Septième secteur de Marseille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

VIIe secteur de Marseille
Septième secteur de Marseille
Administration
Pays Drapeau de la France France
Ville Marseille
Maire
Mandat
Marion Bareille (LR)
2020-2026
Démographie
Population 154 943 hab. (2017)
Densité 3 484 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 21′ 11″ nord, 5° 24′ 59″ est
Superficie 44,473 km2

Le VIIe secteur de Marseille comprend les 13e et 14e arrondissements de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

La loi n°75-1333 du regroupe les arrondissements de Marseille pour l'élection du conseil municipal[1] : le VIIe secteur est alors composé des 13e et 14e arrondissements.

En 1982, le VIIe secteur est supprimé et ses arrondissements rejoignent le Ier secteur.

Les secteurs sont de nouveau redécoupés en 1987[2] : le VIIe secteur est recréé avec de nouveau les 13e et 14e arrondissements.

Politique[modifier | modifier le code]

Le conseil du VIIe secteur compte 48 membres, dont 16 siègent également au conseil municipal de Marseille, ce qui en fait le plus important secteur de la ville.

Le secteur, traditionnellement acquis au PS, enregistre de forts scores pour le FN depuis les années 1990 jusqu'à l'élection d'un maire membre historique du parti lors des élections de 2014 Stéphane Ravier. Il a ensuite été repris par le parti LR en 2020.

Liste des maires du VIIe secteur
Élection Arrdt. Nom Parti
1983 Secteur supprimé
1989 13e et 14e Jean-Jacques Peschard
Pierre Rastoin[3]
PS diss.
1995 Alain Decamps
Garo Hovsepian[4]
PS
2001 Garo Hovsepian
2008 Garo Hovsepian
2014 Stéphane Ravier
Sandrine d’Angio[5]
FN puis RN
2020 Marion Bareille LR

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Loi 75-1333 1975-12-31 art. 1 JORF 3 janvier 1976 », sur Legifrance.gouv.fr
  2. « Loi n°87-509 du 9 juillet 1987 MODIFIANT L'ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET LE REGIME ELECTORAL DE LA VILLE DE MARSEILLE . »
  3. Élu en janvier 1990 après la mort de Jean-Jacques Peschard.
  4. Élu en 1998 après la mort d'Alain Decamps.
  5. Élue en 2017 après la démission de Stéphane Ravier.

Liens externes[modifier | modifier le code]