Liste des circonscriptions législatives des Bouches-du-Rhône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sous la Cinquième République française, le département des Bouches-du-Rhône est découpé en onze circonscriptions législatives de 1958 à 1986 puis seize à compter de 1986.

Le dernier découpage, intervenu en 2010 et entré en application en 2012, redécoupe les circonscriptions sans en modifier le nombre.

Découpage actuel[modifier | modifier le code]

Circonscriptions des Bouches-du-Rhône depuis 2012.

Le département des Bouches-du-Rhône est actuellement découpé en 16 circonscriptions, élisant chacune un député. Ce découpage a été effectué en 2010 et est entrée en vigueur en 2012. Par rapport au découpage précédent, le nombre de circonscriptions n'est pas modifié mais sept circonscriptions sont situées à Marseille et neuf dans le reste du département, contre huit et huit dans le découpage précédent[1].

Découpage des circonscriptions de Marseille
Découpage des circonscriptions du reste du département (par canton[2])

À la suite du redécoupage des cantons de 2014, les circonscriptions législatives ne sont plus composées de cantons entiers mais continuent à être définies selon les limites cantonales en vigueur en 2010. Les circonscriptions sont ainsi composées des cantons actuels suivants :

Historique[modifier | modifier le code]

Découpage de 1958[modifier | modifier le code]

L'ordonnance du relative à l'élection des députés à l'Assemblée nationale découpe les Bouches-du-Rhône en onze circonscriptions électorales[3].

Découpage de 1986[modifier | modifier le code]

Circonscriptions des Bouches-du-Rhône de 1988 à 2012.

Les élections législatives de 1986 se déroulent au scrutin proportionnel à un seul tour par listes départementales[4]. Le nombre de sièges des Bouches-du-Rhône est alors porté de onze à seize[5].

Toutefois, dès 1986, le retour au scrutin uninominal majoritaire à deux tours est adopté[6]. Le nombre de sièges des Bouches-du-Rhône est alors maintenu à seize[7],[8], selon un nouveau découpage électoral qui prévoit huit circonscriptions pour Marseille et huit pour le reste du département.

Ce découpage est appliqué lors des élections de 1988, 1993, 1997, 2002 et 2007.

