Marc Batta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Batta.
Marc Batta
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Marc Batta, né le 1er novembre 1953 à Marseille, est un ancien arbitre international français de football.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il dirige son premier match de football à 17 ans à Marseille. Ses qualités d'arbitrage furent vite repérées par son père tout d'abord, ancien arbitre de La ligue du Sud-Est, devenue Ligue de la Méditerranée, et un proche ami de ce dernier, Julien ESPIE, de la même Ligue, ancien arbitre central en qualité de Fédéral 1, grand spécialiste de la loi n° 11, ayant de nombreuses fois assisté des arbitres internationaux français tel que Roger Machin ou le Dr Roger Barde, lors de rencontre internationales.

Marc Batta était très apprécié des joueurs de D1 et des délégués de la FFF, car ses qualités athlétiques, sa connaissance des lois du jeu et son jugement in situ étaient le garant d'un bon déroulement de la rencontre.

Au cours de sa carrière, il arbitre environ 130 matchs internationaux.

Il arbitre la finale de la Coupe de France 1994, la finale de la Coupe de la Ligue 1996 et la finale aller de la Coupe UEFA 1996-1997.

Il dirige également des matchs lors de la Coupe du monde 1998 qui se déroule en France. Quand les Bleus furent admis en quart de finale, il ne put plus être désigné pour diriger d'autres rencontres durant cette Coupe du Monde, en application d'une règle de la FIFA en la matière.

Dans les compétitions par équipes nationales, Batta était présent lors des tournois de la Coupe du monde de la FIFA 1998 et de l'UEFA Euro 1996 [3], où il a arbitré deux matchs. Au cours du match de qualification opposant l'Allemagne au Portugal (match nul 1-1), le Portugal en tête après 71 minutes, Batta renvoya controversé Rui Costa. Cela a directement conduit le Portugal à ne pas se qualifier pour la Coupe du monde.

Depuis juillet 2004, il est le directeur national de l'arbitrage au sein de la Fédération française de football, succédant à Michel Vautrot et siège à la commission de l'arbitrage de l'UEFA, et en 2013, de la FIFA.

Lien externe[modifier | modifier le code]