Daniel Russo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Russo.
Daniel Russo
Naissance (69 ans)
Marseille
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Comédien
Scénariste
Films notables

Neuf mois
Le Doux Pays de mon enfance
93, rue Lauriston


Un homme d'honneur
Site internet Artmedia

Daniel Russo est un comédien français, né le à Marseille[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents ayant divorcé au début des années 1950, sa mère obtient sa garde mais le fait placer dès l'âge de quatre ans de pensions en foyers. Son père obtient finalement sa garde à Marseille où il est élevé[2],[3].

Passionné de dessin et de peinture, il intègre l'école Boulle et devient décorateur d'intérieur, travaillant avec son père qui le destine à reprendre l'entreprise familiale. Parallèlement, il fait du théâtre pour corriger sa diction à la suite d'un accident qui lui a brisé la mâchoire à treize ans[4]. Décorant un jour l'appartement de Robert Lamoureux, ce dernier l'invite à le voir jouer et lui fait découvrir la magie de la scène[5]. Il entre alors à l'École de la rue Blanche puis au Conservatoire national supérieur d'art dramatique (Promo 1974) où il remporte quatre prix[6]. Parallèlement, il est guitariste de rock dans les Magic Stars, puis Les Proverbes (faisant croire qu'il s'agit du groupe d'Antoine), écumant les concerts de rock de la région parisienne. Il intègre la compagnie de théâtre de Jacques Fabbri[4] , auprès duquel il intervient dans l’émission TV Tutti Fabbri diffusée sur la 1re chaîne à partir du dimanche 13 janvier 1974.

Il apparaît pour la première fois au cinéma en 1976 dans Le Juge et l'Assassin de Bertrand Tavernier dans un petit rôle de gardien.

Au début des années 1980, il joue sur les planches du café-théâtre des Blancs-Manteaux et commence à être repéré par certains critiques pour l'excellence de son jeu, « remarquable d'expressivité »[7] . Par la suite, il interprète de nombreux petits rôles avant que le public le remarque dans Génial, mes parents divorcent !, un succès de Patrick Braoudé en 1990, réalisateur qu'il retrouvera pour Neuf mois en 1994. Avec ce regain de popularité, il enchaîne les rôles chez Bertrand Tavernier, Étienne Chatiliez ou Gérard Oury.

La collaboration avec Laurent Baffie sera fructueuse au théâtre : Sexe, magouilles et culture générale, Toc toc.

À la télévision, ses prestations dans À cran ou dans Suzie Berton sont remarquées. Il joue dans les séries Trois pères à la maison sur M6 et La vie est à nous. Puis il interprète Pierre Bérégovoy dans le téléfilm Un homme d'honneur en 2009.

Il a prêté sa voix pour de nombreux doublages, dont les voix françaises d'Harvey Keitel, Danny DeVito, Bob Hoskins, John Travolta.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié depuis 1975 à Lucie, qui a mis de côté sa carrière de comédienne pour élever leurs deux filles Amanda et Charlotte[8].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Carpita, réalisateur de Marche et rêve !, dans son entretien avec le distributeur du film Pierre Grise Distribution, spécifie que Daniel Russo est né à La Capelette, un petit quartier de Marseille.
  2. Isabelle Mermin, « Daniel Russo dévoile ses blessures d'enfance », sur lefigaro.fr,
  3. « Daniel Russo en tournage: «La Courgette, c'est moi»! », sur lefigaro.fr,
  4. a et b Isabelle Morizet, « Daniel Russo » dans l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie, 15 janvier 2012
  5. Claire Ageneau, « Daniel Russo prend le pouvoir », sur La Vie,
  6. Isabelle Mermin, « Daniel Russo dévoile ses blessures d'enfance », sur lefigaro.fr,
  7. « Duos sans canapé », Jean-Pierre Thiollet, Le Quotidien de Paris, 1er janvier 1981.
  8. Coline Chavaroche, « Daniel Russo 40 ans de mariage : Lucie est la plus belle rencontre de ma vie », sur purepeople.com,
  9. Le personnage est doublé par Shōzō Iizuka en version originale.
  10. Le personnage est doublé par Jonathan Ward en version originale.
  11. Seulement dans les saisons 3 à 5. Dans les deux premières saisons de la série, le personnage était doublé par Dominique Collignon-Maurin.
  12. Le personnage a ensuite été doublé par Michel Lasorne.
  13. Seulement dans les épisodes 1 à 106. Le personnage a ensuite été doublé par Jean-Paul Coquelin et Xavier Fagnon.

Liens externes[modifier | modifier le code]