Découpage des circonscriptions de Marseille
  • 1re circonscription : 4e arrondissement ; partie du 1er arrondissement située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : boulevard Maurice-Bourdet (à partir de la limite du 3e arrondissement), place des Marseillaises, boulevard d'Athènes, allées Léon-Gambetta, boulevard de la Libération-Général-de-Monsabert (jusqu'à la limite du 4e arrondissement) ; partie du 12e arrondissement située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : chemin de la Parette à partir de la limite du 11e arrondissement, impasse Gaston-de-Flotte et son prolongement piétonnier (ancienne traverse Gaston-de-Flotte) jusqu'à l'avenue Van-Gogh, avenue de la Fourragère, avenue des Caillols, avenue de la Figonne, traverse de Courtrai, traverse du Fort-Fouque, avenue du 24-avril-1915, rue Pierre-Béranger, traverse des Massaliottes, chemin des Sables, rue de Charleroi, boulevard des Fauvettes, boulevard Pinatel, chemin des Amaryllis, rue Charles-Kaddouz jusqu'à la limite du 13e arrondissement.
  • 2e circonscription : 8e arrondissement ; partie du 6e arrondissement située au sud d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : boulevard Baille (à partir de la limite du 5e arrondissement), rue de Lodi, rue Pierre-Laurent, rue Perrin-Solliers, boulevard Baille, place Castellane, rue Louis-Maurel, rue Edmond-Rostand, rue du Docteur-Jean-Fiolle, rue Stanislas-Torrents, rue Bossuet, rue Breteuil, rue Saint-Jacques, boulevard Notre-Dame jusqu'à la place de la Corderie.
  • 3e circonscription : 2e et 7e arrondissements municipaux ; partie du 1er arrondissement située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : boulevard Maurice-Bourdet (à partir de la limite du 3e arrondissement), place des Marseillaises, boulevard d'Athènes, allées Léon-Gambetta, boulevard de la Libération-Général-de-Monsabert (jusqu'à la limite du 4e arrondissement).
  • 4e circonscription : 3e et 16e arrondissements ; partie du 15e arrondissement située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : route de la Gavotte à partir de la limite de la commune des Pennes-Mirabeau, boulevard Henri-Barnier, par la voie ferrée de Marseille à Briançon, et par l'axe des voies ci-après : chemin de Saint-Antoine à Saint-Joseph, rue René-d'Anjou, boulevard de la Padouane, traverse de l'Oasis, avenue Ibrahim-Ali, rue Le Chatelier, allée de la Montagnette, chemin des Brugas, Autoroute A7 jusqu'à la limite du 14e arrondissement.
  • 5e circonscription : 5e arrondissement ; partie du 6e arrondissement située au nord d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : boulevard Baille (à partir de la limite du 5e arrondissement), rue de Lodi, rue Pierre-Laurent, rue Perrin-Solliers, boulevard Baille, place Castellane, rue Louis-Maurel, rue Edmond-Rostand, rue du Docteur-Jean-Fiolle, rue Stanislas-Torrents, rue Bossuet, rue Breteuil, rue Saint-Jacques, boulevard Notre-Dame jusqu'à la place de la Corderie ; partie du 10e arrondissement située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : chemin de Pont-de-Vivaux à Saint-Tronc (à partir de la limite du 9e arrondissement), chemin de Saint-Loup à Saint-Tronc, voie de ce chemin à l'avenue Florian et avenue Florian (jusqu'à la limite du 11e arrondissement).
  • 6e circonscription : 9e arrondissement ; partie du 10e arrondissement située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : chemin de Pont-de-Vivaux à Saint-Tronc (à partir de la limite du 9e arrondissement), chemin de Saint-Loup à Saint-Tronc, voie de ce chemin à l'avenue Florian et avenue Florian (jusqu'à la limite du 11e arrondissement) ; partie du 11e arrondissement située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : avenue William-Booth (à partir de la limite du 12e arrondissement), avenue Bernard-Lecache, boulevard de la Pomme, avenue Emmanuel-Allard, avenue du Docteur-Heckel, boulevard de la Valbarelle, avenue de Montélimar, avenue de Tarascon, avenue du Pontet, chemin de la Valbarelle à Saint-Marcel, traverse des Pionniers, par l'axe du canal de Marseille, par l'axe des voies ci-après : boulevard des Olivettes, boulevard du Parasol, boulevard du Plateau et traverse de la Haute-Granière, et par une ligne droite tracée dans le prolongement de la traverse de la Haute-Granière jusqu'à la limite du 10e arrondissement.
  • 7e circonscription : 14e arrondissement ; partie du 15e arrondissement située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : route de la Gavotte à partir de la limite de la commune des Pennes-Mirabeau, boulevard Henri-Barnier, par la voie ferrée de Marseille à Briançon, et par l'axe des voies ci-après : chemin de Saint-Antoine à Saint-Joseph, rue René-d'Anjou, boulevard de la Padouane, traverse de l'Oasis, avenue Ibrahim-Ali, rue Le Chatelier, allée de la Montagnette, chemin des Brugas, Autoroute A7 jusqu'à la limite du 14e arrondissement ; partie du 13e arrondissement située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : avenue du Merlan à la Rose (à partir de la limite du 14e arrondissement), boulevard Laveran, rue de Marathon, boulevard Bouge, boulevard Gémy, boulevard Barry, impasse Merle et son prolongement jusqu'à la limite du 12e arrondissement.
  • 8e circonscription : partie du 11e arrondissement située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : avenue William-Booth (à partir de la limite du 12e arrondissement), avenue Bernard-Lecache, boulevard de la Pomme, avenue Emmanuel-Allard, avenue du Docteur-Heckel, boulevard de la Valbarelle, avenue de Montélimar, avenue de Tarascon, avenue du Pontet, chemin de la Valbarelle à Saint-Marcel, traverse des Pionniers, par l'axe du canal de Marseille, par l'axe des voies ci-après : boulevard des Olivettes, boulevard du Parasol, boulevard du Plateau et traverse de la Haute-Granière, et par une ligne droite tracée dans le prolongement de la traverse de la Haute-Granière jusqu'à la limite du 10e arrondissement ; partie du 12e arrondissement située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : chemin de la Parette à partir de la limite du 11e arrondissement, impasse Gaston-de-Flotte et son prolongement piétonnier (ancienne traverse Gaston-de-Flotte) jusqu'à l'avenue Van-Gogh, avenue de la Fourragère, avenue des Caillols, avenue de la Figonne, traverse de Courtrai, traverse du Fort-Fouque, avenue du 24-avril-1915, rue Pierre-Béranger, traverse des Massaliottes, chemin des Sables, rue de Charleroi, boulevard des Fauvettes, boulevard Pinatel, chemin des Amaryllis, rue Charles-Kaddouz jusqu'à la limite du 13e arrondissement ; partie du 13e arrondissement située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : avenue du Merlan à la Rose (à partir de la limite du 14e arrondissement), boulevard Laveran, rue de Marathon, boulevard Bouge, boulevard Gémy, boulevard Barry, impasse Merle et son prolongement jusqu'à la limite du 12e arrondissement.
Découpage des circonscriptions du reste du département (par canton)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]