 2011, sort le single Et je veux danser, aux sonorités électro. Il est diffusé en avant première sur Hotmixradio, et est annonciateur du quatrième album Magnétique.

Le 3 septembre 2012, elle sort le single Tweet 'N' Roll. Elle l’interprète pour la première fois en direct des Jeux olympiques d'été de 2012 sur France 3. Elle décroche également un rôle dans le film américain Glimpse de Daryl Ferarra avec Clayton Myers, puis un rôle dans la série américaine The Cabining de Steve Kopera.

Elle participe au spectacle Mozart, l'opéra rock en septembre 2014 en France, en Suisse et en Belgique, accompagnée par un orchestre symphonique originaire de Kiev. À l'origine prévu pour le printemps 2014, il a été reporté à la suite des évènements en Ukraine[4],[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Album
2000 T'am - Tam Aucun
Qu'elles Aillent Se Faire Voir
2003 Papa M'aime Pas (#70 France) Et Alors !
Et Alors !
Quelqu'un
2005 And... I Hate You La Reine des abeilles
Dans Ma Bulle Antisismique
2006 Apocalips
1980 (duo avec Pascal Obispo) (#3 Belgique, #5 France, #43 Suisse) Les Fleurs du bien
2007 Love Machine (#93 France) À la recherche de l'amour perdu
2008 Et Si Nous 2 (duo avec Pascal Obispo)
Army Of Love
2009 Le Bien Qui Fait Mal Mozart, l'opéra rock
Bim Bam Boum
2010 C'est Bientôt La Fin
2011 Digital (vs Riot !n Paris)
Et Je Veux Danser / Just Only Wanna Dance
2012 Week-End Love (duo avec Dogwalker)
Je reprends ma route (avec 40 artistes, au profit de La Voix de L'Enfant)
Tweet N' Roll (guitares)
2014 Beautiful 52 songs for Happiness by Coca-Cola
Happiness Remix (17 chanteurs de la compilation de Coca-Cola)
Tweet N' Roll (single)
2016 I Will Rise (Extrait de la bande originale du film "Curse of Mesopotamia")

Participation[modifier | modifier le code]


Filmographie[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]